X

À La Une

Présidentielle en France: mode d'emploi

Repère

Près de 47 millions d'électeurs sont appelés à voter pour le premier tour, le 23 avril, et au second tour, le 7 mai, pour élire le nouveau président de la République française appelé à succéder au socialiste François Hollande.

OLJ/AFP
21/04/2017

Près de 47 millions d'électeurs sont appelés à voter pour le premier tour, le 23 avril, et au second tour, le 7 mai, pour élire le nouveau président de la République française appelé à succéder au socialiste François Hollande:

 

Comment le président est élu ?
Le chef de l'État est élu au suffrage universel direct, au scrutin uninominal majoritaire à deux tours, pour un mandat de cinq ans renouvelable une fois.
Il doit recueillir la majorité absolue des suffrages exprimés en un ou deux tours, quel que soit le taux de participation.

Le vote blanc, qui permet d'exprimer un refus de choix, n'est pas reconnu en France. Depuis une loi de 2014, ces bulletins sont décomptés séparément des votes nuls et annexés en tant que tels au procès-verbal de chaque bureau de vote, mais ils ne sont pas pris en compte dans le calcul des suffrages exprimés.
Les précédents présidents sont:
2012-2017 : François Hollande (socialiste)
2007-2012: Nicolas Sarkozy (droite)
1995-2007: Jacques Chirac (droite) a enchaîné un septennat et un quinquennat
1981-1995 : le socialiste François Mitterrand effectue deux mandats de sept ans

 

 

Qui sont les candidats ?
Les électeurs devront choisir entre onze candidats, un de plus qu'en 2012, mais cinq de moins qu'en 2002, année record en termes de candidatures.
Les quatre favoris se tiennent dans un mouchoir de poche: Marine Le Pen, 48 ans (Front National, extrême droite), François Fillon, 63 ans (Les Républicains, droite) Emmanuel Macron, 39 ans (En marche!, centre) Jean-Luc Mélenchon 65 ans (La France insoumise, gauche radicale) ont distancé dans les sondages le socialiste Benoît Hamon, 49 ans.
Les autres candidats sont: les souverainistes Nicolas Dupont-Aignan, 56 ans, Jacques Cheminade, 75 ans et François Asselineau, 59 ans, les trotskistes Nathalie Arthaud, 47 ans et Philippe Poutou, 50 ans, le député et ancien berger Jean Lassalle, 61 ans.

 

 

Comment se déroule le vote ?
46,97 millions d'électeurs sont inscrits sur les listes électorales, dont 1,3 million établis hors de France.
Les 66.546 bureaux de vote de France ouvriront à 08h00 (06h00 GMT) et fermeront à 19h00 (17h00 GMT), une heure plus tard que les précédentes présidentielles. Dans certaines grandes villes, les bureaux resteront ouverts jusqu'à 20h00 (18h00 GMT). Le vote se déroulera samedi dans les Antilles françaises, en Guyane (Amérique du Sud), à Saint-Pierre et Miquelon (archipel français d'Amérique du Nord) et en Polynésie française (Pacifique Sud).

Plus de 50.000 policiers et gendarmes, appuyés par 7.000 militaires de l'opération Sentinelle (déployés en permanence sur le territoire national depuis les attentats jihadistes de janvier 2015 à Paris), sont mobilisés.
C'est la première fois dans l'histoire de la Ve République qu'une présidentielle se déroule sous le régime de l'état d'urgence, instauré dans la foulée des attentats du 13 novembre 2015


Et les résultats ?
La loi française interdit la publication de résultats, hormis ceux concernant la participation, avant la clôture du vote, dimanche à 20h00 (18h00 GMT) pour éviter d'influencer les électeurs. La fermeture plus tardive des bureaux de vote complique la tâche des instituts de sondage, qui auront une heure de moins pour préparer leurs estimations à partir des dépouillements partiels.

Si les scores des candidats en tête sont serrés, l'image très attendue des deux finalistes qualifiés pour le second tour, qui apparaissait traditionnellement sur les écrans de télévision à 20h00 pile (18h00 GMT), n'est plus garantie. Les premières estimations seront actualisées régulièrement dans la soirée au fil de la collecte des résultats.

Le second tour opposera le 7 mai les deux candidats arrivés en tête au premier tour.
Aucun candidat n'a été élu au premier tour au suffrage universel sous la Ve République.
L'investiture du 8ème président de la Ve République devra avoir lieu au plus tard le 14 mai, date d'expiration du mandat de François Hollande.

 

Dossier

Présidentielle française : programmes, portraits, enjeux... ce qu'il faut savoir

 

Lire aussi

Attentat de Paris : les candidats de droite et d'extrême droite pour un durcissement fort de la lutte antiterroriste

En France, les jeunes désenchantés par la politique mais résolument engagés

Attentat des Champs-Elysées : le profil de l'assaillant, récidiviste de l'attaque de policiers, au cœur de l'enquête

 

Portraits

Macron, un jeune ambitieux qui bouscule les usages

Marine Le Pen, l'héritière qui rêve de la victoire de l'extrême droite française

François Fillon, candidat "balafré" par les affaires

Mélenchon "l'insoumis", tribun de la gauche radicale française

Hamon, un Breton "granitique" dans les "tempêtes" de la campagne

 

Interviews

Emmanuel Macron à « L’OLJ » : Les intérêts des chrétiens d’Orient ne sont pas liés à Assad

Le Pen à « L’OLJ » : Rien n’est encore tranché sur la rétroactivité de la suppression de la double nationalité

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Chammas frederico

Les chances de mélanchon au premier tour ne sont pas négligeables et s'il parvenait au second pour faire face à LePen, il pourrait , Grace a un rassemblement "tous contre Le Pen" être élu , à la surprise générale ;s'il se trouvait devant Macron ou Fillon, ses chances d'être élu président seraient faibles

Les chances de Le Pen au premier tour sont substantielles...mais au second tour le "tous cotre Le Pen" lui volerait la victoire au profit de Macron ou Fillon,,,donc pas de panique de voir une extrême droite arriver au pouvoir

Macron surfe sur le succès et sauf accident ( réveil du ban et de l'arrière ban des cathos et assimiles + retraites au profit de Fillon). Il va passer au premier et deuxième tour, quel que soit son challenger

Fillon ( le plus Normaj ) doit "allumer des cierges" pour évacuer tous les nuages amoncèles sur sa tête...il en est réduit au ( Som ou Sala ) en attente de miracle...Mais sait on jamais, l'Esprit souffle ou il veut...une surprise pas exclue

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants