X

Campus

Six équipes d’étudiants sélectionnées pour leurs projets innovants

ENTREPRENEURIAT

Pilulier électronique pour personnes âgées, moteur de recherche pour stages, guide des formalités administratives... les équipes choisies à l’issue de la 2de compétition DEEL bénéficieront d’un séjour d’un mois en France pour développer leurs projets.

18/05/2019

Treize équipes d’étudiants, en provenance de treize universités libanaises, se sont succédé le samedi 4 mai sur l’estrade du Beirut Digital Center lors de la finale de la 2de édition de la compétition nationale des étudiants entrepreneurs organisée dans le cadre du projet « Développement de l’entrepreneuriat étudiant au Liban » (DEEL) mis en œuvre par l’Agence universitaire de la francophonie (AUF) et ses partenaires. Elles ont présenté leurs projets, innovants et qui répondent à un besoin de la société libanaise, devant le jury composé de Hervé Sabourin, directeur régional de l’AUF au Moyen-Orient, Pascale Brenet, directrice du Pôle étudiant pour l’innovation, le transfert et l’entrepreneuriat (Pépite) à l’université Bourgogne-Franche-Comté et responsable du master entrepreneuriat et innovation, et Michel Hélou, directeur exécutif de L’Orient-Le Jour. L’AUF, associée au programme Pépite-France et à la Fondation nationale pour l’enseignement de la gestion des entreprises, offre ainsi la possibilité aux jeunes universitaires libanais de se rendre en France pour développer leurs capacités d’entrepreneurs lors d’un stage d’une durée d’un mois. « On veut voir à quel point les jeunes ont de l’ambition et sont prêts à s’engager pour innover le pays », explique Nathalie Bitar, responsable du projet pour l’AUF.


Les projets lauréats

À la fin des prestations orales des équipes candidates, le jury a annoncé « avoir senti les équipes engagées ». Michel Hélou, quant à lui, a reconnu « cette chance d’avoir une jeunesse qui va se battre pour faire vivre le pays ». Seront retenus six projets qui bénéficieront de l’encadrement en France. Le critère de sélection principal : le projet répond à un réel besoin pour le Liban. C’est le cas de quatre étudiantes en sciences infirmières à l’Université La Sagesse. Elles ont constaté, au cours de leurs stages en milieu hospitalier, que des personnes âgées sont fréquemment hospitalisées parce qu’elles ne prennent pas correctement leurs médicaments. Elles ont donc créé un pilulier électronique, « The intelligent pill box », qui s’allume et émet un son lorsqu’il est temps pour la personne de prendre un comprimé. « Cette boîte contient également un capteur de pression piézoélectrique qui détecte si la pilule a été retirée de la boîte. Un message est donc envoyé à un membre de la famille l’informant de la prise ou non de la pilule. » « Le but, c’est de réussir le vieillissement de notre population », explique Nathalie el-Haddad, créatrice de ce projet avec Rania el-Ghazal. Un problème auquel répond également l’équipe de l’USJ qui a créé un service pour les personnes du troisième âge. « Contrairement aux maisons de retraite, les personnes âgées seront servies par des jeunes dans le confort de leur maison. De ce fait, les jeunes trouveront des emplois auprès des aînés, ce qui aura un impact social important en réduisant le chômage des jeunes. »

Un autre problème qui touche directement les étudiants a été soulevé par Souha Ibrahim. « J’ai personnellement eu des difficultés à trouver un stage cet été, et je pense que c’est le cas de nombreux étudiants », confie-t-elle. La jeune étudiante à l’UL espère contribuer à surmonter cette difficulté grâce à son moteur de recherche « WeFindInterns » qui mettra en relation les étudiants à la recherche d’un stage et les entreprises. Pour sa part, l’équipe de l’Université Notre Dame de Louaizé a créé une plateforme d’échange afin d’aider les citoyens à trouver des avocats pour traiter des problèmes de jurisprudence. L’équipe du CNAM quant à elle s’est confrontée au délicat problème des formalités administratives au Liban. Les trois étudiantes proposent une application « GPS Dawleh » pour guider les personnes dans leurs démarches administratives. Tandis que l’équipe de l’USEK propose de préserver les abeilles grâce à la technologie en créant une famille d’apiculteurs soucieuse de leur environnement.


Les autres projets

Tous les projets finalistes étaient innovants. Parmi ces projets figurent « Gamers Beyrouth » proposé par des étudiants de l’ESA pour guider les joueurs vers le centre de jeu le plus adapté à leurs besoins ; une application conçue par une équipe de l’université Azm pour trouver une place de parking disponible et la réserver ; une autre application créée par des étudiants de l’AUST pour limiter les accidents routiers en contrôlant la vitesse au volant, un écosystème miniature conçu par des étudiants de l’UIL, un prototype de filtre à cigarette écologique créé par des étudiants de l’UA, un nouveau composant imitant le plastique utilisé par un groupe de l’AUST et un projet conçu par des étudiants de l’université Jinan pour récupérer et recycler les fruits et légumes qui n’ont pas été ramassés dans les champs.



À la une

Retour à la page "Campus"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants