Moyen Orient et Monde

Syrie : ferme soutien diplomatique et humanitaire de la France

11/07/2017

« La France salue la reprise des négociations entre l'opposition et le régime syrien menées sous l'égide des Nations unies à Genève », a déclaré hier la porte-parole du Quai d'Orsay, dans le cadre de son point de presse électronique quotidien.

La France, a indiqué notamment la porte-parole, appelle les parties syriennes, à commencer par le régime, à s'engager de bonne foi dans les discussions afin que cette nouvelle session permette des avancées dans la voie d'une transition politique négociée dans le cadre du communiqué de Genève et de la résolution 2254 du Conseil de sécurité, seule une solution politique permettant de défaire durablement le terrorisme en Syrie, d'y ramener la paix et de faciliter le retour des réfugiés.
Et d'ajouter : « La France continuera d'apporter son appui à la délégation du Haut Comité des négociations comme l'a rappelé le président de la République à l'occasion de son entretien téléphonique, le 6 juillet courant, avec le chef de ce haut comité, Riad Hijab. »

 

(Lire aussi : Des intellectuels français interpellent Macron sur son revirement vis-à-vis d'Assad)

 

Au plan de l'aide alimentaire, la porte-parole a estimé que ces nouvelles négociations doivent aussi être l'occasion pour toutes les parties de s'engager concrètement à assurer la protection des civils et de permettre l'acheminement sûr et complet de l'aide à toutes les populations dans le besoin sur l'ensemble du territoire syrien.

Autres priorités pour le Quai d'Orsay : la cessation des hostilités, l'arrêt définitif de l'emploi d'armes chimiques et le démantèlement complet des stocks afin de faire cesser les souffrances de la population et permettre au dialogue d'avancer à Genève.

Des responsables du Quai d'Orsay estiment par ailleurs que l'accord de désescalade obtenu dans les régions de Deraa, Quneitra et Soueïda constitue une avancée positive qui permettra un arrêt des violences et l'arrivée de l'aide alimentaire aux populations et lieux prévus.

En soulignant les difficultés rencontrées sur le terrain du fait de détournements incontrôlés des envois de matériel humanitaire, un ancien diplomate a ajouté qu'il en est parfois de même avec le matériel militaire.
Toujours au sujet de l'aide alimentaire, le Quai d'Orsay rappelle que 243 millions d'euros ont été attribués à la Syrie et aux pays voisins entre 2011 et 2016 et que près de 75 millions d'euros sont prévus pour 2017 dont 60 millions destinés aux pays voisins conformément aux engagements de la France pris lors des conférences de Londres et de Bruxelles.

Pour ce qui est de Mossoul, la porte-parole a estimé que la libération de cette ville constitue une victoire majeure contre Daech en dépit du fait que les terroristes contrôlent encore des régions près de Tal Aafar et dans la province d'al-Anbar.

 

 

Lire aussi

Macron confirme son soutien à l'opposition syrienne

La morale entre Macron et Assad 

Paris voit une "fenêtre d'opportunité" avec Moscou sur la Syrie

Virage ? Mirage ? L'édito de Issa Goraieb

Macron officialise la nouvelle realpolitik française sur la Syrie

 

Pour mémoire 

Les déclarations de Macron sur la Syrie le « décrédibilisent aux yeux d'une grande partie de ceux qui croyaient à son rôle »

Macron rencontre à Paris une délégation de l'opposition

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Beauchard Jacques

Ne serait-il pas nécessaire d'avoir un compte rendu de ces dépenses???

gaby sioufi

franchement la France, vous avez meme ete TROP genereuse , beaucoup trop.
Doublement au sens large du terme.
Mille merci ... des chiffres ahurissants """243 millions d'euros ont été attribués à la Syrie et aux pays voisins entre 2011 et 2016 et que près de 75 millions d'euros sont prévus pour 2017 dont 60 millions destinés aux pays voisins""" de quoi faire vivre les refugies richement , pour une decennie au moins !
nous n'oublions pas les promesses de Milliards faites par l'europe ou autres..... milliards non percus....

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Une semaine décisive pour le gouvernement

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants