X

À La Une

Hariri, dans une circulaire aux administrations : Éteignez la lumière en sortant

Liban

Il s'agit d'une des premières décisions officielles prise par le Premier ministre libanais depuis l'annonce de la suspension de sa démission, le 22 novembre.

OLJ
24/11/2017

Le Premier ministre libanais, Saad Hariri, a demandé vendredi aux administrations publiques de rationaliser leur consommation d'électricité, rapporte l'Agence nationale d'information (Ani, officielle).

"Il s'est avéré que certaines administrations laissent les lumières allumées dans leurs locaux, même après le départ des fonctionnaires. De plus, certains réverbères sont allumés en plein jour", peut-on lire dans la circulaire émise par M. Hariri.
"Il est donc demandé à toutes les administrations publiques de renforcer leur contrôle sur la rationalisation de la consommation électrique (...)", poursuit le Premier ministre.

Le Liban souffre d'un déficit chronique de production du courant électrique depuis la fin de la guerre civile en 1990.

Il s'agit d'une des premières décisions officielles prise par M. Hariri depuis l'annonce de la suspension de sa démission, le 22 novembre. Sa démission choc, annoncée le 4 novembre depuis Riyad, et son séjour mystérieux en Arabie saoudite avaient fait craindre une nouvelle plongée du Liban dans le chaos.

 

Lire aussi

Situation financière du Liban : l'orage est-il passé ?

La balle est à nouveau dans le camp du Hezbollah

De quoi cette fameuse « distanciation » est-elle le nom ?

Pour le Liban, Hariri n'était pas démissionnaire, le décryptage de Scarlett Haddad

Poings de suspension, le billet de Gaby NASR

Hariri réitère son appel à la mise en place d'une politique de distanciation

Double ressentiment au meeting populaire de mercredi devant la Maison du Centre

Lire aussi à la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Henrik Yowakim

Hariri, dans une circulaire aux administrations : Éteignez la lumière en sortant

AU LIEU DE S'OCCUPER D'ÉCONOMIES D'ÉLECTRICITÉ DÉRISOIRES

IL FERAIT MIEUZ DE S'ATTAQUER AUZ FRAIS SOMPTUAIRES DE VOYAGE ET DE REPRÉSENTATIONS DES RESPONSABLES POLITIQUES DU PAYS

ET SURTOUT DES MARQUIS PARASITAIRES DE LA HAUTE ADMINISTRATION PUBLIQUE ASSISTANT PÉRIODIQUEMENT A L'ÉTRANGER A DES CONGRÈS ET AUTRES SYMPOSIUMS

ET DONT LA VANITÉ LÉGENDAIRE LE DISPUTE A LA BÊTISE
DU GASPILLAGE ET D'ARGENT PUBLICS

gaby sioufi

voyons voir, si C la 1ere libre initiative de l'apres demission ,prometteuse de plus et de mieux ,
ou la 1ere, symbolisant la nature meme des prochaines initiatives a venir.

Farhat Nayla

Il y a beaucoup a faire dans les administrations publique. J'espere que cette decision n'aie pas le même sort que celle de l'interdiction de fumer.

C.K

C'est comme chez les De Gaulle, quoi!

Ma Fi Metlo

Hahahaha bon allez on est bien content qu'il soit rentré au bercail.

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

L’édito de Émilie SUEUR

La double peine des Syriennes

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.