X

À La Une

Hariri à Bruxelles : Le Liban continue d'être un grand camp de réfugiés

conférence

Le Premier ministre libanais demande à la communauté internationale 2,7 milliards de dollars pour l'année en cours. 

OLJ
25/04/2018

Le Premier ministre Saad Hariri, a affirmé mercredi devant les donateurs internationaux réunis à Bruxelles autour du dossier des Syriens déplacés par la guerre que le Liban continuait d'être "un grand camp de réfugiés", demandant à la communauté internationale 2,7 milliards de dollars pour l'année en cours. 

"Puis-je dire aujourd'hui que nous allons mieux que l'année dernière ? Non", a lancé M. Hariri. "La tragédie se poursuit pour la huitième année consécutive et le Liban continue d'être un grand camp de réfugiés".

Le Premier ministre a ajouté que la situation s'était même "détériorée", prenant en exemple le cas d'un agriculteur de la localité frontalière de Ersal (Békaa) chez qui il s'est rendu avant d'aller à Bruxelles. "Abdallah qui a ouvert sa maison pour une famille syrienne il y a huit ans voit aujourd'hui sa situation ainsi que celle de cette famille se dégrader", dit M. Hariri.

Assurant que "le Liban continue à faire de son mieux pour faire face aux obstacles" et aider les 1,5 million de réfugiés syriens qu'il accueille, M. Hariri a prévenu que "les ressources du Liban continuent à s'épuiser". 

"Les pays d'accueil ne doivent pas être oubliés", a encore souligné le chef du gouvernement, demandant que l'aide internationale englobe également les communautés d'accueil. Il a déclaré que "les tensions entre les déplacés syriens et les communauté d'accueil ont augmenté". 

Le chef du gouvernement a prévenu que la dégradation de la situation économique pourrait mener à des "troubles", mettant en garde contre l'accroissement du chômage des Libanais et des Syriens. "Cela pourrait pousser les déplacés à chercher refuge ailleurs", a-t-il dit. 


(Lire aussi : Réfugiés syriens : Le HCR espère au moins 1,3 milliard de dollars pour le Liban)


Le Premier ministre, qui a remercié la communauté internationale pour sa générosité, lui a demandé de continuer à soutenir le Liban.  Il a également demandé son aide pour la reconstruction du camp palestinien de Nahr el-Bared au Liban-Nord, détruit lors de combats entre l'armée et des islamistes en 2007. 

M. Hariri est accompagné à Bruxelles d'une délégation officielle formée du vice-Premier ministre et ministre de la Santé Ghassan Hasbani, des ministres Marwan Hamadé, Mouin Merhebi et Pierre Abou Assi, du chef de cabinet de Hariri, Nader Hariri, et de son conseiller pour les affaires des déplacés Nadim Mounla. 


(Lire aussi : Merhebi demande au Hezbollah de se retirer de Syrie « pour que les réfugiés y retournent »)


La conférence de "Bruxelles II" sur l'avenir de la Syrie et de la région, qui s'est ouverte mardi, a non seulement pour objectif de mobiliser des fonds, mais également d'encourager la relance des négociations à Genève, conduites sous l'égide de l'ONU et jusqu'à présent infructueuses. 

Les négociations engagées à Genève n'ont guère progressé en huit cycles, car le régime de Bachar el-Assad n'est pas pressé de traiter avec ses opposants, divisés et affaiblis sur le terrain.
Le soutien militaire de Moscou et de Téhéran lui a permis de reprendre l'offensive et de s'emparer de plusieurs zones rebelles.


L'ONU espère réunir 7,3 milliards de dollars pour venir en aide aux 6,1 millions de personnes déplacées à l'intérieur de la Syrie et à plus de cinq millions de Syriens réfugiés dans les pays voisins, notamment en Turquie.



Lire aussi

La représentante du HCR convoquée aux AE, Merhebi qualifie Bassil de « raciste »

Au Liban, HRW dénonce les expulsions de réfugiés syriens de leurs logements

Le retour de réfugiés syriens installés à Chebaa s’est fait hors du plan du gouvernement libanais

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Eleni Caridopoulou

Moi je pense que Mr El Assad ne veut plus tous ces pauvres réfugiés il veut les laisser la ou ils sont avec l'aide des ayatollah etc..

Irene Said

Messieurs Saad HARIRI et ceux qui vous accompagnent à Bruxelles...( 6 personnes ! pour quoi faire au juste ??? )
De grâce, arrêtez de vous plaindre et de mendier de l'argent à cause des réfugiés syriens.
Amenez ceux-ci à la frontière du pays dont ils sont citoyens= la Syrie, un point c'est tout !
Et laissez ces ONG et la Communauté internationale si soucieuse de leur sécurité s'en occuper, ils en ont amplement les moyens financiers !
Irène Saïd

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

JUSQU,A QUAND MESSIEURS LES OCCIDENTAUX PERMETTREZ-VOUS CE QUI SE DEROULE EN SYRIE ET LES EXACTIONS DU REGIME, DE LA RUSSIE ET DE L,IRAN ET SES ACCESSOIRES TOUT EN ACHETANT VOTRE BONNE CONSCIENCE ?

ACE-AN-NAS

C'est écoeurant de voir cet occident dit DÉMOCRATIQUE qui pille les ressources du monde en voie de développement, qui provoque des guerres dans ces pays, qui vend des armes à ces même pays , et voir que ces pays dans des troubles inextricables aller mendier chez eux des subsides , alors que eux mêmes sont les MENDIANTS des wahabites bensaouds sous influence néfaste des sionistes .

ÉCOEURANT !

Stes David

Donner de l'argent aveuglement simplement pour soutenir ce "grand camp de réfugiés" me semble une mauvaise idee. Par contre, j'espere que des initiatives qui sont dans l'interet de tous les parties recoivent de l'argent. Par exemple, j'ai lu qu'il y a un probleme avec "la grille des salaires" pour les professeurs. N'est-ce pas possible alors d'aider avec un programme de subsides pour les ecoles au Liban et sponsorer l'apprentissage du grecque, italien, francais, roumanien, allemand etc. au Liban ?

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué