X

À La Une

Sit-in à Zghorta pour réclamer une solution à la crise des déchets au Nord

Liban

Des activistes ont fini par s’abstenir de participer au sit-in, se conformant ainsi à l’appel lancé par les députés de Zghorta, Michel Moawad et Tony Frangié.

OLJ
12/08/2019

Malgré les appels lancés par les députés de Zghorta, Michel Moawad et Tony Frangié, visant à remettre à mercredi le sit-in prévu pour lundi afin de dénoncer la crise des déchets qui frappe plusieurs régions du Liban-Nord, une trentaine de personnes se sont rassemblées à midi à Zghorta, dans le nord du Liban, pour réclamer une solution urgente à cette crise qui s’est aggravée durant le mois de juillet avec la fermeture du dépotoir de Adwé pour non-conformité aux normes sanitaires requises, rapporte notre collègue Ornella Antar.

Vendredi, les quatre cazas de Minieh-Denniyeh, Zghorta, Bécharré et Koura étaient parvenus à un accord sur la création d’une décharge à Terbol, mais le Premier ministre Saad Hariri a fait marche arrière, appelant le ministre de l’Environnement, Fady Jreissati, à cesser l’opération d’aménagement de la décharge de Terbol menée par son ministère.

Des activistes zghortiotes n’ont pas tardé à lancer un appel sur les réseaux sociaux pendant le week-end, invitant les habitants de la région à se rassembler lundi à midi pour protester contre la situation dans laquelle se trouve le caza dont les rues sont noyées de déchets qui atteignent les quartiers résidentiels. La plupart de ces activistes ont fini par s’abstenir de participer au sit-in, se conformant ainsi à l’appel lancé par les deux députés du caza.


Lire aussi

Crise des déchets au Liban-Nord : retour à la case départ

Jreissati : Pas de solution à la crise des déchets sans tri à la source

Jreissati demande à Itani d’initier le tri à la source à Beyrouth

Les habitants de Sir al-Gharbiyé dénoncent l’incinération sauvage des déchets dans leur village

Les ordures ménagères du Kesrouan bientôt traitées à l’usine de Ghosta

Une experte évalue l’ampleur des dégâts causés par les déchets dans le Akkar

Le ministre de l’Environnement promet des mesures « courageuses »

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Wlek Sanferlou

Peut on avoir la liste des villes où il n y a pas de crise de déchets

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LE TERBOL C,EST UNE REGION OU DEPUIS LES ANNEES SOIXANTE ON SAIT QU,IL Y A DU PETROLE. ALORS, UNE DECHATGE POUR DECHETS DANS CETTE REGION SERAIT UNE DECISION ETRANGE.

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.