X

À La Une

Que deviendrait le Liban "s'ils légalisent le haschisch" ?

sur le net

Sur Twitter, les réponses des Libanais fusent...

OLJ
19/07/2018

Depuis que le président de la Chambre, Nabih Berry, a annoncé mercredi que le Liban pourrait légaliser la culture du haschisch et son utilisation à des fins médicales, les internautes libanais s'en donnent à cœur joie sur les réseaux sociaux, imaginant ce que pourrait devenir le Liban en cas d'adoption d'une telle législation. Sur Twitter, en l'espace de quelques heures, le hashtag (mot-dièse) "S'ils légalisent le haschisch" faisait partie des plus utilisés au Liban jeudi.


Quelques illustrations de ce nouveau buzz :

"Merci McKinsey de rappeler une évidence", souligne cet internaute, en référence au cabinet de conseil international, qui a évoqué la légalisation du cannabis à usage médical dans son plan pour réformer l’économie libanaise et la diversifier.


"Quand l'homme des cavernes a découvert le haschisch, il a découvert le feu et l’Age de pierre a commencé. Espérons que la même chose arrivera au Liban", souhaite cet internaute.


Certains imaginent même les adaptations qui pourraient être apportées aux spécialités culinaires libanaises, comme le hoummous ou la salade fattouche.





Une internaute fait porter à une mariée un bouquet de haschisch.... : "Elle a dit OUI!"




Une autre imagine une conversation entre une fille et sa mère : 


"Maman, je vais épouser un garçon originaire de Baalbeck, qui cultive le haschisch - Fais attention qu'il ne te mente pas et ne soit, en réalité, qu'un ingénieur". C'est dans la Békaa qu'actuellement le cannabis est essentiellement cultivé.


"Est-ce que Nouh Zeaïter va changer de profession et passer de "trafiquant recherché" à "entrepreneur", s'interroge cette utilisatrice, en référence à un des plus grands trafiquants de la Békaa. 


"Le peuple libanais, dès qu'on annonce la légalisation du haschisch". 


Lire aussi

Cannabis à usage médical : quels sont ses bienfaits et les pays qui l'autorisent ?

Au Liban, 50 % de la production de cannabis va à l’exportation

« Je ne savais pas qu'on pouvait faire plus d'un an de prison pour un gramme de hasch »

Walid Joumblatt et Nouh Zeaïter : quelques tweets, un peu de diplomatie et pas mal de haschisch

Planter le haschisch pour ne pas vivre dans l'humiliation

Pour ou contre la légalisation du cannabis : ils s'expliquent

Et si le cannabis était légalisé au Liban ?

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Jack Gardner

yeh man! love and peace au moins! a la place de:

La guéguerre interchiite
La guéguerre interdruzes
La guéguerre interchretiens

Jusqau prochain Mondial...:)

DAMMOUS Hanna

Le paquet de thé au Tibet fut une monnaie que les tibétains évitaient de consommer abusivement pour ne pas manger leur capital; avec le Haschisch les libanais peuvent ils le faire????.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LE HASISH COMME MONNAIE D,ECHANGE ?

Remy Martin

Les violants et autres moutons-suiveurs-bêleurs se calmeront et commenceront peut-être à regénérer leurs cellules grises présentement en état de comatose ultima ...

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué