X

Culture

Des designers libanais montrent aux Parisiens le monde en mouvement

Événement

Sélectionnés par le Salon Maison & Objet et invités par de grandes galeries, 15 designers libanais squattent la rentrée artistique de la capitale française.

10/09/2018

Repérés l’année dernière, à l’occasion de la toute première édition de la Beirut Design Fair, 15 designers libanais occupent le devant de la scène en cette rentrée (design) parisienne. Six d’entre eux sont même sur plus d’un front, à l’instar de Marc Dibeh et Carlo Massoud, qui ont participé respectivement au prix OLJ-SGBL Génération Orient saison 1 et saison 2, mais aussi Carla Baz, Studio Caramel, Anastasia Nysten et Paola Sakr, qui participent aux Rising Talents Awards du Salon Maison & Objet, avec des pièces nouvelles et des séries inédites. Et pour cause, cet important Salon professionnel français qui, du 7 au 11 septembre, mobilise la communauté du design international, rend hommage, au cours de cette édition, « au Liban et à sa jeune génération, qui renouvelle l’ADN de la création libanaise », estiment ses organisateurs.

En synergie avec cette session de septembre du Salon M&O, la Paris Design Week plonge, quant à elle, la capitale française dans un bouillonnement d’événements se déroulant entre le 6 et le 15 septembre. Des rencontres, des parcours, des expositions parmi lesquelles la très courue Beyrouth, sujet/objets que consacre la galerie Bensimon à une quinzaine de designers libanais. Organisée conjointement par François Leblanc Di Cicilia, le directeur de la galerie parisienne, et Joy Mardini à la tête de la galerie beyrouthine éponyme, cette exposition présente une sélection d’œuvres des 6 designers précités, auxquels viennent s’ajouter des pièces de Karim Chaya, David et Nicolas, Tarek Elkassouf, Hala Matta, Alya Tannous, Thomas Trad, Richard Yasmine et 200 Grs.


« Toutes les émotions »

Un choix qui illustre la créativité et les savoir-faire du pays, tout en révélant la pluralité de ses inspirations. « Aujourd’hui sous le feu des projecteurs, la création libanaise est montrée sous un jour élégant, lisible et qualitatif, sans oublier les interrogations que le design contemporain peut développer », soutiennent les cocurateurs, qui ont choisi « comme ligne directrice de l’événement : la dualité de Beyrouth ».

« Point de convergence, Beyrouth résume à elle seule la mosaïque d’influences et de cultures de la région, sans jamais perdre son identité, son énergie et son rayonnement », assure Francois Leblanc di Cicilia. Ajoutant aussitôt : « Point de divergence, la ville est aussi à l’image exacerbée de notre monde en mouvement, où les personnes exposent plus volontiers leurs différences que leurs attaches. Ville d’émigration forte, et de retour fréquents, c’est une agora où l’on trouve tous les points de vue, et les idées du monde entier. »

Jusqu’à fin octobre, 15 designers issus de « cette ville où toutes les émotions s’expriment » se partagent donc l’espace de la Gallery S. Bensimon, dont les cimaises sont également occupées par des tirages de la série Habiter le jour du photographe Nadim Asfar.

Mais d’autres établissements phares parisiens offrent aussi, au cours de cette saison, leurs prestigieuses plateformes aux créations de designers libanais. La célèbre Carpenters Workshop Gallery, en plein cœur du Marais, organise ainsi la toute première exposition solo du fameux duo David et Nicolas, intitulée « Supernova ». Tandis que du 6 au 15 septembre, ce sont les salons de l’hôtel Prince de Galles, avenue George-V, qui jouent les écrins chicissimes d’une sélection des créations mobilières aux formes géométriques d’un autre designer libanais, Majid Bazergi.

Galerie Bensimon, jusqu’au 30 octobre, 111, rue de Turenne, 3e arrondissement.

Carpenters Workshop Gallery, jusqu’au 6 octobre, 54, rue de la Verrerie, 4e arrondissement.

À la une

Retour à la page "Culture"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué