Liban

Jreige propose des mesures pour sauver la presse écrite

Crise
OLJ
26/03/2016

Le ministre de l'Information, Ramzi Jreige, s'est dit prêt hier à prendre des mesures concrètes pour sauver la presse écrite de la disparition.
M. Jreige, qui s'exprimait hier dans le cadre d'un entretien télévisé, a indiqué qu'il avait perçu un certain fatalisme vis-à-vis du crépuscule de la presse écrite, à la suite d'une visite aux trois quotidiens dont la publication est menacée, an-Nahar, as-Safir et al-Liwa'.
« La presse écrite souffre de la baisse de la publicité et de la concurrence des sites électroniques. En plus, la nouvelle génération ne favorise pas ce format. Tous ces éléments sont à l'origine de la crise de la presse écrite », a-t-il indiqué. « Nous devons l'aider et nous pouvons lui assurer des prêts facilités, et la dispenser de certains impôts et taxes sur le papier et de cotisations à la CNSS », a-t-il noté, à titre d'exemple.
« Il faut penser à des solutions. Quoi qu'il en soit, je serai en tête de ceux qui tenteront de sauver la presse écrite », a précisé Ramzi Jreige.
« Après ma visite au rédacteur en chef d'as-Safir, Talal Salmane, j'ai senti que la décision de fermeture avait été prise et qu'il n'y avait plus foi dans la possibilité de sauver la presse écrite. Pourtant, je l'ai encouragé à continuer à paraître une fois par semaine ou à préserver son site électronique », a poursuivi le ministre de l'Information.
« Nous souhaitons que des facteurs puissent l'inciter à changer d'avis d'ici au 31 mars », a-t-il ajouté, avant de rendre un hommage appuyé aux qualités d'as-Safir. « Le quotidien al-Liwa' tient bon et cherche des solutions pour dépasser la crise », a-t-il cependant précisé. « La solution n'aura pas lieu en 24 heures, mais je ferai de mon mieux avec les personnes concernées pour trouver des solutions et j'espère réussir », a conclu Ramzi Jreige.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Des messages indirects entre la Syrie et des pays arabes résonnent à Beyrouth

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué