X

Économie

Début du déploiement des compteurs intelligents

Électricité

NEUC, un des trois prestataires de services d’EDL, a entamé hier le début des travaux d’installation d’équipements qui devraient permettre de lutter contre les fuites non techniques.

K.O. | OLJ
16/03/2019

La société National Electricity Utility Company (NEUC), chargée depuis 2012 de la maintenance du réseau de distribution de courant et de la collecte des factures auprès des 640 000 foyers branchés dans le sud du pays, a annoncé hier lors d’une conférence de presse qu’elle avait débuté le processus d’installation de 200 000 compteurs intelligents. Cette filiale du groupe Debbas a obtenu le feu vert d’Électricité du Liban pour entamer les installations de ces compteurs fournis par l’espagnol ZIV, destinés aux petits clients (basse tension), après que les premiers tests se sont révélés concluants. Capable de transmettre directement ses données au fournisseur sans intervention humaine, ce type de compteur constitue ainsi un remède efficace contre ces fuites non techniques.


(Pour mémoire : Liban : 95 % des foyers équipés de compteurs dans les deux mois, promet Khoury)


Projet retardé depuis 2012

NEUC fait partie des trois prestataires de services – avec Bus (groupe Butec) et KVA (Arabian Construction Company et Khatib & Alami) – qui gèrent pour EDL la quasi-totalité du réseau de distribution depuis avril 2012, pour 780 millions de dollars. Outre la maintenance et la collecte des factures, ces sociétés devaient également procéder à l’installation de compteurs intelligents et à la réhabilitation des tableaux électriques, pour environ 350 millions de dollars sur l’enveloppe globale. Le déploiement de compteurs intelligents sur l’ensemble du territoire est l’un des principaux volets du partenariat de quatre ans renouvelé dans la difficulté entre octobre 2017 (pour BUS et KVA) et avril 2018 (pour NEUC, qui doit désormais partager la gestion avec un de ses anciens sous-traitants, la société Mrad for Trading, Industry and Contracting). La mise en œuvre de ce projet, qui prévoit le déploiement de ces compteurs auprès des quelque 1,4 million d’abonnés du réseau d’EDL, a été retardée à plusieurs reprises depuis 2012.

La société BUS (groupe Butec), chargée par EDL de gérer les régions du nord du pays, devra elle procéder au déploiement de 550 000 compteurs (basse tension). « BUS a retenu trois marques de compteur différentes (une tchèque, une française et une espagnole) pour éviter de créer un monopole et assurer une continuité du service », a expliqué à L’Orient-Le Jour sa direction. BUS entamera ses tests, supervisés par EDL et qui devraient prendre deux semaines pour chacun des trois types de compteur qu’elle a proposés, sur la même station que NEUC. Une fois ces tests validés par EDL, elle pourra également entamer le déploiement de ses compteurs.

Le troisième prestataire, KVA (Arabian Construction Company et Khatib & Alami), chargé de gérer les régions de Beyrouth – hors banlieue sud – et la Békaa (hors Zahlé), n’a pu être joint par L’Orient-Le Jour dans l’immédiat pour faire le point sur sa situation.



Pour mémoire

Générateurs privés : Khoury veut sanctionner les municipalités « laxistes »

Khoury incite les libanais à signaler les propriétaires de générateurs contrevenants

Première saisie d’un générateur par le ministère de l’Économie

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué