Liban

Riyad salue la décision de Londres d'interdire le Hezbollah

"Classer cette milice soutenue par l'Iran comme organisation terroriste est un pas important dans la lutte contre le terrorisme à travers le monde", a déclaré un porte-parole officiel, cité par l'agence saoudienne SPA.


Des partisans du Hezbollah commémorant la Achoura, le 20 septembre 2018 à Beyrouth. REUTERS/Aziz Taher

L'Arabie saoudite a salué mardi la décision du gouvernement britannique d'interdire totalement le Hezbollah, y voyant "un pas important et constructif dans la lutte contre le terrorisme à travers le monde". La Grande-Bretagne avait annoncé le 25 février considérer le parti chiite dans son intégralité comme une organisation "terroriste", et non plus seulement son aile militaire.

"Classer cette milice soutenue par l'Iran comme organisation terroriste est un pas important dans la lutte contre le terrorisme à travers le monde", a déclaré un porte-parole officiel, cité par l'agence saoudienne SPA. La décision britannique "va dans le sens de celle prise par l'Arabie saoudite à l'égard de ce parti terroriste avec ses ailes politique et militaire", a ajouté le porte-parole saoudien en référence au classement par Riyad du Hezbollah comme "organisation terroriste".
Le porte-parole a souhaité voir d'autres pays suivre l'Arabie saoudite et le Royaume-Uni et "prendre une position ferme et unifiée envers cette milice terroriste qui déstabilise la région".

En 2017, plusieurs pays arabes, notamment ceux du Golfe, avaient qualifié le parti de "terroriste". Le Hezbollah est par ailleurs considéré comme une organisation terroriste par Israël et les Etats-Unis, mais seule sa branche armée est classée comme telle par l'Union européenne.

Le Hezbollah, ou parti de Dieu, a été créé en 1982 par les Gardiens de la révolution iraniens dans la foulée de l'invasion israélienne du Liban. Financé par Téhéran, il est le seul parti libanais à ne pas à avoir déposé les armes après la guerre civile (1975-1990). Il s'est imposé au Liban comme une force politique incontournable, siégeant pour la première fois en 2005 au gouvernement. Il est par ailleurs militairement impliqué, comme Téhéran, aux côtés de Bachar el-Assad dans le conflit en Syrie, pays voisin du Liban.

Le Hezbollah avait dénoncé vendredi la décision britannique, la qualifiant d'"insulte au peuple libanais".


Lire aussi
Netanyahu remercie Theresa May pour avoir interdit entièrement le Hezbollah

L'Iran juge "irresponsable" l'interdiction du Hezbollah par Londres

La décision britannique sur le Hezbollah : pas d’impact direct, mais des relations plus compliquées

Salamé : La décision britannique contre le Hezbollah n’affectera pas les banques

La décision de Londres serait l’un des fruits du sommet de Varsovie, selon le Hezbollah



L'Arabie saoudite a salué mardi la décision du gouvernement britannique d'interdire totalement le Hezbollah, y voyant "un pas important et constructif dans la lutte contre le terrorisme à travers le monde". La Grande-Bretagne...

commentaires (6)

INTERDIRE LE HEZBOLLAH ? COMMENT PEUVENT-ILS L,INTERDIRE ? ILS NE PEUVENT QUE LE METTRE SUR LA LISTE NOIRE. ET LE HEZB S,EN FOUT !

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

19 h 08, le 06 mars 2019

Tous les commentaires

Commentaires (6)

  • INTERDIRE LE HEZBOLLAH ? COMMENT PEUVENT-ILS L,INTERDIRE ? ILS NE PEUVENT QUE LE METTRE SUR LA LISTE NOIRE. ET LE HEZB S,EN FOUT !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    19 h 08, le 06 mars 2019

  • Franchement concernant Ryad c’est l’hôpital qui se fout de la charité !

    L’azuréen

    20 h 55, le 05 mars 2019

  • Bon...bientôt la chaine des protestations...ou félicitations pour cette décision aura fait le tour des pays concernés, et la situation de notre région sera beaucoup meilleure, réjouissez-vous, citoyens, car quand ils sont occupés à faire leurs déclarations, ils ne font pas de "bêtises" l'un envers l'autre ! Irène Saïd

    Irene Said

    15 h 24, le 05 mars 2019

  • Si Riyad, Tehéran, Paris, Londres et Damas laissent le Liban tranquile un peut...car il est occupé a exporter de l eau en Jordanie :)

    Jack Gardner

    15 h 15, le 05 mars 2019

  • INSULTE AU REGIME IRANIEN PLUTOT !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    14 h 57, le 05 mars 2019

  • FOUTAISE que de s'en rejouir, car a l'origine, faire la difference entre les 2 pseudo entites de hezbollah etait qq chose de stupide.

    gaby sioufi

    13 h 48, le 05 mars 2019