X

À La Une

Israël libère deux détenus syriens en échange de la dépouille du soldat Baumel

Syrie- Israël


OLJ/AFP
28/04/2019

Israël a libéré dimanche deux prisonniers syriens après la restitution de la dépouille de l'un de ses soldats porté disparu depuis 1982 au Liban, a annoncé l'armée. "Les détenus syriens ont été remis au Comité international de la Croix-Rouge (CICR)" au point de passage de Qouneitra, sur le plateau du Golan dont la majeure partie est annexée et occupée par Israël, a précisé l'armée dans un communiqué. De là, ils seront transférés en Syrie par le CICR, a-t-elle ajouté.

Les prisonniers ont été identifiés par l'Autorité pénitentiaire israélienne comme "deux Syriens": Zidane Tawil, condamné pour trafic de drogue et qui devait être libéré en juillet prochain, et Khamis Ahmed. Ce dernier est un membre du Fatah palestinien, originaire du camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk en Syrie, selon la même source. Il est accusé d'avoir tenté d'attaquer en 2005 une base de l'armée israélienne et aurait dû être libéré en 2023.

Samedi, un responsable israélien avait déclaré sous le couvert de l'anonymat qu'Israël avait accepté de libérer des prisonniers dans un "geste de bonne volonté" après le retour de la dépouille du soldat israélien Zachary Baumel. Il n'y a pas eu d'accord préalable, selon lui. Zachary Baumel, commandant de char du 362e bataillon blindé, était porté disparu depuis la bataille de Sultan Yacoub contre l'armée syrienne dans la plaine de la Bekaa, au Liban, près de la frontière syrienne, en 1982.


(Lire aussi : Quand le Hezbollah joue à cache-cache avec Israël sur le Golan)


L'armée israélienne avait annoncé le 3 avril la restitution de son corps, dont le rapatriement a été orchestré par la Russie, qui combat au côté du régime syrien de Bachar el-Assad et déploie des forces dans le pays en guerre depuis 2011. Le 4 avril, lors d'une visite du Premier ministre Benjamin Netanyahu, le président russe Vladimir Poutine a déclaré que le corps du soldat avait été découvert par les armées russe et syrienne.

Mais le ministre syrien de l'Information, Imad Sara, avait le même jour affirmé que Damas ne disposait d'aucune information sur la découverte de la dépouille du militaire israélien.

Deux autres soldats israéliens, Yehuda Katz et Zvi Feldman, sont toujours portés disparus depuis 1982.


Lire aussi

Le cadeau de Poutine à Netanyahu : un message aux Iraniens ?

Le Hezbollah se mure dans son silence après le « cadeau » russe fait à Netanyahu


À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

DU FLIRT EN PLEIN JOUR SE DEVELOPPE ENTRE LA SYRIE ET ISRAEL PAR RUSSIE INTERPOSEE !

Bery tus

et on veut nous faire croire que les syriens et israéliens ne sont pas en communication loool

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Élie FAYAD

L’État sourd-muet

Décryptage de Scarlett HADDAD

Trois grands dossiers au menu des rencontres du chef de l’État

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants