Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Le système de sécurité du convoi de Hariri à Beyrouth a été récemment brouillé, insiste al-Arabiya

"Les perturbations du convoi ont été menées avec des appareils de fabrication iranienne", rapporte la chaîne citant "des sources occidentales".

Des tentatives de brouiller le système de sécurité du convoi du Premier ministre démissionnaire, Saad Hariri, à Beyrouth, ont été observées quelques jours avant sa démission, a rapporté lundi la chaîne al-Arabiya en citant "des sources occidentales". AFP / ANWAR AMRO

Des tentatives de brouiller le système de sécurité du convoi du Premier ministre démissionnaire, Saad Hariri, à Beyrouth, ont été observées quelques jours avant sa démission, a rapporté lundi la chaîne al-Arabiya en citant "des sources occidentales". "Les perturbations du convoi ont été menées avec des appareils de fabrication iranienne", est-il ajouté. 

M. Hariri a annoncé samedi midi depuis Riyad, à la surprise générale, sa démission de la présidence du gouvernement libanais, accusant le Hezbollah et son allié iranien de "mainmise" sur le Liban et confiant "avoir peur d'être assassiné". "Nous vivons dans un climat semblable à celui qui prévalait avant l'assassinat du martyr Rafic Hariri", avait-il dit, évoquant son père, tué dans un attentat en février 2005. Cinq membres du Hezbollah soupçonnés d'implication dans ce meurtre ont été inculpés en janvier 2014 par un tribunal spécial formé sous l'égide des Nations unies.

Le jour même, la chaîne al-Arabiya avait rapporté qu'une tentative d'assassiner Saad Hariri a été mise en échec. "Ceux qui planifiaient l'attentat ont désactivé les tours de contrôle au moment où le convoi de Saad Hariri se déplaçait à Beyrouth il y a quelques jours", avait indiqué la chaîne à capitaux saoudiens, sans plus de précision.

 

(Lire aussi : Saad Hariri reçu à Riyad par le roi Salmane)

 

Des informations mises en doute par le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, lors de son discours dimanche. "La chaîne al-Arabiya est la seule à avoir annoncé qu'une tentative d'assassinat visant M. Hariri a été déjouée, a affirmé le leader chiite. Peut-être que c'était là leur seul moyen de justifier le fait qu'ils ne permettent pas au Premier ministre de revenir au pays."

L'armée libanaise avait de son côté assuré dimanche qu'aucun attentat n'était en préparation sur le territoire libanais. "Selon les informations que nous avons recueillies auprès de personnes arrêtées et lors de nos enquêtes, aucun attentat ciblé n'était planifié au Liban", a indiqué un communiqué publié par la troupe.

Le directeur général de la Sûreté générale, le général Abbas Ibrahim, avait lui aussi affirmé que la SG n'était pas au courant d'une tentative d'assassinat visant Saad Hariri. Le général Ibrahim s'exprimait lors d'un entretien accordé à la chaîne panarabe al-Mayadine. Samedi soir, la direction générale des Forces de sécurité intérieure avait déjà affirmé qu'elle n'avait pas d'informations sur une tentative d'attentat contre le Premier ministre démissionnaire.

 

Lire aussi
Sabhane : Le Liban après la démission de Hariri ne sera plus jamais le même

Le très lourd silence de Saad Hariri...

Démission de Hariri : quelles conséquences sur l'économie

L'assassinat de Rafic Hariri, acte II, l'édito de Ziyad Makhoul

Quand un tweet de Hariri lève (juste) un pan du mystère


Des tentatives de brouiller le système de sécurité du convoi du Premier ministre démissionnaire, Saad Hariri, à Beyrouth, ont été observées quelques jours avant sa démission, a rapporté lundi la chaîne al-Arabiya en citant "des sources occidentales". "Les perturbations du convoi ont été menées avec des appareils de fabrication iranienne", est-il ajouté. 
M. Hariri a annoncé...

commentaires (5)

Ces allégations me font penser au général Powel brandissant devant le conseil de sécurité des nations unies la fiole contenant son propre pipi disant " voila chers amis la preuve que Sadam est en procession d'armes de destruction massive". Et là Boum tout un pays détruit et des milliers de morts. Oui mais cela a été rectifié, Bush s'est excusé et reconnait des erreurs commises par son service de renseignement. Donc tout va bien maintenant. tout va très bien même. Qui veut noyer son chien, l'accuse de rage.. Allez y donc , continuons à nous leurrer. Bla bla bla... L'avenir nous édifiera.

wayzani jamal

11 h 28, le 07 novembre 2017

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • Ces allégations me font penser au général Powel brandissant devant le conseil de sécurité des nations unies la fiole contenant son propre pipi disant " voila chers amis la preuve que Sadam est en procession d'armes de destruction massive". Et là Boum tout un pays détruit et des milliers de morts. Oui mais cela a été rectifié, Bush s'est excusé et reconnait des erreurs commises par son service de renseignement. Donc tout va bien maintenant. tout va très bien même. Qui veut noyer son chien, l'accuse de rage.. Allez y donc , continuons à nous leurrer. Bla bla bla... L'avenir nous édifiera.

    wayzani jamal

    11 h 28, le 07 novembre 2017

  • Il y avait eu des menace à l´encontre de hariri et certains journaux y on fait la mention ...après la tentative sur Hamadé tout le monde avait peur

    Bery tus

    20 h 06, le 06 novembre 2017

  • L'armée, FSI,SG attendaient sans doute de voir une publicité ai TV, dans les médias, l'annonce avec précision de l'organisation d'un attentat sur la personne du PM. On n'a pas envie de rire à lire ce genre d'article ou de commentaires de hN ou autres. L'armée, Les FSI , SG, qu'ont ils fait pour éviter l'assassinat de Rafic Hariri ??? Il faut arrêter de divaguer Les assassins présumés de Rafic Hariri ou sont ils? Le TSL a émis mandats , l'armée , les FSI et la SG les ont ils recherchés et arrêtés ? Saad Hariri devra être d'une extrême prudence. Souvenez vous de Bachir, il était très protègé on vient de juger ses assassins. Par ce jugement, il va ressusciter ? Tant que le Hezbollah existe, aucune personnalité politique n'est en sécurité

    FAKHOURI

    17 h 55, le 06 novembre 2017

  • PRIERE LIRE POURQUOI EN AURAIT-ON EU ETC... MERCI.

    RAISON OBLIGE A SOUTENIR L,OLJ MALGRE SA CENSURE

    17 h 04, le 06 novembre 2017

  • ON N,AVAIT PAS EU D,AVANCE DES INFORMATIONS SUR L,ASSASSINAT DE RAFIC HARIRI POURQUOI ON AURAIT-ON EU CETTE FOIS-CI ?

    RAISON OBLIGE A SOUTENIR L,OLJ MALGRE SA CENSURE

    17 h 00, le 06 novembre 2017

Retour en haut