X

À La Une

Législatives : Nasrallah annonce le nom des candidats du Hezbollah

Liban

Les députés élus ne seront pas ministres, annonce le leader du parti chiite.

OLJ
19/02/2018

Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a annoncé lundi la liste de ses candidats pour les élections législatives qui doivent avoir lieu le 6 mai ; l'annonce du programme électoral et des alliances du parti chiite a été remise à plus tard, au terme de l'officialisation des listes des candidats.

Le leader du Hezbollah a annoncé une séparation nette des mandats des députés et des ministres après "un bilan de leur action". "Ainsi, Mohammad Fneich, que nous proposerons à nouveau à un poste de ministre, ne sera pas candidat aux législatives", a-t-il déclaré lors d'une courte intervention télévisée.

Le chef du parti chiite a également confirmé que des alliances seront formées avec le mouvement Amal, dirigé par le président de la Chambre des députés, Nabih Berry, notamment dans la circonscription de Baabda, où le duo du tandem chiite a nommé chacun un candidat pour les deux sièges chiites de la circonscription. Ainsi, le député sortant Bilal Farhat ne se représentera pas. Plus tôt dans la journée, M. Berry avait présenté les candidats de son mouvement aux prochaines législatives.

Par ailleurs, Hassan Nasrallah a indiqué qu'il s'attendait à ce que "des armées électroniques venues d'Israël et des pays du Golfe salissent l'image du Hezbollah et de ses candidats", à l'occasion des prochaines élections.


Les candidats
Le chef chiite a ensuite annoncé les candidats de son mouvement qui sont:

Békaa III (Baalbeck-Hermel) : Hussein Hajj Hassan, Ali Mokdad, Ibrahim Ali Moussaoui et Ihab Hamadé, qui remplace le député sortant Nawar Sahili

Békaa I (Zahlé) : Anouar Hussein Jomaa

Mont-Liban III (Baabda) : Ali Ammar

Mont-Liban I (Jbeil/Kesrouan) : Hussein Mohammad Zeaïter

Beyrouth II : Amine Cherri

Sud III (Bent-Jbeil, Nabatiyé, Marjeyoun-Hasbaya) : Mohammad Raad, Hassan Fadlallah, Ali Fayyad

Sud II (Tyr-Zahrani) : Nawaf Moussaoui, Hussein Saïd Jechi




Lire aussi
Au Liban, les partis politiques continuent malgré tout de séduire

Législatives libanaises : Ce qu’il faut savoir pour voter

Législatives libanaises : les dates à retenir

Baalbeck-Hermel : des percées possibles, mais sous la « tutelle » du Hezbollah

Women in Front : Une liste sans femmes, c’est honteux !

Principes généraux, application : ce qu'il faut savoir sur la nouvelle loi électorale

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

UN PANURGE ET SES MOUTONS ! ET IL EN VA AINSI POUR TOUS LES CHEFS HERITIERS OU DESIGNES PANURGES ET LEURS MOUTONS !
PAUVRE LIBAN !

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : on tourne en rond !

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué