Rechercher
Rechercher

Liban

Marine Le Pen quitte le Liban sur un coup d'éclat sur le voile

"La plus haute autorité sunnite du monde n'avait pas eu cette exigence, par conséquent je n'ai aucune raison de... Mais ce n'est pas grave, vous transmettrez au grand mufti ma considération mais je ne me voilerai pas", a dit la présidente du FN.

Marine Le Pen quittant l'hôtel The Smallville à Beyrouth où elle a donné une conférence de presse avant de clôturer sa visite de 48 heures au Liban. REUTERS/Jamal Saidi

La présidente du Front national et candidate à l'élection présidentielle française, Marine Le Pen, en déplacement à Beyrouth depuis dimanche soir, n'a pas rencontré mardi le mufti de la République, cheikh Abdellatif Deriane, après avoir refusé de se voiler.

A l'arrivée de Mme Le Pen pour rencontrer le cheikh Deriane à Dar el-Fatwa à Aïcha Bakkar mardi matin, il lui a été tendu un voile. "La plus haute autorité sunnite du monde n'avait pas eu cette exigence, par conséquent je n'ai aucune raison de... Mais ce n'est pas grave, vous transmettrez au grand mufti ma considération mais je ne me voilerai pas", a dit Mme Le Pen, qui est repartie aussitôt.

Ahmad al-Tayyeb, le cheikh d'al-Azhar, l'une des plus prestigieuses institutions de l'islam sunnite basée en Égypte, avait fait part à la présidente du parti français d'extrême droite de ses "sérieuses réserves" concernant ses "positions hostiles à l'islam", en la recevant au Caire le 28 mai 2015.

"J'ai indiqué hier que je ne me voilerai pas. Ils n'ont pas annulé le rendez-vous. J'ai donc cru qu'ils accepteraient que je ne porte pas le voile. Je ne me voilerai pas. Ils ont cherché à m'imposer cela, à me mettre devant le fait accompli, eh bien on ne me met pas devant le fait accompli", a-t-elle dit aux journalistes.

 

 

Dar el-Fatwa, la plus haute autorité sunnite au Liban présidée par le mufti, a indiqué de son côté dans un communiqué que "son bureau de presse avait informé la candidate à la présidentielle, par l'intermédiaire d'un de ses collaborateurs, de la nécessité de se couvrir la tête lors de sa rencontre avec son éminence (le mufti) selon le protocole de Dar el-Fatwa".
L'institution sunnite a ajouté que "les responsables de Dar el-Fatwa ont été surpris par son refus de se conformer à cette règle bien connue". Elle exprime ses regrets "pour ce comportement inconvenant pour des réunions pareilles".

Le geste de Marine Le Pen a été immédiatement salué sur Twitter par son bras droit, l'eurodéputé Florian Philippot: "Un magnifique message de liberté et d'émancipation envoyé aux femmes de France et du monde."

 

 

 

Divergences avec Geagea
Mme Le Pen est en visite depuis dimanche et jusqu'à mardi après-midi au Liban. Elle a rencontré ce matin à Bkerké le patriarche maronite Béchara Raï. A l'issue de la réunion, elle a salué la culture libanaise de "modération, créée par les chrétiens et les musulmans".

La présidente du FN s'est par la suite entretenue avec le chef des Forces libanaises, Samir Geagea, qui est hostile au président syrien Bachar el-Assad. A l'issue de la réunion, elle a reconnu des divergences de point de vue avec le leader maronite. Elle a toutefois affirmé : "Sur le fond, nous finissons toujours par être d'accord pour réfléchir à ce que la France reste préservée des dangers, et le Liban aussi ; des dangers d'aujourd'hui et de demain".

La présidente du FN défend le président Assad, alors que les Libanais sont divisés entre partisans et opposés au régime syrien du fait des trente ans d'occupation et des assassinats politiques pour lesquels Damas est pointé du doigt.


(Lire aussi : "Le bleu du Liban est si peu Marine" : des Libanais manifestent contre la visite de Le Pen (vidéo))

 

M. Geagea a d'ailleurs fait savoir à son invitée qu'il considérait le président syrien comme "l'un des plus grands terroristes de la Syrie et de la région". Il a rappelé à Mme Le Pen "les opérations militaires du régime Assad au Liban durant des décennies, ainsi que la série d'assassinats qui a visé les personnalités de la Révolution du Cèdre (l'alliance du 14 Mars, ndlr), pointant du doigt ainsi le régime Assad. M. Geagea a dans ce contexte affirmé qu'il ne pouvait accepter le maintien au pouvoir de Bachar el-Assad, refusant toutefois l'équation selon laquelle "l'alternative au président Assad serait les islamistes". "Nous ne voulons ni l'un ni l'autre", a-t-il dit.

M. Geagea a en outre estimé que le conflit au Moyen-Orient "n'oppose pas les chrétiens aux musulmans, mais plutôt les terroristes aux modérés de tout Etat, groupe ou religion".

Un peu plus tôt, le leader libanais druze Walid Joumblatt avait estimé sur son compte Twitter que les propos de Mme Le Pen, au sujet de Bachar el-Assad, sont "une insulte pour le peuple libanais et le peuple syrien". Le chef du parti Kataëb Samy Gemayel n'a pas non plus apprécié sa défense de M. Assad. "On ne lutte pas" contre "l'extrémisme (...) en soutenant les dictatures mais en soutenant les forces modérées et en diffusant les valeurs de tolérance, de diversité et de démocratie", a-t-il dit en la recevant à son siège.

Lors d'une conférence de presse avant de quitter le sol libanais, Mme Le Pen a récusé le terme de soutien au président syrien. "Je ne le connais pas et je ne l'ai jamais rencontré. Ce que je dis, c'est que dans l'intérêt de la France, qui est ma seule grille de lecture, dans l'état actuel de la situation en Syrie, il n'existe pas d'alternative au régime". Face à l'importance du nombre de réfugiés syriens au Liban, elle a souhaité que "la Syrie prenne les dispositions pour accueillir à nouveau ses ressortissants, dans des zones sécurisées, car toute la Syrie n'est pas en guerre", a-t-elle dit.

 

Lire aussi

Marine Le Pen : Il pourrait y avoir des exceptions à la suppression de la double nationalité

Visite de Le Pen : Les Libanais divisés

Hariri à Le Pen : Le terrorisme est le premier à attaquer l'islam


La présidente du Front national et candidate à l'élection présidentielle française, Marine Le Pen, en déplacement à Beyrouth depuis dimanche soir, n'a pas rencontré mardi le mufti de la République, cheikh Abdellatif Deriane, après avoir refusé de se voiler.


A l'arrivée de Mme Le Pen pour rencontrer le cheikh Deriane à Dar el-Fatwa à Aïcha Bakkar mardi matin, il lui a...

commentaires (25)

REVENEZ QUAND VOUS LE VOUDRIEZ MARINE. VOUS ÊTES CHEZ VOUS AU LIBAN.

FRIK-A-FRAK

21 h 39, le 21 février 2017

Tous les commentaires

Commentaires (25)

  • REVENEZ QUAND VOUS LE VOUDRIEZ MARINE. VOUS ÊTES CHEZ VOUS AU LIBAN.

    FRIK-A-FRAK

    21 h 39, le 21 février 2017

  • On veut qu'elle veut qu'elle porte le voile mais elle ne peut pas faire 2 choses différencte en France et au Liban. et puis c'est normale, elle a le droit de refuser

    Talaat Dominique

    19 h 59, le 21 février 2017

  • Qui a enleve les journalistes francais en 1985 et tue michel seurat?qui a commis l horrible attentat en 1983 contre le contingent de soldats francais?certainement pas ISIS madame Le Pen. Soutenir ASSAD est une malediction pour les candidats francais..voir FILLON. Marine Le Pen n est pas tres courageuse en refusant de porter le voile dans un pays comme le Liban ou les musulmans sont plus occidentalises que n importe chretien d europe..elle aurait du aller en Iran,Afganistan ou Pakistan...elle aurait termine lynchee..!

    HABIBI FRANCAIS

    18 h 48, le 21 février 2017

  • Tant mieux ! Khâââï ! Même le Méftéh a senti le coup venir, avec cette pseudo-"visite"…. Piège !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    18 h 29, le 21 février 2017

  • Une visite réussie ... , car depuis 5 ans , entre Fabius, Normal 1er et son Ayrault ... et leurs promesses bidons ... leurs modestes prestations étaient plutôt anxiogènes...

    M.V.

    16 h 03, le 21 février 2017

  • Tel père...telle fille... le fruit ne tombe jamais très loin de l'arbre ! Irène Saïd

    Irene Said

    15 h 53, le 21 février 2017

  • Une visite réussie pour certains et échecs pour d'autres. Merci d'être venue Marine , ceux qui ne pourront pas s'adapter aux changements qui s'accélèrent auront à se recycler très rapidement . Le meilleur pour ceux qui considèrent votre visite comme une reussite est à venir , le pire pour les autres .

    FRIK-A-FRAK

    15 h 42, le 21 février 2017

  • Telle que toute sa Clique, avec ses idées Néo-fascistes…. Qui ne sont, TOUS, surtout pas vaccinés contre le VIRUS nazi ! Tromperie, bluff et mensonges, v'là bien là le "niveau?" de ce FN très, très BAS…. Et BASTA !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    13 h 51, le 21 février 2017

  • Je connais bien son père et ses idées fasciste Toute la famille est vacciné avec un vaccin nazi Elle prône en France que les musulmans doivent respecter les us et coutumes d'un pays laïc Elle visite un pays qui, par sa constitutions abrite plusieurs confessions, notamment musulman Quand elle visite une religion ou vivent des musulmans et ses hauts dignitaires, elle doit se plier aux règles musulmanes imposées par le coran Elle a totalement tort de se conduire de cette façon anarchique. Je me tue à répéter qu'elle n'a aucun programme construisant et gérant une nation comme la France Elle est comme Macron : ils picorent, volent les idées des autres sans les comprendre pour une cause électorale dont ils en sont indignent Tromperie, bluff, mensonges, promesses impossibles à tenir L'entourage du FN est d'un niveau très bas Aucune expérience de la vie politique on a l'exemple avec les maires FN Ce n'est pas le Liban qui lui donnera une étoffe international

    FAKHOURI

    13 h 18, le 21 février 2017

  • Fouteuse de M.RDE, on le répète ! Point barre.

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    13 h 09, le 21 février 2017

  • CES MOEURS ARCHAIQUES SONT UN SIGNE DE LA SOUMISSION DE LA FEMME. ET, UNE CHOSE DE LE FAIRE VOLONTAIREMENT ET UNE AUTRE DE SE LE VOIR IMPOSER...

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    12 h 50, le 21 février 2017

  • Mais pourquoi donc, n'a-t-elle pas "rendu visite" au Conseil Supérieur Chïïte, yîîîh ? Parce-que là aussi ces musulmans-là auraient eux aussi exigé d'elle de porter le voile, mais là elle ne pouvait pas les vexer ; mahééék n'est-ce pas ; car ce sont de "bons musulmans" yâââï, Amis de ses Amis Bachâr le Monchâr et l'Iran des enturbannés môllâhs ! Wâlâââoû ! Äâlâ mîîîne, yâ "zakîïyéeh" éëntéehhh ?!

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    12 h 34, le 21 février 2017

  • BRAVO MARINE LEPEN... BRAVO !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    12 h 23, le 21 février 2017

  • Y a pas de quoi en faire des gorges chaudes . Le mufti a eu ses exigences qui sont d'ordre religieuses , mais surtout externe parce que ses ouailles n'auraient pas compris qu'elle ne se voile pas ,et Marine a refusé de le porter parce que pour ses électeurs elle aurait quelque part transigé par rapport à ses convictions politiques . Chacun joue sa partie, au passage comprenez pourquoi aucun membre de la résistance du hezb n'a voulu au départ la recevoir , mais a envoyé des personnes qui disons le , sont plus enclines à plus de diplomatie. Étant partisan de la résistance, je condamne l'exigence , même de façon protocolaire , du port du voile. Même si cela devait se faire devant le chef suprême de la résistance H.N On se rappelle du dîner ou déjeuner auquel n'a pas voulu participer le pdt iranien pour cause de présence d'alcool sur la table . Après cela la vie continue . IL Y A DES FAÇONS DE SE COMPORTER QUI DEMANDENT BEAUCOUP DE TACT . Regardons plus grand .

    FRIK-A-FRAK

    12 h 19, le 21 février 2017

  • Son hypocrisie éclate au grand jour ! Elle utilise sa visite au Liban pour sa com ! Personne n'est dupe !

    Coeckelenbergh Cartenian

    12 h 13, le 21 février 2017

  • "La Marinade (de souche?) avait rencontré le Premier ministre Saad Hariri. Ce dernier lui a adressé, dans un communiqué publié ; mais bien après(!?), yîîîh ; à l'issue de la rencontre une (mise en garde(?) ; yâ harâââm ; contre tout (amalgame irréfléchi) ; yâââï ; entre islam d'un côté et terrorisme de l'autre." ! Uuuuuuuuuuuft ! Choû MOU....

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    12 h 09, le 21 février 2017

  • Posture ou conviction et courage?derangeant pour certains, Cette affaire de voile islamique est décidément "clivante"

    Chammas frederico

    12 h 06, le 21 février 2017

  • tendre la main devient bien difficile....

    lila

    11 h 57, le 21 février 2017

  • Provocatrice et fouteuse de M.RDE ! Point barre.

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    11 h 40, le 21 février 2017

  • C est quand même un peu étrange . C est la première à clamer haut et fort que les etrangers qui sont en France doivent respecter son pays quand ils s y rendent. Quelque part elle doit aussi respecter ces règles quand elle meme est dans un pays étranger . D autant plus qu elle le savait. Alors quoi coup de com? Fais ce que je dis et pas ce que je fais ?

    Kelotamam

    11 h 36, le 21 février 2017

  • Elle n'a pas du tout raison. C'est une femme qui n'a aucun respect pour les musulmans et les étrangers en général. Espérons que les franco-libanais n'auront pas la mauvaise idée de voter pour cette femme dangereuse pour la France.

    carlos achkar

    11 h 13, le 21 février 2017

  • "Mais, se couvre la tête devant le Pape...." ! EXCELLENTE constatation, car les faits parlent d'eux-mêmes !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    11 h 12, le 21 février 2017

  • Elle a bien raison ,,( comme pour toutes autres femmes ) , d'ailleurs, tous les préceptes religieux de l'époque obscurantiste ,ne devraient concerner que ceux/celles qui les acceptent.....

    M.V.

    10 h 59, le 21 février 2017

  • elle a bien raison. Elle fait selon ses convictions et c'est tant mieux comme cela. une certaine randa berry a refuse de serrer la main a Sa Saintete le Pape Jean Paul II, ca n'avait pas fait une ligne dans les journaux Libanais. Pourquoi avec marine le pen on en parle???

    George Khoury

    10 h 40, le 21 février 2017

  • Marine Le Pen refuse de se voiler devant le mufti mais se couvre la tete devant le Pape...

    HABIBI FRANCAIS

    10 h 38, le 21 février 2017