X

À La Une

Raï pose la première pierre de l'église Saint-Charbel au Qatar

Diplomatie

Le patriarche maronite appelle le gouvernement libanais à mettre en place une politique du logement au service des jeunes et des familles dans le besoin

OLJ
20/04/2018

Le patriarche maronite, Béchara Raï, en visite pastorale de quatre jours au Qatar, a posé vendredi matin la première pierre de l'église Saint-Charbel, première église maronite dans l'émirat, sur un terrain offert par les autorités.

"Le Liban a besoin d'hommes d'Etat qui œuvrent dans la voie de la reconstruction de l'unité nationale", a déclaré Mgr Raï. "Le Liban a besoin d'hommes politiques objectifs qui soient en mesure de lutter contre la corruption dans les administrations publiques, d'élaborer les plans nécessaires au développement économique et financier et d'atteindre les objectifs des réformes fixés par les conférences de Rome et de Paris. Le pays a besoin d'hommes politiques qui respectent la Constitution et la loi, qui respectent les décisions judiciaires et œuvrent à leur application", a-t-il poursuivi.

"Nous apprécions le renvoi de l'article 49 par le président Aoun, et nous appelons le gouvernement à mettre en place une politique du logement au service des jeunes et des familles dans le besoin", a-t-il ajouté. Le président Aoun avait signé mercredi la loi du budget de 2018, mais avait demandé au Parlement de revoir l'article 49 de la loi relatif à l’acquisition d’unités résidentielles par des non-Libanais. Plusieurs juristes estiment que la démarche de M. Aoun n’est pas de nature à suspendre l’article 49.

En vertu de cet article, "tout ressortissant arabe ou étranger propriétaire d'une unité résidentielle au Liban peut obtenir un permis de séjour permanent". L’article en question, dont bénéficient également l’épouse et les enfants mineurs de l’acheteur, impose une seule condition : "La valeur du bien acquis ne doit pas être inférieure à 1,5 milliard de LL (1 million de dollars) s’il est situé dans Beyrouth, et à 750 millions de LL (500.000 dollars) s’il se trouve dans les autres régions".

Une série d’entretiens officiels sont également au programme de la visite du patriarche Raï, arrivé jeudi au Qatar et qui sera reçu dimanche par l’émir, Tamim ben Hamad al-Thani. À son arrivée à Doha où un accueil officiel lui a été réservé, Mgr Raï a eu un premier entretien avec le ministre qatari des Municipalités et de l’Environnement, Mohammad ben Abdallah al-Rmeihi, au siège du ministère, en présence de l’ambassadeur du Liban au Qatar, Hassan Najem.
L’occasion pour les deux hommes de passer en revue les relations bilatérales et d’aborder des questions liées à la communauté libanaise à Doha qui compte entre 25.000 et 30.000 personnes.

Dès son arrivée, le patriarche, accompagné des évêques Boulos Sayyah et Samir Mazloum, ainsi que du directeur du bureau de presse de Bkerké, Walid Ghayyad, avait souligné l’importance de cette visite au niveau du rapprochement entre le Liban et le Qatar et remercié l’émir d’avoir offert un terrain pour la construction de l’église Saint-Charbel. "Les saints rapprochent les gens. L’émir sait que saint Charbel renforcera les liens d’amitié entre le Liban et le Qatar", a-t-il affirmé hier.

Le patriarche Raï a eu droit, au cours de l’après-midi de jeudi, à une visite guidée du Musée islamique de Doha. Le soir, il a assisté à une réception en son honneur offerte par l’ambassadeur du Liban. Il en a profité pour exhorter les Libanais à participer massivement au scrutin du 6 mai.



Lire aussi

Honein : La demande de réexamen de l’article 49 ne le suspend pas


Pour mémoire

Aoun annule sa visite au Qatar

Pour Doha, Riyad fait au Liban la même chose qu’au Qatar

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

DANS LES PAYS ARABES DU GOLFE LES CHOSES CHANGENT INCLUS LA SAOUDITE TRES PROCHAINEMENT... IL NE FAUT PAS UNIQUEMENT AVOIR DES LIEUX RELIGIEUX IL FAUT LA LIBRE PRATIQUE AUSSI !

NOUVEL ORIENT

Une belle chose que les wahabites devraient rapidement copier , au lieu de nous faire du cosmetic à la mord-moi-le .

En Iran les églises de tout type foisonnent et même des synagogues .

Dernières infos

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué