X

Campus

L’USJ se classe 3e à la Compétition internationale de médiation commerciale à Paris

MÉDIATION

La compétition, gérée par la Chambre de commerce internationale, requiert des étudiants qu'ils résolvent par la médiation des conflits commerciaux transfrontaliers complexes.

20/05/2017

C'est avec beaucoup de fierté que l'équipe de l'Université Saint-Joseph, composée de Marianne Salamé et Stéphanie Nasnas, ainsi que des coachs Karim Mounayar et César Ghaleb, et qui a bénéficié du soutien de l'Agence universitaire de la francophonie (AUF), raconte sa victoire à la 3e place de la compétition internationale de médiation commerciale à Paris. Un événement qui a eu lieu du 3 au 8 février dernier.
De leur expérience, les deux étudiantes se rappellent le « stress ressenti face à ces grands médiateurs internationaux » et surtout « leur fierté d'être arrivées en demi-finale dans cette compétition » qu'elles qualifient de très haut niveau international. « Nous étions plus de 65 équipes universitaires de plus de 30 pays, dont les universités d'Oxford, Cornell, Fordham ou de New South Wales. Notre cas consistait en une négociation commerciale dans une grande entreprise, où nous devions résoudre un litige entre un chef d'entreprise et son salarié, pour arriver à un accord entre eux, explique Marianne Salamé. Tous les jours, nous devions débattre d'un cas différent. Le but était de déceler les intérêts cachés et les informations confidentielles de l'autre partie, tout en protégeant nos propres intérêts, et cela en présence d'un médiateur qui gère la conversation. Il fallait par la suite proposer des stratégies de négociations en faisant preuve de beaucoup de créativité et de savoir-faire. »
L'étape réussie, elles devaient passer à la suivante qui était de plus en plus difficile avec un temps de préparation plus court, surtout à partir de la 8e finale. « Contrairement aux étapes précédentes, nous ne recevions les informations que quelques heures plus tôt, ce qui fait que souvent nous faisions des nuits blanches, aidées de nos coachs pour préparer la session du lendemain. Un exercice très fatigant et excessivement stressant. »

Il faut un mental d'acier pour surmonter le stress
« Il y a toute une équipe qui a accompagné et préparé les étudiantes durant 5 à 6 mois, explique Karim Mounayar, l'un des deux coachs présents auprès des étudiantes lors de ces compétitions. Nous leur apprenons à établir des stratégies de négociation, dans des cas simulés auparavant, où l'on joue le rôle de la partie adverse, pour les habituer aux situations réelles qui sont souvent stressantes. Nous créons des informations confidentielles qui se rapprochent le plus de celles qu'elles auront durant la compétition. Il y a des informations générales que les deux parties connaissent et d'autres que l'autre partie ne connaît pas. Et c'est là où se joue toute la négociation, où il faut tirer ces informations cachées. » Les coachs leur apprennent également à écouter l'autre, à déceler la partie émotionnelle du client, essayer de le mettre en confiance, en adoptant la bonne attitude et les mots exacts, pour construire par la suite une bonne stratégie de négociation. « Il faut avoir un moral d'acier pour tenir le coup, car c'est un sport mental et physique très éprouvant, et ce n'est plus uniquement de la médiation, mais également de la négociation qui entre en jeu ! Et cette année, l'équipe de l'USJ s'est qualifiée en troisième position battant les équipes française, allemande, canadienne, suisse et roumaine. »
Ce qui a impressionné les juges ? « Notre capacité à nous adapter à chaque situation, en rentrant dans la peau du client, et captant ses intérêts cachés et ses attentes, sans nécessairement être d'accord avec ses points de vue, précise Marianne Salamé. Je crois qu'ils ont été impressionnés par les mots que nous avons prononcés, l'utilisation à bon escient des médiateurs et surtout la création rapide de nos stratégies de négociation pour résoudre le litige. » Un succès mérité après de longs mois de préparations intenses et surtout très éprouvants.

 

À la une

Retour à la page "Campus"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Au-delà d’Idleb...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué