X

Liban

Gouvernement : Malgré l’immobilisme apparent, le brainstorming se poursuit

Gouvernement
Hoda CHÉDID | OLJ
15/09/2018

Une nouvelle phase de brainstorming à la recherche d’un gouvernement semble s’être ouverte, malgré l’apparent immobilisme. Preuve en est que, subitement, la controverse sur les prérogatives respectives du Premier ministre désigné et du chef de l’État est retombée, ainsi que les rumeurs savamment distillées sur la volonté de Michel Aoun de révéler au Parlement ce qui bloque le processus.


(Lire aussi : Gouvernement : Tout dépendra, encore, d’une éventuelle rencontre Aoun-Hariri...)


Dans les milieux concernés, on dément que le processus est « comateux », et on laisse entendre que les remarques du président Aoun sur la formule que lui a soumise M. Hariri font l’objet d’échanges discrets. La clé de ces échanges consiste à faire admettre aux Forces libanaises de renoncer à réclamer le portefeuille de la Justice, que M. Aoun revendique pour son camp, et d’accepter les portefeuilles de l’Éducation, des Affaires sociales et de la Culture.

De même source, on indique que les contacts se poursuivent discrètement entre Baabda et la Maison du centre, qui les relaie à Meerab. Il faut à cet égard guetter les déplacements de Ghattas Khoury, d’Ibrahim Kanaan et d’Élias Bou Saab.

Il est clair toutefois qu’une nouvelle rencontre entre le Premier ministre désigné et le chef de l’État est exclue, à moins qu’un accord définitif sur la répartition des portefeuilles ne soit trouvé, ce qui devrait attendre le retour du ministre sortant des Affaires étrangères du Canada, au début de la semaine prochaine. Sachant que le délai sera plutôt court, compte tenu du voyage que le président Aoun doit effectuer le 23 septembre à New York pour participer à l’Assemblée générale de l’ONU.

Selon les toutes dernières projections, les portefeuilles seraient répartis comme suit : Justice (présidence de la République), Éducation (FL), Énergie (CPL), Télécoms (Futur), Transports et Travaux publics et Santé iraient respectivement au parti Marada et au PSP, compte tenu des réserves de la communauté financière internationale à voir le Hezbollah détenir ces portefeuilles susceptibles de donner lieu à des accords et des dons ; et, dans ce cas, un autre portefeuille de services, ainsi que le portefeuille du Plan iraient au parti chiite, qui compte faire de ce dernier département un ministère-clé. Ceci étant, le président de la Chambre Nabih Berry se porterait garant de faire accepter au chef du Parti socialiste progressiste Walid Joumblatt que le troisième portefeuille ministériel attribué aux druzes aille à une personnalité en bons termes avec tout le monde, et non au PSP.


Lire aussi
Aoun : « Quand une mouture équilibrée sera présentée, le gouvernement sera formé »)

Mikati à « L’OLJ » : « Il est temps de sortir du cercle vicieux des crises en série »

Gouvernement : Les appuis à Hariri se multiplient... les appels aux concessions aussi

Deux clés pour la « Maison libanaise »l'édito de Michel Touma

Gouvernement : la théorie des paris régionaux refait surfacele décryptage de Scarlett Haddad 

Deriane appelle indirectement Aoun à jouer le rôle de médiateur



À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LE PATRIARCHE RAI APPELLE LE PRESIDENT ET LE P.M. A HATER LA FORMATION DU GOUVERNEMENT IGNORANT A DESSEIN QUE LE BLOCAGE EST GENDRISSIMO-BEAUPERIEN !

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LE BLOCAGE EST : GENDRISSIMO-BEAUPERIEN !

FAKHOURI

" Une seule parole qui fait du bien est meilleure que cent mille discours qui ne servent à rien. "

Bouddha

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

CAD L,ABRUTISSEMENT ET L,IRRESPONSABILITE SE POURSUIVENT ! JUSQU,A QUAND LES MOUTONS RESTERAIENT DES MOUTONS ?

Irene Said

Nos chers politiciens de toutes les couleurs et fabrications voyagent et paradent dans le monde entier, et peuvent donc voir ce qui s'y fait dans tous les domaines.
Malheureusement, une fois rentrés au pays, ils reprennent les bonnes vieilles habitudes...datant du temps de leurs grands-parents...et même avant.
C'est plus rentable personnellement !

Quant à leur patrie le Liban, la servir efficacement...ils ne connaissent pas cette notion, ou ne veulent pas la connaître.
Donc, la formation du gouvernement, tant qu'il ne correspond pas à leur exigences personnelles, ça peut attendre, et tant pis si leur pays sombre un peu plus chaque jour.
Au pire des cas, ils voyageront vers des cieux plus agréables, ils en ont les moyens financiers, amassés grâce à la corruption !
Irène Saïd

Dernières infos

Les signatures du jour

Commentaire de Anthony SAMRANI

Idleb n’est pas Alep, mais...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants