X

À La Une

Démission de Hariri : ce qu'en dit la presse locale et régionale

Liban

Les quotidiens libanais inquiets, les titres panarabes décrivent un tournant.

05/11/2017

Au lendemain de la démission à la surprise générale de Saad Hariri de la présidence du gouvernement libanais, la presse locale et régionale semblait dimanche encore sous le choc de cette annonce faite depuis Riyad.

"Brasier", "séisme"
La quasi-totalité des quotidiens libanais ne paraissant pas le dimanche, c'est sur leurs sites internet que les médias locaux ont réagi à l'annonce de M. Hariri.

"Le brasier libanais sur le point de s'enflammer", titre An-Nahar dans l'un de ses articles du jour sur ce dossier. Dans un autre article, le quotidien s'interroge : "Le séisme de la démission de Hariri est-il le prélude à la grande confrontation" dans la région ?

De son côté, le quotidien al-Joumhouria, qui parle également d'un "séisme politique", cite un ministre qui explique que l'allocution de M. Hariri équivaut à un "divorce définitif" avec le Hezbollah. Dans son discours, le Premier ministre sortant avait accusé l'Iran de vouloir exercer une mainmise sur le Liban par l'intermédiaire du parti chiite.

Pour sa part, le quotidien Ad-Diyar estime que "l'Arabie saoudite, via la démission de Hariri, pave la voie à une offensive israélienne contre le Hezbollah et le Liban", affirmant que le nouvel homme fort de Riyad, Mohammad Ben Salmane, et le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, "ont planifié une discorde sunnito-chiite au Liban".

 

(Lire aussi : Démission de Hariri : "Aucun attentat ciblé n'était planifié au Liban", assure l'armée)

 

"République du Hezbollah"
La presse régionale a également largement traité de la démission de Saad Hariri.

Pour le quotidien panarabe al-Sharq al-Awsat, à capitaux saoudiens, "Hariri a quitté la République du Hezbollah". "Le Premier ministre libanais a préféré démissionner plutôt de rester dans un Etat dirigé par l'Iran par l'intermédiaire du Hezbollah", écrit le quotidien. "Les Libanais attendent les conséquences de la démission de Saad Hariri", écrit le journal panarabe dans un autre article, estimant que "l'économie libanaise sera probablement l'une des plus grandes perdantes" de cette démission.

Un autre quotidien panarabe, al-Hayat, également à capitaux saoudiens, titre sur "l'inquiétude au Liban où s'ouvre une période délicate après la surprise de la démission de Hariri". Un éditorial intitulé "Hariri renverse la table" note que la démission de ce dernier entre dans le cadre d'un renforcement de l'offensive stratégique américaine contre l'Iran.

Le quotidien israélien Haaretz publie de son côté une analyse au titre évocateur : "L'Arabie saoudite est-elle en train de pousser Israël à la guerre contre le Hezbollah et l'Iran ?". Samedi, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait affirmé que les déclarations de Saad Hariri, faites au moment de sa démission, "sont un signal d'alarme pour la communauté internationale".

 

 

Lire aussi

La démission de Hariri livre le Liban tout entier à la guerre des axes

Quand Hariri « découvre que la partie avec laquelle il avait décidé de composer planifie son assassinat »...

Après la démission de Hariri, grincements de dents sur Twitter

 

Repère

Le Liban depuis l'assassinat de Rafic Hariri en 2005

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Bery tus

si dessous je disais qu'on verra s'Il allait partir en Egypte .. il n'est pas partie car d'apres eux il n'est plus le PM et que c'était un déplacement officiel !! mais qu'Il avait des voyages a faire en Europe .. bof il aurait pu aller a charm el cheykh pour faire taire tous ces ragots .. mais on verra plus clair dans les jours a venir

Bery tus

Il disait tjrs ... personne n’est plus grand que son pays .... Rafic Hariri

J’espère que cela donnera à réfléchir

Btw hariri est supposer aller en charm El Cheykh en Égypte donc l’affaire de l’arrestation est nul et Non avenue... l’avenir nous le dira

Marionet

Beaucoup de titres alarmistes, faut bien que la presse vende du sensationnel. Saad hariri était la "caution capitaliste" du gouvernement. Mais le Liban peut vivre sans. Après tout, il a bien survécu à l'assassinat de son père qui était pourtant un très gros calibre.

LA TABLE RONDE

Le LIBAN DEVRAIT officiellement demander aux bensaoud de libérer notre PM PRIS EN OTAGE EN BENSAOUDIE.

ON A JAMAIS VU UN PM EN ÉTAT DARRESTARION DANS UN PAYS ÉTRANGER MÊME SI SAAD EST SAOUDIEN.

WALID BEN TALAL MÊME S'IL EST MOITIÉ LIBANAIS SON ARRESTATION NE NOUS CONCERNE PAS C'EST UN HOMME D'AFFAIRES TANDIS QUE SAAD EST ARRÊTÉ EN TANT QUE HOMME POLITIQUE LIBANAIS.

Bery tus

le plus important est que le president avait declarer a la presse ... que les armes du hezb ne seront pas enlever tant que les PBS DU MOYEN ORIENT NE SERONT PAS REGLER ...

MAIS EST CE QUE VOUS COMPRENNEZ LA PORTER DE CETTE DECLARATION !?!?!?!

CA ETAIT UNE ERREUR STRATEGIQUE OU ENCORE DELIBERER? PEUT ETRE A T IL REALISER QUE C'EST VRAIMENT UNE IMPASSE

PARTANT DE LA QUE CELA SOIT UNE ERREUR OU DELIBERER LE PRESIDENT AOUN A SIMPLEMENT EXPRIMER SON IMPUISSANCE ET ENTAME SON AUTORITE DE PRESIDENT, EFFECTIVEMENT CAR AVEC JUSTE CETTE PHRASE IL VIENT DE RENONCER A CERTAINES DE SES PREROGATIVES DE PRESIDENT ... DONT LA PLUS IMPORTANTE ..CELLE DE DECIDER DE LA GUERRE ET DE PAIX AU LIBAN !! ON SAIT TOUS ENVERS QUI IL L'A ABONDONNER IL SUFFIT DE RELIRE LA DECLARATION DE ROHANI SUR LE LIBAN IL Y A QLQ JOURS

svp pour finir on sait TOUS COMMENT LES MOUMANA3ISTES AGISSENT PAR MENACES SUBLIMINAUX LE FAITS DE DESACTIVER LES TOURS DE COMTROLES DES GARDES DU CORPS DE HARIRI EST UN EXEMPLE CLAIR ET PRECIS AU DESTINATAIRE .. DONC SVP NE PRENNEZ PAS TOUS LES LIBANAIS POUR DES MOUTONS

Talaat Dominique

Hariri n'est plus libanais ce n'est qu'un saudi
qui veut faire du Libanais , une province saoudienne, commandé par des sunnites
pour cela aide d'israel, pour attaquer le Liban, et après pluie de dollars pour aider le pauvre peuple libanais

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué