X

Campus

Les étudiants de la NDU se mobilisent contre la faim

INITIATIVE

Noël, cette année, sera en couleur chez des centaines de familles démunies, grâce à une tonne de denrées alimentaires récoltées dans le cadre de la campagne « Ensemble contre la faim », menée à la NDU au profit de l'ONG Mission de vie.

16/12/2017

« Faisant suite à la campagne "Unchain my heart" lancée pendant le carême au mois d'avril passé afin de récolter des dons au profit des prisonniers et de leurs familles, la campagne "Ensemble contre la faim" prend une envergure internationale en s'inscrivant dans le cadre de l'adoption par la NDU du défi faim zéro (2e objectif de développement durable) lancé par l'ONU pour éradiquer la faim d'ici à 2030 », précise Majed Abou Hadir, responsable du département de service communautaire et de sensibilisation de la NDU.

En collaboration avec ce département et le bureau des affaires étudiantes de l'université, des étudiants de la faculté des sciences naturelles et appliquées, inscrits au cours de sciences environnementales ENS201, guidés par leur professeur, ont constitué une plateforme pour lancer et promouvoir la campagne Ensemble contre la faim dans les trois campus de leur université. « Les étudiants ont été répartis en groupes. Ils ont conçu des plans d'action pour organiser et exécuter les tâches qui leur ont été déléguées », explique la Dr Esther Ghanem, enseignante du cours ENS201 qui traite des problèmes environnementaux liés à l'alimentation et l'agriculture, avant d'ajouter : « Des efforts sont requis dans le monde entier afin de sensibiliser les populations aux actions qui doivent être entretenues pour soulager la faim. »

Travail d'équipe
« L'envergure internationale de cette campagne nous a imposé de l'étaler sur un mois et de la répartir sur différentes activités qui répandent l'esprit de service communautaire auprès des étudiants », note M. Abou Hadir. La Dr Ghanem ajoute : « Cette longue durée nous a permis d'augmenter les dons collectés et de renforcer le travail d'équipe et les interactions entre les étudiants dans tout le campus. »

La campagne a été lancée le 8 novembre avec la bénédiction du président de la NDU, le père Pierre Najem, et en présence du présentateur Tony Baroud. « Ce premier événement a été marqué par un jeûne, en solidarité avec les personnes affamées, suivi par un repas humble de soupe et de pain », précise encore la Dr Ghanem.

Des conteneurs décorés par les étudiants ont été répartis dans les différentes facultés afin d'y récolter les denrées alimentaires. « Nous avons donné du caractère à ces conteneurs pour attirer les étudiants, note l'étudiante en design graphique et photographie Aline Chekian, qui précise que les étudiants ont également reçu des dons d'aliments de la part de sponsors après avoir pris contact avec eux. Natasha Hamod, étudiante en nutrition, nous raconte le déroulement du deuxième événement organisé le 21 novembre : « Nous avons vendu des aliments et des pâtisseries que nous avons nous-mêmes préparés, comme acte de levée de fonds pour soutenir Mission de vie. Par la suite, nous avons exposé cinq affiches de sensibilisation contre la faim conçues par chacun des cinq sous-groupes de notre classe. »

La semaine d'après, la NDU était au rendez-vous avec des intervenants qui ont discuté de la cause de la lutte contre la faim. Au cours du premier panel, Walid Maalouf, représentant de la Banque alimentaire libanaise, a expliqué comment cette banque forme un pont entre les personnes démunies et les donateurs d'aliments et comment elle compte éradiquer la faim au Liban d'ici à 2025. Pour sa part, Maria Rehaime, chef adjointe du Programme alimentaire mondial (PAM), a souligné que l'insécurité alimentaire est restée stable l'année dernière au Liban, avec 91 % des réfugiés syriens présentant un certain degré d'insécurité alimentaire et 28 % d'entre eux disposant de l'aide du PAM comme principale source de nourriture. Le représentant de Mission de vie pour sa part a expliqué comment cette ONG est au service des plus pauvres, loin des questions de genre, de race et de religion.

 

Matérialisme
Le dernier événement tenu le 4 décembre en présence de Tony Baroud consistait en des jeux de divertissement préparés par les étudiants-organisateurs suivis par la distribution aux lauréats de coupons-repas qu'ils ont eux-mêmes collectés auprès des restaurants. « Cette activité a ajouté un goût de divertissement à notre action caritative », assure Natasha Hamod. Suite à ces activités, la campagne a été clôturée par la livraison des dons collectés à l'ONG Mission de vie.

« Cette initiative n'est pas encore achevée, le département de service communautaire et de sensibilisation de la NDU et les étudiants inscrits au cours ENS201 vont rejoindre le service des rues organisé par Mission de vie afin de distribuer ensemble les denrées aux personnes démunies », assure M. Abou Hadir. Selon le responsable du département de service communautaire et de sensibilisation de la NDU, cela permettra aux étudiants de ressentir la sévérité de la réalité sociale. Cependant, les effets de cette campagne sur ces élèves sont déjà clairs. « Outre l'action de charité qui est vitale en cette saison des fêtes, cette campagne m'a appris comment aider les personnes démunies et où me diriger pour les servir », raconte Natasha Hamod. Aline va encore plus loin : « Les jeunes deviennent de plus en plus matérialistes. Au cours de ce mois, les étudiants se sont arrêtés et ont pensé aux autres avant de penser à eux-mêmes. Ce genre d'initiative nous apprend qu'on peut faire avancer les choses avec des petits pas. »

« Malgré leurs différences, les étudiants se sont unis pour servir et faire réussir cette campagne », note M. Abou Hadir, avant de conclure : « Nous voulons que nos élèves aient un GPA (une moyenne pondérée cumulative) de charité élevé et non pas uniquement de bonnes notes. »

 

Lire aussi

La culture pour rassembler, pour se construire, pour avancer

À la une

Retour à la page "Campus"

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Pays : Liban ; capitale : Téhéran

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué