Rechercher
Rechercher

Développement

Autonomisation des femmes : le PNUD lance un important programme de formation

Le PNUD cible une vingtaine de municipalités, 12 start-up et une quarantaine de PME et coopératives. Photo DR

Le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) a donné hier le coup d’envoi d’un important programme de formation visant à renforcer l’autonomisation de plus de 3 000 Libanaises et Syriennes d’ici à 2021.

Le programme cible également une vingtaine de municipalités, 12 start-up et une quarantaine de PME et coopératives, selon les initiateurs du projet qui ont présenté ses grandes lignes hier lors d’une conférence organisée au Mövenpick à Beyrouth, en présence notamment du ministre des Affaires sociales, Richard Kouyoumjian, de l’ambassadrice du Canada à Beyrouth, Emmanuelle Lamoureux, et de la représentante du PNUD au Liban, Céline Moyroud.

Financé par le gouvernement canadien (à hauteur de 10 millions de dollars canadiens, soit 7,5 millions de dollars US), le programme s’inscrit dans le cadre de la stratégie annoncée en janvier par le gouvernement libanais et qui vise à augmenter de cinq points de pourcentage en cinq ans la participation des femmes sur le marché du travail au Liban, entre autres objectifs. Le PNUD a lancé un appel d’offres – dont les détails figurent sur son site internet – pour sélectionner les ONG qui seront chargées de mettre le programme en œuvre. Les premières sessions devraient démarrer d’ici à l’été. « Des études récentes démontrent que la réduction des inégalités hommes-femmes génère d’importants bénéfices au niveau microéconomique. Au Liban, une réduction de 25 % de ces inégalités peut doper le PIB de 9 % », a estimé le ministre des Affaires sociales à cette occasion.


Pour mémoire

Plus de femmes aux commandes, préconise le bras privé de la Banque mondiale

Autonomisation des femmes : le Liban prépare une stratégie sur cinq ans


Le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) a donné hier le coup d’envoi d’un important programme de formation visant à renforcer l’autonomisation de plus de 3 000 Libanaises et Syriennes d’ici à 2021.

Le programme cible également une vingtaine de municipalités, 12 start-up et une quarantaine de PME et coopératives, selon les initiateurs du projet...

commentaires (0)

Commentaires (0)