Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Les forces de l'ordre retirent à Jal el-Dib une pancarte caricaturant le drapeau saoudien

Sept personnes arrêtées pour vandalisme contre les locaux du journal saoudien al-Charq al-Awsat à Beyrouth.

Photo Ani

Les forces de l'ordre libanaises ont retiré dimanche après-midi une pancarte présentant une caricature du drapeau de l'Arabie saoudite qui avait été accrochée à un pont piéton à Jal el-Dib, au nord de Beyrouth, rapporte l'Agence nationale d'information (Ani, officielle). Une enquête a été ouverte.

"La machine de mort des al-Saoud", pouvait-on lire sur l'étendard (Mahlakat al-Saoud en arabe, un jeu de mot avec Mamlakat al-Saoud, le royaume des al-Saoud), en référence à la famille royale saoudienne. Un sabre, l'un des symboles du royaume wahhabite, apparaît ensanglanté sur la caricature en question, au moment de trancher la tête d'un individu. Cette caricature fait allusion à la peine capitale qui est appliquée en Arabie saoudite. Celle-ci se fait par décapitation. Jeudi, Riyad a exécuté son 82e prisonnier depuis le début de l'année.

Le royaume ultraconservateur régi par une interprétation rigoriste de la loi islamique invoque la dissuasion pour justifier la peine de mort dans des affaires de terrorisme, de meurtre, de viol, de vol à main armée et de trafic de drogue.

La caricature du drapeau saoudien est une réponse à celle moquant l'Etat libanais dans les colonnes du quotidien panarabe al-Chark al-Awsat, parue vendredi. Le dessin avait suscité la colère de nombreux responsables et citoyens. Les bureaux du journal à Beyrouth avaient été vandalisés par une poignée de jeunes, dont sept ont été arrêtés dimanche, selon un communiqué des Forces de sécurité intérieure.

Le Courant patriotique libre s'est lui défendu en publiant dimanche un communiqué  dans lequel il dément être à l'origine de cette caricature du drapeau saoudien.  Il a également condamné le geste, estimant qu'il nuit aux relations avec les pays amis. 

Dans ce contexte, la chaîne LBCI a rapporté que le ministre démissionnaire de la Justice, Achraf Rifi, a demandé au procureur général près la Cour de Cassation, le juge Samir Hammoud, d'ordonner l'arrestation des personnes qui ont affiché la caricature anti-saoudienne. 


Lire aussi

Caricature d'al-Charq al-Awsat : Assiri réaffirme le respect de l'Arabie pour le Liban

Al-Arabiya ferme ses bureaux à Beyrouth

 

Pour mémoire
Les banques démentent un gel des transferts depuis l'Arabie saoudite

Privé des clients du Golfe, le tourisme libanais cherche des substituts

Après le CCG, c'est au tour de la Ligue arabe de taxer le Hezbollah « d'organisation terroriste »


Les forces de l'ordre libanaises ont retiré dimanche après-midi une pancarte présentant une caricature du drapeau de l'Arabie saoudite qui avait été accrochée à un pont piéton à Jal el-Dib, au nord de Beyrouth, rapporte l'Agence nationale d'information (Ani, officielle). Une enquête a été ouverte.
"La machine de mort des al-Saoud", pouvait-on lire sur l'étendard (Mahlakat al-Saoud...

commentaires (6)

DES IDIOTS MALHEUREUSEMENT ON EN A A LA PELLE...

PRET A SOUTENIR L,OLJ QUE JE CONNAISSAIS.

09 h 45, le 04 avril 2016

Tous les commentaires

Commentaires (6)

  • DES IDIOTS MALHEUREUSEMENT ON EN A A LA PELLE...

    PRET A SOUTENIR L,OLJ QUE JE CONNAISSAIS.

    09 h 45, le 04 avril 2016

  • Quid alors de l'emblème central du drapeau Per(s)cé qui est tout à la fois une version stylisée du mot "Setareh" ou épée, qui n’est pas sans rappeler lui aussi le djihad.... guerrier ! Sans feindre de faire bien semblant d'occulter la ressemblance de cet emblème "tarabiscoté" par cette RII, yîîîh, en 80 avec la "khaṇḍā", un symbole "pur" sikh qui combine lui, et dagues et épées ! Yâ wâïyléééh !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    08 h 51, le 04 avril 2016

  • MAIS C'RST DU N'IMPORTE QUOI QUI EST CE QUI A EU L'INGENIEUSE IDEE D'ENFANT DE METTRE SE DRAPEAU ... MAIS LES LIBANAIS NE SAVENT ILS PLUS SE TENIR AU DESSUS DE TOUTE CETTE M...E?!?! c'est la preuve de son impuissance et de sa haine !! c'est tout ce qu'ils savent faire PARLER SUR LES AUTRES ... pour finir qui nous dit que ca n'est pas un aigris qui travaillait en arabie saoudite et s'est fait renvoyer car pas trouver un autre employeur ?!?! pauvre peuple libanais impuissant

    Bery tus

    22 h 51, le 03 avril 2016

  • On la retire mais elle dit vrai.

    FRIK-A-FRAK

    19 h 13, le 03 avril 2016

  • On s'en fou du drapeau saoudien ...un sabre n'a jamais représenté un symbole de paix ...! d'ailleurs, quels sont les autres pays dans le monde qui on un sabre sur leurs drapeaux....?

    M.V.

    19 h 02, le 03 avril 2016

  • Les Saoudo palmito ..son fini...! même à Jal El Dib ...ils ne sont pas les bienvenus ...!

    M.V.

    17 h 53, le 03 avril 2016

Retour en haut