Rechercher
Rechercher

À La Une - Censure

Un show satirique annulé au Liban-Sud "sous la pression d'un parti politique"

Un restaurant de la localité de Bourj Klawiyé, dans le caza de Bint Jbeil, a dû payer 1500 dollars à la troupe de Ktir Salbeh Show, après l'annulation de son spectacle, rapporte la radio Voix du Liban (VDL News) sur son site internet.

Les membres de la troupe satirique de "Ktir Salbe Show". Photo Facebook/@KtirSalbehOfficial

Un show satirique qui devait se tenir dans un restaurant situé dans le caza de Bint Jbeil au Liban-Sud a été annulé sous la pression d'un parti politique, rapporte lundi la radio Voix du Liban (VDL News) sur son site internet

La troupe de "Ktir Salbeh Show", composée d'Elie Rahi, Hussein Moukaddem, Antoinette Akiki, Dolly El-Helo, Laurice Nassour et Soltan Dib, devait se produire dans un restaurant du village de Bourj Klawiyé, à une date non précisée. Toutefois, selon VDL News, la propriétaire du restaurant a subi des pressions, "vraisemblablement de la part d'un parti politique", pour annuler le spectacle. Le Hezbollah, qui n'est pas nommément mentionné par la VDL, est connu pour être fortement implanté dans le caza de Bint Jbeit. 

Selon la radio, "certaines personnes dans le caza s'opposaient à ce spectacle, notamment en raison de la tenue vestimentaire jugée légère des femmes membres de la troupe. Ces personnes s'opposaient également à certaines blagues lancées par les comédiens durant leur spectacle". 

"Des contacts, probablement de la part d'un parti politique, ont eu lieu avec la propriétaire des lieux afin de lui signifier le refus de voir la troupe se produire. La propriétaire a alors contacté les comédiens, leur demandant qu'un seul membre du groupe, un homme, se produise lors du spectacle, ce que la troupe a refusé. Ktir Salbeh Show a alors réclamé au restaurant de lui payer le montant de 1500 dollars, comme précisé dans le contrat, en cas d'annulation. Ce qui a finalement été fait", explique VDL News.

La radio rappelle que le comédien Hicham Haddad, connu pour son franc-parler et ses blagues virulentes à l'encontre des responsables politiques, s'était produit la semaine dernière dans ce restaurant de Bint Jbeil.

L'annulation de ce spectacle intervient quelques jours après l'interdiction du concert du groupe de rock libanais Mashou' Leila, suite à la pression d'instances religieuses chrétiennes et de certains partisans de formations chrétiennes radicales. 


Lire aussi

À Hamra, mobilisation inédite « pour la liberté d’expression »

Une photo de Jad Ghorayeb suscite des réactions violentes sur Facebook

À Ehden, un appel à défendre la liberté d’expression et à lutter par la culture

Le groupe Within Temptation annule son concert à Jbeil en solidarité avec Mashrou' Leila


Un show satirique qui devait se tenir dans un restaurant situé dans le caza de Bint Jbeil au Liban-Sud a été annulé sous la pression d'un parti politique, rapporte lundi la radio Voix du Liban (VDL News) sur son site internet. La troupe de "Ktir Salbeh Show", composée d'Elie Rahi, Hussein Moukaddem, Antoinette Akiki, Dolly El-Helo, Laurice Nassour et Soltan Dib, devait se produire dans...

commentaires (17)

En fait nous sommes tous sous la pression de ce meme parti politique

Rossignol

20 h 05, le 13 août 2019

Tous les commentaires

Commentaires (17)

  • En fait nous sommes tous sous la pression de ce meme parti politique

    Rossignol

    20 h 05, le 13 août 2019

  • Merci censure. J'arrête.

    Honneur et Patrie

    18 h 05, le 13 août 2019

  • "Ma hada ahsan men hada" Ils annulent le spectacle de "Machrouh'Leila" à Byblos, caza de Jbeil, nous annulons le spectacle "Ktir Salbeh Show" à Bourj Klawyé, caza de Bint Jbeil. Ils ont creusé un tunnel sous la Manche, nous creusons des tunnels sous la Galilée. Ils fabriquent des missiles en Corée du Nord, nous fabriquons des missiles chez nous. Ils arraisonnent des tankers à Giblatar, nous arraisonnons des tankers à Ormuz. Ils ont occupé les deux tiers du Golan syrien, nous le récupérons au moment voulu...

    Honneur et Patrie

    17 h 17, le 13 août 2019

  • "Ma hada ahsan men hada" Ils annulent le spectacle de "Machrouh'Leila" à Byblos, caza de Jbeil, nous annulons le spectacle "Ktir Salbeh Show" à Bourj Klawyé, caza de Bint Jbeil. Ils ont creusé un tunnel sous la Manche, nous creusons des tunnels sous la Galilée. Ils fabriquent des missiles en Corée du Nord, nous fabriquons des missiles chez nous. Ils arraisonnent des tankers à Giblatar, nous arraisonnons des tankers à Ormuz. Ils ont occupé les deux tiers du Golan syrien, nous le récupérons au moment voulu...

    Honneur et Patrie

    17 h 13, le 13 août 2019

  • Je craignais l'effet de mimétisme... ! Il n'y a malheureusement plus d'Etat ! Et le pire, on n'ose même pas citer le nom du parti ! Triste constat de notre liberté d'expression !

    OMAIS Ziyad

    17 h 07, le 13 août 2019

  • Loin de toute polémique concernant cette interdiction pour des raisons de décence religieuse ou autre, je suis pour l'interdiction totale de cette émission aux blagues au goût plus que douteux et même pas amusantes. Oui, on peut relever le niveau de goût des téléspectateurs en leur servant des sketches drôles parlant de sexe, de religion ou de tout autre sujet, mais avec un humour fin et pas relou! Ils s'y habitueront et avec le temps apprécieront.

    Tina Chamoun

    09 h 15, le 13 août 2019

  • Ben oui...les autorités civilo-religieuses du Sud-Liban, après ce qui s'est passé côté "chrétien" avec Mashruh'Leila...ont sauté à pieds-joints sur cette aubaine qui se présentait: Ktir Salbeh Show, pour faire la même chose: I N T E R D I R E Ainsi, tout le monde chrétien et musulman il a fait son devoir, tout le monde il est content, et le respect de DIEU il est assuré...n'est-ce pas ?! Irène Saïd

    Irene Said

    08 h 45, le 13 août 2019

  • Le Liban devient une parodie de démocratie. Un jeune étudiant disait que le Liban est mort ? Désormais c'est un constat. Ma tristesse est énorme.

    Sarkis Serge Tateossian

    08 h 27, le 13 août 2019

  • La censure va jusqu’au nom du parti qui l’interdit ou c’est peut etre la honte ?

    Rossignol

    06 h 56, le 13 août 2019

  • Les gens confondent respect et critique ou satire !!

    Bery tus

    06 h 41, le 13 août 2019

  • Je l'avais predit Au Sud comme au Centre comme au Nord Un jour viendra ou les gens seront choques de voir un bikini et interdiront ce maillot ils interdiront le porc ils interdiront l'acool Et pour ne pas facher nos braves hommes de religion on acceptera comme on a accepte d'annuler le concert a Byblos AU FAIT OU EN EST LA JUSTICE DANS CE CAS DE BYBLOS? LES PERSONNES QUI ONT MENACE DE VIOLENCE SONT ILS EN PRISON????? c'est vraiment de ceci qu'on devrait discuter independament des opinions sur l'annulation ou pas de ce concert

    LA VERITE

    03 h 33, le 13 août 2019

  • Rien à voir avec le groupe métal rouillé. Ça c'est du gangstérisme.

    FRIK-A-FRAK

    01 h 00, le 13 août 2019

  • Dommage...Il fut un pays de miel et d'encens nommé liban...où la liberté était totale...Mais cela....c'était avant.

    radiosatellite.online

    00 h 06, le 13 août 2019

  • Non mais c'est pratique, bientôt et au lieu de demander la main d'une fille au marriage aux sons des oisillons et de la musique douce, on le fera à coup, léger quand même,de massue sur la tête et sons melodieux de grognements... Évolution à reculons oblige... On nous interdira bientôt notre verre d'absinthe journalier? Pas grave nos dirigeants ecclesio-politiqus font un meilleur boulot de nous rendre fou

    Wlek Sanferlou

    23 h 56, le 12 août 2019

  • Voilà, la porte est maintenant grande ouverte pour l’arbitraire et l’obscurantisme. Bravo.

    Bachir Karim

    20 h 29, le 12 août 2019

  • Des mentalites a reculons.

    Jean Michael

    20 h 12, le 12 août 2019

  • CA N,A RIEN A VOIR AVEC MASHROU3 LAYLA. ICI ON INTERDIT MEME LES BLAGUES POLITIQUES ET L,HABILLEMENT DES FEMMES. ICI ON PEUT PARLER DE CENSURE OU DE REJET DE LA LIBRE EXPRESSION ET DE LA LIBERTE D,HABILLEMENT DONC ON PARLE D,OBSCURANTISME QUI VEUT S,IMPOSER AUX CITOYENS, ET CA NE SENT QUE LE HEZBOLLAH.

    L,EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    19 h 35, le 12 août 2019

Retour en haut