X

À La Une

Macron a toutes les cartes mais pas de blanc-seing, selon la presse

Législatives françaises

"Macron fait chambre à part" (Libération), "Après l'Élysée, l'Assemblée" (Le Figaro), "Le pari gagné" (Les Échos): le nouveau président et sa majorité absolue de députés En marche! font les gros titres.

OLJ/AFP
19/06/2017

Un "tsunami" Macron, certes moins écrasant que prévu, a déferlé sur la France lors des législatives, selon la presse de lundi, qui rappelle toutefois qu'en s'abstenant massivement, les électeurs ont refusé toute "carte blanche" au président.

"Macron fait chambre à part" (Libération), "Après l’Élysée, l'Assemblée" (Le Figaro), "Le pari gagné" (Les Échos): le nouveau président et sa majorité absolue de députés En marche! font les gros titres.

"En deux élections et quatre tours de scrutin, la révolution En marche!, à laquelle personne ne voulait croire, a déferlé sur la France comme un tsunami", commente le directeur du Figaro, Alexis Brézet.

 

Dans L'Opinion, Nicolas Beytout évoque un "carton plein. Avec cette large victoire au second tour des élections législatives, Emmanuel Macron parfait un triomphe que personne, et probablement même pas lui, ne pouvait imaginer à ce point".
"Cette majorité, il l'a désormais, au-delà de toutes les espérances. Cela facilitera indiscutablement sa tâche, mais cela accroît aussi les attentes", analyse Étienne Lefebvre dans Les Échos.
"Seule l'abstention record vient ternir une victoire qu'aucun commentateur n'a anticipée en début de campagne. Venu de nulle part, Macron est désormais partout", analyse Laurent Joffrin.

Il s'agit pour La Croix d'un "succès terni par l'abstention", qui a atteint un nouveau record de près de 57% (51,3% au premier tour).

 

(Lire aussi : « Qu’un seul parti aussi récent obtienne une telle majorité est tout à fait inédit »)

 

'Urnes vides'
"Les opposants au président de la République se sont, certes, démobilisés ces deux derniers dimanches, mais cela ne signifie pas qu'ils ont adopté sa vision pour la France, ni qu'ils sont prêts à entériner les transformations qu'il envisage", tempère Jean-Christophe Ploquin dans l'éditorial du quotidien catholique.

 

 

Cela fait dire à Patrick Apel-Muller dans L'Humanité qu'"Emmanuel Macron détient les pleins pouvoirs à l'Assemblée, mais le pays ne les lui a pas accordés". "Carton plein et urnes vides pour Macron", titre d'ailleurs le journal communiste.

Dans le quotidien régional L'Union, Hervé Chabaud prévient: "les Français n'ont pas donné une carte blanche au nouveau président" et "le gouvernement ne peut pas faire comme si la victoire était exceptionnelle. Il se doit d'être humble et méthodique pour ne pas être vite bousculé par la rue".

Dans L'Alsace, Laurent Bodin confirme que "le nouveau record d'abstention d'hier (dimanche) et le sursaut du mouvement Les Républicains sonnent cependant comme un avertissement. Il n'y a pas de blanc-seing accordé par les Français au nouveau président".

 

Lire aussi

Ces candidats de gauche et droite qui surfent sur la vague Macron

Emmanuel Macron, ou la politique autrement

Vaste projet de réforme pour redonner « confiance » dans la vie démocratique

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1 / 1

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

Nous sommes un peuple de mer(de)

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.