X

La Dernière

Rena Dagher et Youssef Akiki, manger sain et bon

Papilles
24/11/2016

Certaines personnes, et elles sont de plus en plus nombreuses, veulent manger sain mais tiennent aussi à manger bon. Rena Dagher et Youssef Akiki font partie de cette catégorie. En avril dernier, ils ont ouvert à la rue Monnot une boutique qui propose du pain, des viennoiseries et des gâteaux sans gluten et sans lactose. Ils l'ont baptisée OH Bakehouse, l'OH pour Organic (organique) et Healthy, comme son nom l'indique, pour sain.
Après des études en sciences politiques et affaires internationales, Rena Dagher a travaillé dans plusieurs agences onusiennes. Elle a ensuite décidé de se consacrer à ses enfants et s'est mise à faire de la cuisine sans lactose et sans gluten. « J'ai essayé toutes sortes de recettes. Je voulais donner à mes enfants des aliments sains et bons », dit-elle.
Sa motivation ? La santé des siens avant tout. Sa mère, qui avait une forte intolérance au gluten et au lactose, a développé une maladie qui a fini par avoir raison d'elle. « Je pense que nous avons été les premiers au Liban à tenter de manger des aliments sans farine et sans produits laitiers. Il n'y avait à l'époque qu'une seule marque – allemande – proposant de la farine qui ne soit pas à base de blé », confie-t-elle. En s'appliquant à confectionner de nouvelles recettes, Rena a eu l'idée il y a deux ans de se lancer commercialement. Elle en parle à Youssef Akiki, célèbre dans les milieux gastronomiques libanais. Chef exécutif du restaurant beyrouthin Burgundy, il privilégie les aliments raffinés et la bonne chère. Il aime aussi la cuisine légère.
« Rena était une cliente. Elle venait souvent manger au restaurant avec son mari. J'ai ainsi eu l'occasion de discuter avec eux. L'idée d'une boulangerie bio sans gluten et sans lactose m'a branché. J'ai été tenté par l'expérience », note-t-il. Après une sérieuse étude du marché, Rena Dagher et Youssef Akiki se lancent dans le projet. Le concept est nouveau, équilibré entre santé et gourmandise. Le succès est immédiat : 70 % de leurs clients reviennent souvent. Ils ont même commencé à livrer des gâteaux aux restaurants. Dans leurs recettes, ils remplacent le blé par de la poudre d'amande, de la farine de riz ou de pomme de terre, le lait par du lait de noix de coco... Ils confectionnent leur propre chocolat en utilisant du miel au lieu du sucre, ou encore du sucre brun et de la farine de noix de coco. Le reste est une question de goût, de dosage et de savoir-faire. Les parfums qui se dégagent dans leur boutique en sont la meilleure preuve. Le duo propose également une panoplie de pains et des man'ouchés bio et sans gluten...
« On peut manger sain et bon », note Rena Dagher. « Le fait de manger sans gluten et sans lactose ne fait pas maigrir », relève tout de même celle qui passe une bonne partie de son temps libre à faire du sport. « Nous essayons toujours de nouvelles compositions », souligne de son côté Youssef Akiki qui a voulu avec cette aventure tenter une autre expérience que celle, traditionnelle, qu'il suit et dans laquelle il a fait ses preuves. Fan de plats libanais, surtout ceux confectionnés par sa mère, et aussi d'ingrédients raffinés, il a travaillé avec de grands chefs européens étoilés parmi lesquels le Français Joël Robuchon et le Belge Bart de Pooter. Le chef aime la nature et les bons produits qu'elle donne, des truffes aux champignons, en passant par les baies sauvages. Et il aime partager ce qu'il trouve avec les autres, que ce soit en concoctant des plats ou en prenant des photos qu'il poste sur les médias sociaux.
Dans un très proche avenir, OH Bakehouse envisage de proposer un plus grand nombre de produits salés, des sandwiches, des quiches et des soupes. Le tout bien évidemment sans gluten et sans lactose.

À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

impression de Fifi ABOU DIB

Les démons du fatalisme

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants