X

Liban

Ambassade du Liban à Jérusalem : projet ambitieux ou surenchère politique ?

Conseil des ministres

Le gouvernement forme une commission pour étudier la proposition de Gebran Bassil.

Yara ABI AKL | OLJ
15/12/2017

Au lendemain de l'appel lancé par l'Organisation de la coopération islamique (OCI) à reconnaître Jérusalem-Est comme capitale de la Palestine en réponse à la décision américaine de considérer la Ville sainte capitale d'Israël, le chef de la diplomatie, Gebran Bassil, a voulu aller plus loin. Il a soumis au Conseil des ministres tenu hier à Baabda une demande d'ouverture d'une ambassade du Liban (auprès de la Palestine) à Jérusalem.

Mais le gouvernement s'est contenté de former une commission ministérielle pour étudier cette proposition. De source informée, on apprend que ce comité présidé par le chef du gouvernement, Saad Hariri, comprend les ministres : Gebran Bassil, Salim Jreissati (Justice, bloc aouniste), Ali Hassan Khalil (Finances, Amal), Mohammad Fneich (Jeunesse et Sports, Hezbollah), Marwan Hamadé (Éducation, bloc Joumblatt) et Nouhad Machnouk (Intérieur, courant du Futur).

Si la proposition de M. Bassil, qui intervient une semaine après la décision américaine, tend à montrer que le Liban officiel reste à la pointe du combat pour la cause palestinienne, il n'empêche qu'aux yeux de nombreux observateurs, elle reflète surtout un manque de réalisme politique. « Une décision d'une aussi grande importance devrait être exécutée en collaboration avec d'autres pays, et non d'une manière unilatérale », déclare à L'Orient-Le Jour un ministre qui a requis l'anonymat. Se félicitant de ce qu'il appelle « une bonne idée » présentée par Gebran Bassil, le ministre a mis en garde contre la « surenchère politique » qui ressort de telles initiatives.

 

(Lire aussi : Ambassade du Liban à Jérusalem : la proposition de Bassil, plus morale que pratique...)

 

Le Hezbollah réclame des explications
De même, le Hezbollah et le Parti syrien national social, dont pourtant les positions radicales au sujet du conflit avec Israël ne sont plus à démontrer, se montrent eux-mêmes prudents face à la proposition de Bassil. Ils réclament ainsi des explications liées à la possibilité effective de mettre sur pied une ambassade du Liban à Jérusalem.

Interrogé par L'OLJ, l'un des deux ministres du Hezbollah au sein du gouvernement, Mohammad Fneich, a démenti des informations qui ont circulé hier dans les médias et selon lesquelles le parti chiite aurait exprimé des réserves face à l'initiative de Gebran Bassil, dans la mesure où elle prévoit l'établissement de l'ambassade à Jérusalem-Est et que cela équivaudrait à reconnaître le secteur ouest de la Ville sainte comme territoire israélien.
« Le Hezbollah considère que le territoire palestinien est indivisible. Mais nous ne demandons (à M. Bassil) que quelques explications qui seront examinées en long et en large par la commission ministérielle », rectifie M. Fneich. Le ministre des Affaires étrangères défend naturellement son point de vue, en dépit des réserves formulées à son encontre ici et là. Ces remarques portent sur les modalités de nomination du futur ambassadeur du Liban à Jérusalem mais aussi des fonctionnaires de l'ambassade. On fait notamment remarquer que nul ne peut enter à Jérusalem sans l'approbation des autorités israéliennes, ce qui rend difficile l'exécution du projet.

Ne voulant pas répondre explicitement aux critiques, un proche de M. Bassil affirme, via L'OLJ, que le ministre ne fait que donner le coup d'envoi à la mise en application d'une décision gouvernementale, prise le 27 novembre 2008. Ce texte stipule l'établissement de relations diplomatiques entre le Liban et la Palestine. Et en vertu du même texte, le Conseil des ministres devrait fixer la date de la mise en place de ces relations, souligne ce proche.

Notons enfin que Gebran Bassil a annoncé hier sur son compte Twitter qu'il s'est entendu avec le président palestinien, Mahmoud Abbas (rencontré en marge du sommet islamique d'Istanbul), sur un échange de terrains entre les deux États pour la construction des ambassades.

 

Lire aussi

Les communautés libanaises réclament à l'unanimité « un statut spécial » pour Jérusalem

Bassil aux ministres arabes des AE : Soit nous agissons maintenant, soit nous pouvons dire adieu à Jérusalem !

Diplomatie de crise ou en crise ?, l'éditorial de Issa GORAIEB

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

IMB a SPO

Des decisions prises sans reflechir... Il va obtenir les autorisations d'Entree des autorites Israeliennes? Pauvre (Am)Bassil,,,,

Fredy Hakim

Ce serait pas mal si l’Egypte, l’Arabie Saoudite, l’Algérie etc...
faisaient le même type de surenchère...

gaby sioufi

pourvu que ce l'occident en general, israel en particulier ne prennent pas les initiatives heureuses?- repetees de aoun & GB .... comme declaration de guerre(rapport aux annees 70, a l'ONU entre autre) .

car alors, au cas ou , pauvre de nous, encore une fois , ns serions seuls a payer un prix jamais egale .....
une autre victoire divine enregistree au guiness sur les decombres de ce qui " aurait ete " le liban.

Irene Said

Une Ambassade du Liban à Jerusalem...

et pour changer, une énième commission formée, tenez-vous bien, de 6 ministres + Saad Hariri pour plancher sur cette question tellement vitale pour le Liban !

Déjà que ces "ministres" ne trouvent pas le temps ni la volonté pour s'occuper efficacement des problèmes quotidiens dans notre pays qui durent depuis des années !
Allez, petit peuple libanais, la priorité est Jerusalem en ce moment, vous comprenez ?!
Irène Saïd

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

DE LA DEMAGOGIE ! TOUT COMME LES SANCTIONS CONTRE LES ETATS UNIS... SOYEZ SERIEUX MESSIEURS ET ARRETEZ DE LANCER DES INEPTIES !

Irene Said

Une ambassade du Liban à Jerusalem, est-ce vraiment nécessaire en ce moment ?

On a l'impression que ce projet est avant tout destiné à valoriser M. Gebran Bassil.

Alors que le Liban aurait tant d'autres problèmes internes bien plus urgents à règler !
Mais il semble que cela n'est toujours pas important pour ces Messieurs les "responsables" qui prétendent gérer notre malheureux pays...
Irène Saïd

Bery tus

Je suis pour !! meme si je sais que c'est plutôt du marketing

Dernières infos

Les signatures du jour

L’éditorial de Michel EDDÉ

Pourquoi « L’Orient-Le Jour » augmente son prix

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué