Worldcup

COUPE DU MONDE DE LA FIFA 2018 RUSSIE

X

À La Une

Achille, chat blanc et sourd, pronostiqueur officiel du Mondial-2018

football

Le chat a délivré son premier pronostic : la Russie remportera contre l'Arabie saoudite le match d'ouverture jeudi à Moscou.

OLJ/AFP
13/06/2018

Achille, un chat blanc et sourd désigné pronostiqueur officiel du Mondial-2018, s'apprête à commencer son travail à la veille de la compétition en Russie. Tout comme Paul le Poulpe qui prédisait les vainqueurs des matches du Mondial-2010 en choisissant entre deux boîtes contenant de la nourriture, Achille devra départager les équipes en choisissant entre deux bols marqués par les drapeaux correspondants.

Mercredi, le chat a délivré son premier pronostic : la Russie remportera contre l'Arabie saoudite le match d'ouverture jeudi à Moscou. Après avoir hésité quelques instants, il a opté pour le bol marqué du drapeau russe, plutôt que celui du royaume saoudien.

"Nous avons choisi Achille parce qu'il est beau, mais aussi parce qu'il est sourd comme tous les chats blancs aux yeux bleus", avait expliqué Anna Kondratieva, vétérinaire qui soigne les chats habitant au musée de l'Ermitage de Saint-Pétersbourg. "Il voit avec son cœur", avait-elle affirmé.
A l'occasion du Mondial-2018, Achille va quitter le sous-sol de l'Ermitage, où il habite avec des dizaines d'autres chats qui protègent des rongeurs le musée mondialement connu, et déménager dans un café avoisinant. Pendant le Mondial, "il va vivre ici pour rester en forme", avait affirmé Mme Kondratieva à l'AFP. "Au café il aura plus de liberté de mouvement et il pourra rencontrer les visiteurs."

Achille n'est pas le premier animal à essayer de reproduire le succès de Paul, devenu le mollusque le plus connu en raison de ses prédictions correctes de tous les matches de la sélection allemande pendant la Coupe du Monde en Afrique du Sud. Il a même prédit la défaite contre l'Espagne en demi-finale, en désignant son drapeau avec une tentacule.

Les années précédentes, les prévisions du cochon d'Inde suisse Madame Shiva et du piranha britannique Pelé n'avaient pas été marquées par un taux de réussite particulièrement impressionnant.


Lire aussi
Mondial de foot : La malédiction Oranje...

Les Bleus comme en 1998

Quatre sélections arabes au Mondial de foot, une première

Mondial de foot : L’Allemagne encore plus forte qu’en 2014

Coupe du monde : au Liban, les vendeurs de drapeaux sont prêts

Coupe du monde de football : Le top 5 de la nouvelle génération

Les 5 stars attendues de la Coupe du monde




À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Pays : Liban ; capitale : Téhéran

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué