Rechercher
Rechercher

Liban

Pluie d'hommages pour Samir Frangié

"Les principes du 14 Mars resteront les témoins de ton patriotisme, ton humanisme et de ton attachement à la liberté et à la démocratie", écrit Saad Hariri.

Samir Frangié est décédé mardi à l'âge de 71 ans des suites d'une longue maladie. Photo d'archives.

Les hommages ont afflué mardi après le décès de l'ancien député libanais et maître à penser du vivre-ensemble, Samir Frangié, à l'âge de 71 ans des suites d'une longue maladie.

- Le Premier ministre Saad Hariri : "Tu vas me manquer, mon ami Samir. Les principes du 14 Mars resteront les témoins de ton patriotisme, ton humanisme et de ton attachement à la liberté et à la démocratie".

 

 

- L'ancien Premier ministre Fouad Siniora : "Le Liban et le monde arabe ont perdu aujourd'hui un penseur et un militant, mais aussi un ami et un frère. Cette perte est impossible à compenser.

 

- Le leader druze Walid Joumblatt : "Adieu Samir, adieu chevalier de la paix, de l'amour et du dialogue, adieu pionnier de la révolution du Cèdre".

 

 

- Le ministre de l'Education, Marwan Hamadé : "Je te fais le serment que le Liban ne se rendra pas à l'alliance du fascisme, des armes et de la corruption".

- Le ministre de l'Information, Melhem Riachi : Samir Frangié était "une stature nationale, démocratique et honorable" et "un maître de la résistance pacifique. Samir Frangié est parti mais ne sera pas oublié".

 

 

- Le chef du Mouvement de l'indépendance, Michel Moawad : "Il est l'un des symboles de l'intifada de l'Indépendance, du 14 Mars et de Kornet Chehwan et l'un des architectes des retrouvailles inter libanaises face à la tutelle" syrienne. "Il manquera à Zghorta et au Liban", a-t-il ajouté dans un communiqué.

- L'ancien ministre Ghassan Salamé : "Adieu Samir ! Toi, qui a fait face à l'adversité, toi le courageux face aux tempêtes, l'esprit fécond durant les crises, le coeur vibrant d'amour, la pensée qui éclaire à chaque tournant et  l'ami qui chérit ses semblables.

 

 

Originaire de Zghorta, Samir Frangié était le fils de Hamid Kabalan Frangié, l'un des pères de l'indépendance du Liban, plusieurs fois ministre des Affaires étrangères, des Finances et de l'Éducation.

Ancien journaliste à L'Orient puis à L'Orient-Le Jour, Samir Frangié était marié à Anne Mourani. Il est père de deux enfants, Hala et Samer.

Toute sa vie durant, Samir Frangié a défendu, à travers une œuvre intellectuelle et des engagements politiques, des causes qui lui tenaient à cœur, au premier rang desquelles le vivre-ensemble et le dialogue inter-communautaire.

 

Lire aussi

Emmanuel Bonne à Samir Frangié : "Vous êtes un homme libre qui a su s'extraire de toutes les contraintes"

Samir Frangié : Le rejet de la discrimination confessionnelle est aujourd'hui la condition à notre survie

 

 

Pour mémoire

Entre Samir Frangié et Hani Fahs*

L’hommage de « L’OLJ » à Sélim Abou et Samir Frangié, un appel à une nouvelle résistance culturelle... pour la paix

Samir Frangié et l’homme nouveau

Hommage à Samir Frangié : Semence d’une rencontre

Hommage à Samir Frangié : L’exemple de l’homme libéré

Hommage à Samir Frangié : Au survivant de nos espoirs

Hommage à Samir Frangié : Égalité et liberté

La Légion d’honneur à Samir Frangié : un message d’espoir

Samir Frangié : Modérés du Liban, unissez-vous 


Les hommages ont afflué mardi après le décès de l'ancien député libanais et maître à penser du vivre-ensemble, Samir Frangié, à l'âge de 71 ans des suites d'une longue maladie.


- Le Premier ministre Saad Hariri : "Tu vas me manquer, mon ami Samir. Les principes du 14 Mars resteront les témoins de ton patriotisme, ton humanisme et de ton attachement à la...

commentaires (2)

Une grande perte pour le Pays ! Pauvre Grand-Liban, qui perd ainsi un de ses Véritables CITOYENS !

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

21 h 18, le 11 avril 2017

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Une grande perte pour le Pays ! Pauvre Grand-Liban, qui perd ainsi un de ses Véritables CITOYENS !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    21 h 18, le 11 avril 2017

  • UN GRAND PATRIOTE ! SINCERES CONDOLEANCES AU LIBAN ET A TOUS LES LIBANAIS... LE PAYS A PERDU UN DE SES VRAIS ENFANTS...

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    20 h 33, le 11 avril 2017