Rechercher
Rechercher

À La Une - Dans la presse

Après l'attentat d'Ahvaz, une vidéo iranienne menace d'attaques de missiles contre Abou Dhabi et Riyad

La séquence, publiée mais rapidement supprimée par l'agence Fars, proche des Gardiens de la révolution, montrait le tir de missiles balistiques visant Abou Dhabi et Riyad.

Photo du guide suprême iranien Ali Khamenei et de missiles sol-air lors d'un défilé militaire en Iran, le 18 avril 2018. AFP / ATTA KENARE

L'agence de presse iranienne Fars, proche des Gardiens de la Révolution, a publié mardi une vidéo menaçant les Emirats arabes unis et l'Arabie saoudite d'attaque de missiles après l'attentat meurtrier d'Ahvaz, dans le sud de l'Iran, 24 heures après que le guide suprême iranien Ali Khamenei ait tenu Abou Dhabi et Riyad pour responsable de cette attaque, revendiquée par le groupe jihadiste Etat islamique et un groupe séparatiste arabe, selon l'agence Associated Press, reprise par plusieurs médias.

Cette vidéo montrait le tir de missiles balistiques et l'image d'un viseur de sniper pointant vers les villes d'Abou Dhabi et de Riyad. Des menaces contre Israël ont également été proférées. "L'époque des attaques éclair est révolue. Un lourd châtiment est à venir", entend-on dans cette séquence tirée d'un discours de l'ayatollah Khamenei prononcé en avril dernier. Cette vidéo a, depuis, été supprimée. Fars n'a pas fourni d'explication sur les raisons de la suppression de cette vidéo.

Les rebelles houthis du Yémen, soutenus par l'Iran, ont revendiqué à plusieurs reprises des tirs de missiles sur Riyad et ont affirmé, sans fournir de preuve, avoir visé Abou Dhabi.

Lundi, le guide suprême iranien avait affirmé que les auteurs de l'attentat d'Ahvaz avaient été "financés par les Saoudiens et les Émirats arabes unis". "Selon les informations disponibles, cet acte lâche est l’œuvre de ces mêmes individus qui, chaque fois qu'ils sont en difficulté en Syrie et en Irak, sont secourus par les Américains, et qui sont financés par les Saoudiens et les Emirats arabes" unis, avait-il déclaré.
Dimanche, le président Hassan Rohani avait de son côté accusé "des petits pays mercenaires" de la région, "encouragés par les Américains" d'être derrière l'attentat. Le même jour, le chargé d'affaires émirati à Téhéran a été convoqué au ministère des Affaires étrangères. Abou Dhabi a nié tout lien avec l'attaque et accusé l'Iran de lancer une "campagne" contre les Émirats.

Parallèlement, l'enquête sur l'attentat se poursuivait mardi et semble désormais établir un lien entre les assaillants et le groupe jihadiste sunnite État islamique (EI).
Les "cinq membres" du "commando terroriste" ayant abattu 24 personnes à l'arme automatique samedi matin en marge d'un défilé militaire ont été identifiés", a indiqué le ministère des Renseignements iranien. "La cachette des terroristes a été découverte, et 22 personnes impliquées [dans l'attentat] ont été arrêtées", ajoute le ministère dans un communiqué, indiquant que "des explosifs, du matériel militaire et des équipements de communication ont été découverts et saisis dans cette cache".

La conclusion du ministère semble donner du crédit à la revendication de l'attentat publiée par l'EI dès samedi. L'attentat a également été revendiqué au nom de la Résistance nationale d'Ahvaz, qui se présente comme un groupe séparatiste arabe.



Lire aussi

La ville d’Ahvaz rend hommage aux victimes de l’attentat

Attentat d'Ahvaz : accusations iraniennes et revendications multiples

Les tenants et les aboutissants de l’attentat d’Ahvaz


Pour mémoire

L'EI promet de commettre de nouvelles attaques en Iran

L’exception iranienne n’existe plus : Téhéran frappé au cœur par l’EI

L’attentat déjoué contre une réunion d’opposants iraniens en France assombrit la tournée de Rohani

Les auteurs des attentats de Téhéran avaient sévi en Syrie et en Irak


L'agence de presse iranienne Fars, proche des Gardiens de la Révolution, a publié mardi une vidéo menaçant les Emirats arabes unis et l'Arabie saoudite d'attaque de missiles après l'attentat meurtrier d'Ahvaz, dans le sud de l'Iran, 24 heures après que le guide suprême iranien Ali Khamenei ait tenu Abou Dhabi et Riyad pour responsable de cette attaque, revendiquée par le groupe jihadiste...

commentaires (4)

PRIERE LIRE SUR LEUR PROPRE TERRITOIRE. MERCI.

SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

20 h 53, le 25 septembre 2018

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • PRIERE LIRE SUR LEUR PROPRE TERRITOIRE. MERCI.

    SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

    20 h 53, le 25 septembre 2018

  • LES IRANIENS QUI DECLENCHENT DES GUERRES DANS LES AUTRES PAYS RISQUENT DE LES VOIR SE DEPLACER SUR SON PROPRE TERRITOIRE !

    SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

    20 h 26, le 25 septembre 2018

  • IL ÉTAIT TEMPS QUE LA GUERRE DES MOLLAHS IRANIENS ET LES MOLLAHS SAOUDIEN SE DÉPLACE DIRECTEMENT SUR LEUR TERRAIN CHEZ EUX.

    Gebran Eid

    16 h 54, le 25 septembre 2018

  • Le monde est de moins en moins stable et la convoitise et l'agressivité de certains pays ne cessent de s'amplifier. Un exemple, parmi d'autres.... Si en occident on se repanti pour les colonisations... En Turquie (idem pour certains d'autres pays de même "nature") le gouvernement et le peuple fêtent chaque année la prise de Constantinople (l'envahisseur turc avait fait baigner dans le feu et le sang toute la ville en brûlant les habitants avec, pour s'emparer de ce qu'il ne leur appartient pas ) Comment l'humain peut il arriver à ce stade de délabrement intellectuel ? L'avenir de la planète est menacée par les incompréhensions et le totalitarisme. Espérons tout de même un monde meilleur.

    Sarkis Serge Tateossian

    16 h 43, le 25 septembre 2018

Retour en haut