X

À La Une

Les frappes israéliennes auraient détruit la moitié des défenses antiaériennes syriennes, selon le Haaretz

Dans la presse Selon les premiers éléments de l'enquête israélienne sur le crash du F-16, ses pilotes, qui vérifiaient que les cibles visées avaient été détruites, ont trop tergiversé.

OLJ
12/02/2018

Les frappes menées samedi par l'armée israélienne sur le territoire syrien, dans le cadre desquelles un avion de guerre israélien s'était écrasé en territoire israélien, ont causé la destruction de près de la moitié des défenses anti-aériennes de l'armée du régime du président syrien Bachar el-Assad, selon un article publié lundi par le quotidien israélien Haaretz.

Selon la version israélienne, un drone piloté à distance par des Iraniens basés en Syrie a pénétré samedi avant l'aube dans l'espace aérien israélien, où il a été abattu. En représailles, l'aviation israélienne a attaqué la base "iranienne" d'où était parti le drone. Un des appareils israéliens ayant participé à l'opération a toutefois été touché par la défense anti-aérienne syrienne, un fait rarissime, avant de s'écraser en territoire israélien. Les deux pilotes ont été hospitalisés. L'un d'eux, grièvement blessé, a été opéré et son état s'est depuis amélioré, selon l'armée. L'aviation israélienne a répliqué en lançant des raids contre une douzaine de cibles Syriennes et iraniennes.

Selon des sources officielles citées par le journal israélien, l'opération de grande envergure de l'armée israélienne est considérée comme un succès militaire. Les batteries qui ont tiré les missiles ayant touché le F-16 israélien qui s'est écrasé, ainsi que quatre cibles "iraniennes", dont le centre de contrôle et les systèmes de communication, ont été détruits.

L'article d'Amos Harel revient largement sur le crash de l'avion militaire qui a été visé. Selon ces mêmes sources, l'armée est consciente des risques encourus par ce type d'opération aérienne. Selon les premiers éléments de l'enquête menée par l'armée de l'air israélienne sur cet incident, cet appareil - huit avions ont participé aux frappes - volait à trop haute altitude et vérifiait que les cibles visées avaient été détruites. La DCA syrienne a alors tiré plus d'une vingtaine de missiles en direction des avions israéliens. Sept d'entre eux ont réussi à échapper à ces tirs.

L'enquête doit déterminer pourquoi les pilotes, pourtant alertés par leur système de défense à bord de l'appareil, n'ont pas réussi à échapper à ces tirs, selon Haaretz.


Lire aussi

Israël / Iran : une stratégie de « grignotage » dangereuse

Attaques israéliennes en Syrie : le Liban va protester à l'ONU contre les violations de son espace aérien

Accès de fièvre entre Israël et la Syrie : le film des événements

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Bery tus

Et on nous parle d’equilibre des Forces ...::

Irene Said

Tous ces soi-disant héros qui se battent chacun pour ses propres intérêts en plus des intérêts de certains qui les financent, nous leur souhaitons de subir bientôt toutes les souffrances qu'ils infligent en premier au Liban, qui lui ne demande qu'à vivre en paix.

Israël, la Syrie, l'Iran, l'Arabie Séoudite, la Palestine etc. ne nous concernent pas, ils sont "assez grands" et ont amplement les moyens pour se débrouiller tout seuls pour faire leurs petites et grandes guerres.
Seulement voilà...ils connaissent trop bien le manque de patriotisme de nos dirigeants...leur cupidité, et s'en servent autant qu'ils peuvent.

Mais en définitive, c'est le petit peuple libanais qui paye en morts et destructions, en une situation économique catastrophique, alors que ces responsables sont bien tranquilles dans leurs bureaux, bunkers souterrains et même à l'étranger, tout en recevant leurs salaires.
Et leurs troupeaux de moutons-suiveurs-bêleurs
y trouvent de quoi frétiller de bonheur !
Irène Saïd


Sarkis Serge Tateossian

Un peu de respect à la souveraineté du Liban de la part de tous serait la bienvenue.

Sarkis Serge Tateossian

Toutes ces gesticulations des deux côtés n'apporteront que désolations, morts et mutilations et le Liban sera le premier perdant. Il n'y a pas de quoi pavoiser.

Antoine Sabbagha

Avec la chute du F-16 encore une fois Israel ne peut être tout le temps invincible .

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

UNE LECON POUR L,IRAN CHEZ LUI...

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

UN AUTRE COUP ET CA Y EST !

George Khoury

d'abord, israel n'a pas fait dans la desintox comme les suppots iranien font tout le temps. Ils ont admis que leur appareil a ete touche par un missile.
ensuite, le changement d'equation dont tout les suppots iranien parlent c'est que dorenavant il n'y a plus de systeme de defense contre les avions

LA TABLE RONDE

Il reste quand même l'autre moitié, HAHAHAHAHA.. ...
Allez savoir , ILS ONT peut être touché que des leurres , hahaha , tergiverser ils disent ....hahhhaha...

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le Liban et les spéculations sur l’avenir des relations syro-iraniennes

Un peu plus de Médéa AZOURI

« Nous sommes heureux et honorés de vous recevoir »

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué