X

La Dernière

The Glass House by BBQ Bros, sympa, mais pas suffisant...

L’aile ou la cuisse
23/06/2018

Ne cherchez pas d’enseigne pour retrouver le restaurant. Vous n’en trouverez pas. N’essayez même pas d’apercevoir le local ou quelques tables à partie de la rue. Et lorsque vous y serez, assurez-vous que c’est le bon jour. Car ce restaurant n’ouvre ses portes que les jeudis, vendredis et samedis. Alors, pour vous aider, il suffit de vous souvenir de l’adresse de l’ancien restaurant gastronomique français Le Rabelais. Entrez dans le parking privé, dirigez-vous vers le jardin situé derrière le bâtiment, et vous voilà arrivés à destination : le restaurant The Glass House by BBQ Bros.

La terrasse est magnifique, installée dans un cadre idéal pour barbecues en extérieur. La décoration est charmante, agrémentée de bougies fondues placées sur des bouteilles en verre, et l’aménagement des lieux est très confortable. La zone barbecue est facilement repérable, il suffit de suivre les foyers chauds et fumants… Le concept de live BBQ est assez original : cela ressemble à un grill traditionnel, sauf que la cuisson se fait à la surface. C’est pourquoi il est conseillé de prendre une table un peu éloignée, pour ne pas absorber toutes les odeurs qui se dégagent. Ou à l’intérieur, ce que nous avons fait. Toutes les chaises et les tables, ainsi que de nombreux objets qui y sont posés, sont à vendre. Ce qui explique probablement pourquoi chaque chaise est différente de l’autre.

À peine installés, le serveur nous explique la formule du restaurant : deux salades, trois entrées, un plat principal, deux desserts, de la bière ou du vin – le tout pour 100 000 LL. Tentant ! De plus, l’atmosphère chaleureuse des lieux et l’attitude amicale des serveurs nous a vite fait sentir très à l’aise. Mais cela ne suffira pas à nous satisfaire. Lorsque le panier à pain est servi, il y a comme un avant-goût d’amateurisme. Les tranches de baguette ne sont pas réchauffées, et donc pas croustillantes. Les portions des salades et entrées sont très petites. Même si le menu indique deux salades et trois entrées par personne, et que le serveur vous a précisé que vous pouvez commander les quantités que vous voulez, ce n’est pas vraiment ce que nous avons vécu. À peine installés, un total de six assiettes à salade et six assiettes d’entrée pour un total de dix personnes nous ont été servies. En ce qui concerne nos amis retardataires, le couple arrivé une demi-heure plus tard (trop tard ?), le directeur a vite tranché : « Nous sommes désolés, mais nous ne pouvons pas redémarrer le menu pour deux ! » Deux sur notre table, est-ce différent de deux sur une autre table ? 

Déception
La vinaigrette aux fraises qui accompagnait la salade de feuilles mélangées était bonne ; les crevettes grillées sur un lit de courgettes également. Rien d’extraordinaire, mais plus que passable. Le tartare de thon était fade. Il avait si peu de goût qu’il était difficile de savoir si c’était du thon ou du saumon. Quant au foie épicé, il était tout simplement mauvais. Aucune personne présente n’a pu en avaler plus d’une bouchée tellement le mélange d’épices utilisé était mauvais. En dépit d’un personnel très attentionné et aimable, la déception était grande.

Pour le plat principal, nous avons eu la possibilité de troquer le filet contre une entrecôte. Cette « mise à niveau » nous a coûté 60 000 LL par pièce. Passe encore si cela en valait la peine, mais l’entrecôte était le pire plat que nous ayons mangé. Il était servi sans aucun accompagnement, pas de frites, pas de champignons, pas de purée, rien. Pas même de gros sel. Et, cerise sur le gâchis, la viande a été brûlée, bien que nous l’ayons demandée bleue. 

Et pourtant, le restaurant affirme utiliser le processus de reverse searing pour leurs cuissons qui devrait, normalement, assurer une croûte avec une coupe au centre toute rose. Cette technique consiste à amener lentement la viande à la température voulue, ce qui permet une meilleure uniformité. 

La viande est ensuite saisie directement sur le bois brûlant pour créer la croûte. C’est sans aucun doute le meilleur moyen d’obtenir une viande de bout à bout rouge saignante avec une croûte croustillante. Mais pour cela, il faut que l’épaisseur des steaks dépasse les 4cm, sinon leur cuisson sera très rapide et la viande sera sèche. De plus, le responsable du BBQ doit être capable de surveiller la température de la surface du barbecue, car il est important de placer la viande sur son côté tiède pour atteindre progressivement la température adéquate. 

The Glass House by BBQ Bros manque visiblement de compétences en la matière. En effet, aucune viande n’a été servie à la température exigée. Et tous les plats avaient un arrière-goût désagréable, un peu comme si la viande était périmée, ou que la surface de grillage n’avait pas été suffisamment bien nettoyée. Alors, pour rendre tout ceci plus acceptable, nous avons tenté les moutardes servies à table : moutarde aux noix, au cassis de Dijon, à la provençale, au basilic. Aucune saveur détectée. Qu’est-il arrivé à la moutarde de Dijon ? Ou la très épicée moutarde de Bourgogne ? Ou même, plus simplement, du gros sel et du poivre noir ? Notre seule consolation aura été les carrés de pommes de terre revenus avec du paprika, qui étaient vraiment très bons et qui accompagnaient le foie épicé ! 

Le filet de saumon cuit au feu de bois était également fade et manquait d’épices. De même que le hamburger, pourtant un plat simple… Quant aux desserts inclus dans la formule, un cheesecake (pas cuit), un red velvet et un gâteau au chocolat plutôt acceptable.  La bière, en provenance de Chypre, était parfaite ! Contrairement au vin, qui était bien loin de ceux proposés sur les réseaux sociaux. À moins qu’il y ait un supplément à payer pour cela aussi…  Visiblement, le barbecue est la nouvelle mode chez nous, mais il faut du travail, de l’expérience et un minimum de passion pour le réussir. Il ne suffit pas de, juste, allumer le feu (de bois) et devenir un maître en BBQ ! 


Data
Son: Niveau Maximum = 90,6 dB, LAeq = 76,0 dB
Qualité de l’Air: 75/100 (moyen), COV 0,41ppm, Humidité 59%, Température + 24°C
 
Notes
Son : 3/5
Décoration : 4/5
Personnel : 4/5
Plats : 2/5
Propreté : 4/5
Avis : Décevant
Prix : Cher

EN BREF…

On aime bien : le jardin, les carrés de pommes de terre épicés
au paprika, les crevettes grillées sur un lit de courgettes

On aime moins : le filet, l’entrecôte, le saumon, le hamburger
Le conseil : faites votre propre barbecue à la maison !
The Glasshouse by BBQ Bros
Rue Akkawi (ancien Rabelais), Achrafieh

*Critique gastronomique

FB : www.facebook.com/CordonCourtine/ 
Insta : cordon.courtine 
E-mail : cordoncourtine@gmail.com 


Dans la même rubrique

Al-Soussi, 100 % cholestérol, mais c’est tellement bon !

Bistr’eau, du poisson frais les pieds (presque) dans l’eau

Meats & Bread, la nouvelle tendance du BBQ

Kelly(‘s Fish Lounge), un prénom à retenir

The Beirut Cellar, comme à la maison...

Varouj, le petit trésor caché


À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Wlek Sanferlou

Merci pour l'évaluation!
Je pensais prendre des amis canadiens arrivant bientôt... À la recherche de nouveau

Stes David

En défense de ce "Glasshouse" (que je ne connais pas) il faut dire que c'est bien que "Les portions des salades et entrées sont très petites". Un repas doit être petit. C'est pour cette raison que la cuisine française met l'accent sur la qualité et non pas sur la quantité; et il semble que le "Glasshouse" sert des petites portions; ce qui est donc une bonne chose. Le problème avec la cuisine libano-syrienne me semble qu'on veut servir 'beaucoup' en pensant que cela augmente la qualité, ce qui n'est pas le cas.

c...

Au vu de la description faite... il est plutôt tentant de s abstenir d aller à ce restaurant, 100 000 LL approximativement par personne, pour peu que l on invite des amis, le salaire et les congés y passent allègrement...

COURBAN Antoine

Impitoyable point de vue .... Merci de nous avertir à l'avance. Nous allons suivre vos conseils et faire notre BBQ à domicile.

Dernières infos

Les signatures du jour

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué