Dossier spécial orientation professionnelle

Les métiers de la santé

Radiologie : le monde de l’imagerie médicale

23/03/2016

La radiologie est une spécialité des sciences médicales, exercée par un médecin radiologue qui a recours aux rayons X pour effectuer des diagnostics à des fins thérapeutiques. Le radiologue est donc le spécialiste de l'imagerie médicale (échographie, ultrasons, imagerie par résonance magnétique...). Le rôle du radiologue est de rendre visible toute fracture ou pathologie, telle qu'une tumeur, et cela en fonction des informations transmises par le médecin généraliste. C'est le radiologue qui effectue les examens et les échographies. Il est assisté sur ce plan par des techniciens en imagerie médicale ou des spécialistes en électroradiologie.


Le radiologue peut travailler soit dans un hôpital comme salarié, soit dans un cabinet privé. Les horaires de ceux qui travaillent dans un établissement hospitalier ne sont pas fixes. Les permanences requises peuvent être fixées le matin, l'après-midi ou parfois même la nuit jusqu'au petit matin. Elles englobent parfois les week-ends et même certains jours durant les vacances, en cas d'urgence.
Ceux qui sont employés par les centres de soins ambulatoires ont un horaire fixe, contrairement à ceux qui exercent leur métier à leur propre compte, ce qui leur permet de disposer, autant que possible, de leur temps. Les radiologues qui travaillent dans un hôpital ou dans le public sont tenus d'assurer des gardes, ils sont moins payés et ont plus d'heures de travail que ceux qui travaillent à leur compte, alors que les radiologues libéraux ont un rythme plus aisé, car les cabinets de radiologie privés n'ouvrent pas la nuit.
Un radiologue doit être toujours informé des plus récentes technologies relatives aux outils et aux machines pour pouvoir effectuer son travail d'une manière plus efficace.


Pour exercer ce métier, le radiologue doit aimer le travail axé sur les machines et l'équipement électronique de pointe. Il doit avoir le sens de l'analyse et de l'observation, de même qu'il se doit d'être précis et organisé.


Sur le plan des débouchés et du marché de travail, le Liban, à l'instar d'autres pays étrangers comme la France et les États-Unis, manquent de radiologues qualifiés. Les perspectives de recrutement sont donc favorables aussi bien dans le secteur public que privé. Les centres d'imagerie médicale, les cliniques, les centres hospitaliers, les centres de radiothérapie et les dispensaires offrent autant de possibilités de travail.
Le salaire du radiologue au Liban en début de carrière est d'un millier de dollars (sans les gardes). Le salaire varie ensuite, évidemment, avec l'ancienneté et l'expérience, mais il dépend aussi du secteur d'activité que le radiologue aura choisi.

  

Les filières universitaires

Pour avoir accès à la formation et achever ses études en radiologie, il faut d'abord être détenteur d'un baccalauréat scientifique (option biologie de préférence) puis présenter un concours d'entrée à une faculté de médecine ou des instituts de formation, rattachés à des centres hospitaliers universitaires relevant du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur.
La spécialisation en radiologie nécessite entre quatre et cinq années d'études universitaires, entrecoupées de stages. Ces études peuvent être suivies dans les universités suivantes : l'Université Saint-Joseph, l'Université libanaise, l'Université américaine de Beyrouth, l'Université de Balamand, l'Université américaine de sciences et de technologie, l'université La Sagesse.

 

 

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué