X

La Dernière

Feyrouz, le retour

Hot(on)line
Carla Henoud | OLJ
21/06/2017

Elle se fait attendre, parfois des années, et c'est normal quand il s'agit de Feyrouz. La diva de la chanson libanaise, indétrônable reine au répertoire immortel, avec sa voix de velours et cet air de mystère et de tristesse mêlé, continue de fasciner et d'impressionner ici et dans le monde entier. Depuis décembre 2011, quand des milliers de fans l'avaient applaudie à Platea, pour 5 concerts consécutifs, après Eh Fi Amal, son dernier album composé par son fils Ziad et sorti en 2010, la grande dame avait disparu, cachée dans sa légendaire discrétion.


Ce qui ne l'a pas empêchée de revenir sur les devants de la scène, parfois malgré elle. D'abord à travers des hommages répétés, et des occasions de rappeler sa place essentielle dans la chanson libanaise : la ville de Baalbeck qui a jumelé en une célébration la fête de l'Indépendance et le 81e anniversaire de Feyrouz. Ou encore, l'année précédente, avec l'« affaire » al-Chiraa, l'hebdomadaire qui avait dressé un portrait au vitriol de la chanteuse. Le ministre de l'Information de l'époque, Ramzi Jreige, avait vivement réagi, dénonçant une « insulte » qui ne vise pas seulement Feyrouz, « mais le Liban tout entier ». Une page Facebook avait même été créée, intitulée Avec Feyrouz contre le magazine al-Chiraa.


Pour toute réponse, et à l'occasion des fêtes de fin d'année, Feyrouz avait célébré le Nouvel An et la neige dans une vidéo Une année s'achève, une autre commence, postée par sa fille, Reema, sur sa page.

Le 18 juin, c'est encore une fois cette dernière qui s'est chargée de mettre sur les réseaux sociaux 45 courtes secondes durant lesquelles Feyrouz, casque sur les oreilles, apparaît derrière un micro, visiblement en studio, et visiblement en séance d'enregistrement. Pas de commentaires, aucune information, sinon une courte discussion entre la mère et sa fille : « Il manque une feuille, où est-elle ? Il manque quelque chose dans les paroles... » Le message à décrypter avait été visionné plus de 117 000 fois mardi à la mi-journée et partagé des centaines de fois.  

 

 Quelques heures plus tard, Reema postait un lien vers iTunes, annonçant la sortie du single "Lameen". Et la fille de Feyrouz d'expliquer que "Lameen" est basé sur la chanson "Pour qui veille l'étoile" écrite par Pierre Delanoë et composée par Louis Amade et Gilbert Bécaud. Les arrangements ont été réalisés par Steve Sidwell et les paroles adaptées par... Reema Rahbany.

Ce single fera partie du prochain album intitulé "Bebalee" produit par la fille de Feyrouz et qui sortira le 22 septembre.

 

 

 

 

Remarque : cet article a été actualisé le 21/06/2017 à 14h

 

 

 

Pour mémoire
Interdiction de chansons de Feyrouz à l'UL : le Hezbollah et Bou Saab tentent d'éteindre la polémique

Quand les colonnes de Baalbeck appellent Feyrouz

Tollé au Liban après un portrait au vitriol de Feyrouz dans une revue

À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Antoun S

ENFIN
Il était temps : on vous attends depuis 2011 ya Sitt Fayrouz, notre ambassadrice auprès des étoiles mais aussi notre lumière et notre faiseuse de rêves, de nostalgies et d'espoirs.
ENFIN nous nous réjouissons de voir septembre arriver vite.
Nous vous attendons avec impatience....

Antoine Sabbagha

Enfin une bonne nouvelle pour les nostalgiques le retour de Feyrouz pour vivre de nouveau le beau Liban .

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Affaire des tunnels : en attendant le rapport de la Finul...

Un peu plus de Médéa AZOURI

Maman a (rarement) tort

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué