Etyen

Ce qu’en dit la famille

OLJ
27/05/2017

Yasmina Chami - Sa sœur
Entre papa batteur/guitariste, tante pianiste et oncle violoniste, Samer et moi avons grandi avec la musique omniprésente dans la famille. Adolescents, nous étions en compétition, mais je me suis vite retirée de la course et j'ai laissé Samer m'introduire à Sigur Ros, Arcade Fire et d'autres, qui ont fini par être remplacés par son propre album. Samer a accumulé toute la passion et le talent de la famille et nous sommes heureux, fiers et reconnaissants qu'il ait réussi à concrétiser nos diverses ambitions inaccomplies. Sa musique est fougueuse, intense, engendrée par une passion latente et une soif insatiable de s'exprimer.

 

Élias Maroun - Son ami
Samer est à l'origine un ami de mon frère. Et c'est en attendant ce dernier que nous sommes devenus amis. Sa capacité à impliquer les gens, à les rendre importants et à tout mettre en musique est impressionnante. En une soirée, il est devenu un ami pour la vie, que je consulte régulièrement et qui me consulte régulièrement. Quitte à venir me prendre à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit pour me faire écouter un nouveau titre. Samer est un condensé d'énergies positives, capable de transformer n'importe quelle journée/soirée en fiesta mémorable. Il répand sa bonne humeur et est toujours présent, distribuant également sa bonne humeur entre ses amis et son travail.

 

Tala Mortada - Son amie
J'ai rencontré Etyen lors d'une minirépétition de son groupe de l'époque à l'AUB. Et notre amitié a tout de suite fonctionné. La musique en était la pierre angulaire, toujours entourés de musiciens, toujours à écrire des morceaux, à jouer de tous les instruments qui traînaient. Et c'est quand il a commencé à s'intéresser à la musique électronique que nous avons pu vraiment collaborer, et qu'il a pu prendre en charge entièrement la production et moi les visuels, comme dans son dernier clip.


Teresa Ibrahim - Son amie
Samer est une personne flamboyante, ultracréative, pleine d'idées folles, mais sa musique est à l'opposé : organisée et méthodique. C'est pourtant son meilleur moyen d'expression, et il y met toute sa détermination et ses ressources. Ce qu'on sait moins, c'est que Samer est très actif socialement, et discret : il monte des projets sociaux avec les bourses qu'il remporte, pour éduquer des jeunes d'origines différentes à la musique et essayer de s'en servir pour les rapprocher, leur créer un langage commun.

Sam Wahab - Son ami
Rencontré pour la première fois lors d'une performance de rue, ce personnage particulier m'a tout de suite intrigué. Son travail est riche, mais simple, euphorique, mais intense, lourd, mais éthéré. Il est un paradoxe vivant, plein d'énergie, maîtrisant toutes les techniques, du chant aux instruments, en passant évidemment par les machines. Il est capable de se produire seul, en groupe, en analogique ou en électronique, le tout avec une facilité impressionnante. J'attends avec impatience son show au Sonar de Barcelone, qui lui permettra de sortir de la scène d'un pays beaucoup trop petit pour lui.

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué