X

La Dernière

Chez les Papous

Un peu plus
29/10/2016

Chez les Papous, y'a des Papous papas et des Papous pas papas. Y'a des Papous papas à poux et y'a des Papous papas pas à poux. Y'a des Papous pas papas à poux et y'a des Papous pas papas pas à poux. Chez les poux, y'a des poux papas et des poux pas papas (...)

Chez les Libanais, il y a des Libanais pour et des Libanais contre. Y'a des Libanais pour Aoun et des Libanais contre Aoun. Chez les Libanais, il y a des Libanais pour Hariri et des Libanais contre Hariri. Y'a des Libanais pour Hariri contre Aoun et des Libanais pour Hariri et pour Aoun. Chez les Libanais, il y a des Libanais pour Aoun, contre Hariri, contre Geagea, pour Nasrallah, contre Joumblatt, pour Mikati, contre Rifi, contre Frangié, pour un président, contre le Parlement, contre le féodalisme, pour le gendre, pour le régime syrien, contre l'Iran, contre l'Arabie saoudite, pour le Qatar, contre les non aounistes, pour certains aounistes, pour l'Arabie saoudite finalement, pour Hariri en fait, ah et pour Geagea aussi. Stop ! Qu'est-ce qui se passe chez les Papous? Ils étaient pas papas et les voilà papas? Et les Papous pas papas pas à poux? Ils ont des poux maintenant? On ne comprend plus rien. Il y a quelque chose de pourri au royaume des Papous. Et il ne s'agit pas seulement des ordures. C'est quoi ce bordel ? 3abéna ils étaient contre, et les voilà pour ? Ah, ils sont pour parce qu'ils sont contre.

Même Shakespeare n'aurait pas fait mieux. Parce que Shakespeare n'était pas libanais. Heureusement pour lui d'ailleurs. Il aurait écrit sa pièce une première fois. Puis, 6 mois plus tard, il aurait dû changer l'acte II. Une fois dans la réécriture de la scène 7 de l'acte III, il aurait dû revenir à l'acte II et donc rechanger l'acte III dans son intégralité. Ainsi de suite, jusqu'à l'impression de l'ouvrage. Devenu totalement anachronique lors de sa publication. Pauvre Will. Parce qu'au Liban, entre nous, on appelle souvent les public figures ou les politiques par leurs prénoms : Saad a appuyé Aoun, mais Sleiman n'a pas retiré sa candidature, parce que ça l'a énervé que Samir s'allie quelque part avec Nasrallah. Bref, pauvre Will, parce qu'au Liban, ce n'est pas qu'en politique qu'on a ce genre de division. On adore être contre un truc et pour autre chose. Et on campe sur nos positions, avec énormément de mépris pour celui qui est contre. Vous avez compris? Moi non plus.

Chez les Libanais, il y a donc des Libanais pour Mykonos et des Libanais contre Mykonos. Y'a des Libanais pour Mykonos la fête et des Libanais pour Mykonos la sauvage. Y'a des Libanais contre Mykonos pour Hydra et des Libanais contre Mykonos, contre Hydra. Y'a des Libanais qui sont pour Cellis (oui, il y a encore des Libanais qui disent Cellis) et des Libanais pour Libancell (oui, oui, il y a encore des Libanais qui disent «je suis à côté de Libancell»). Des pour et des contre Mar Mikhaël, parce qu'ils sont Monnot. Des pour le Nouvel An et des contre le Nouvel An. Des pour Faraya et des contre Les Cèdres, des pour Jiyeh et des pour Batroun, des pour les anniversaires, des contre la Saint-Valentin, des pour le fattouch et des contre le taboulé, des pour le samak me2lé et des pour le méchoui, des contre le hommos fait à la maison et des pour le batenjen au restaurant. Des pour Trump parce qu'ils sont contre Hillary, des pour Marine Le Pen parce qu'ils sont contre les Arabes. Si, si. Contre les Arabes. Contre les Arabes qui sont contre Aoun mais pour Saad.

Donc, chez les Papous qu'ils soient papas ou pas, à poux ou pas à poux, certains sont des époux et d'autres pas... Y'a des Papous époux papas et des Papous époux pas papas. Y'a des Papous pas époux papas et y'a des Papous pas époux pas papas. Et les poux alors dans tout ça? Au moins, les poux, y'en a partout.

À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Remy Martin

Excellent profil du pays et de ses indigenes.

TROLL & PSEUDONYMES

..."Et les poux alors dans tout ça? Au moins, les poux, y'en a partout."

Comme au football par exemple, on est pour ou contre, mais au Liban on est pour et contre à la fois. la politique est leur sport de combat par excellence. L'essentiel c'est de ne pas perdre la face !
Véritable girouette, artiste du double langage, du double discours et surtout le décalage entre l'action politique et le discours. La vie politique est un divertissement, parfois des grands moments de télévision. La corrida est souvent mortelle. Mais quel spectacle on aura lundi prochain. Des girouettes ? Comme disait Faure, ce n'est pas moi qui tourne mais le vent. Dans certains pays on dit de quelqu'un : "il est contraire". On n'est pas chez les Papous, mais chez les Arabes du Liban, pour et contre à la fois.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

EXCUSEZ MADAME AVEC TOUT MON RESPECT JE ME DEMANDE SI C,EST UN ARTICLE CA...

Paul-René Safa

Marie disait déjà à Joseph : chaste époux ...

Tabet Karim

n'importe quoi......

Michel Fayad

C'est l'explication la plus claire de la situation au Liban!! Citation: si vous avez compris ce qui se passe au Liban, c'est qu'on vous l'a mal explique.

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.