X

À La Une

Aide saoudienne interrompue : Hariri affirme "comprendre", le Hezbollah ne s'estime "pas responsable"

liban

Le Premier ministre Tammam Salam prie Riyad de revoir sa décision.

OLJ
19/02/2016

La décision vendredi de l'Arabie saoudite d'interrompre son aide financière aux forces de sécurité libanaises pour protester contre les prises de position hostiles à son égard, inspirées par le Hezbollah, a déclenché une cascade de réactions au Liban, ainsi que dans certains pays arabes voisins. Si le chef du Courant du Futur, Saad Hariri, proche allié du royaume wahhabite affirme comprendre la décision de Riyad, le Hezbollah, farouche opposant à l'Arabie, ne s'estime pas responsable de cette décision. Voici les principales réactions à la décision de l'Arabie.

Le Premier ministre Tammam Salam : "Nous avons appris avec grand regret la décision inattendue de l'Arabie saoudite (...). Nous considérons cela comme une décision saoudienne souveraine prise en fonction des intérêts du royaume, même si nous aurions souhaité ne pas en arriver là, car nous tenons à garder des relations de fraternité avec le royaume (...). Les Libanais ont une grande estime pour l'Arabie saoudite et tiennent à avoir des relations fraternelles avec les pays arabes voisins, et chaque malheur qui frappe nos voisins, notamment Riyad, nous frappe à nous aussi en tant que Libanais. Nous remercions le roi Salmane et ses frères, mais nous demandons à l'Arabie de revoir sa décision (...)".

Le Hezbollah : "La décision saoudienne n'a surpris personne au Liban. Les responsables au sein du gouvernement et des forces de sécurité étaient parfaitement au courant que cette décision a été prise il y a déjà un moment, surtout depuis le début du règne (du roi Salmane). Tout le monde sait que le royaume souffre au niveau financier en raison notamment de son agression au Yémen et du complot de la baisse des prix du pétrole dont est responsable l'Arabie. (...) Faire assumer la responsabilité (de l'interruption du don) au Hezbollah  (...) et au ministère libanais des Affaires étrangères n'est qu'une tentative vaine qui ne trompe personne. (...) La décision saoudienne trahit les mensonges de l'Arabie qui affirme vouloir soutenir l'armée libanaise et prouve qu'elle soutient en réalité le terrorisme".

Le chef du Courant du Futur, Saad Hariri :  "Nous comprenons parfaitement la décision de l'Arabie saoudite. Nous demandons à Riyad de prendre en considération les souffrances du Liban, en tant que grand frère. La dignité du royaume et celle des Libanais honorables (...) ne font qu'un. Que ceux qui croient que le Liban pourrait devenir une province iranienne se détrompent. Ceux-là mettent en danger le Liban et le poussent au bord du gouffre".

 

(Pour mémoire : Le Hezbollah accuse Riyad de fournir à l'EI les armes promises au Liban)

 

Le ministre de l'Intérieur, Nouhad Machnouk : "L'insistance à se démarquer du consensus arabe viserait-elle à isoler le Liban de son environnement arabe et à le pousser au bord du gouffre ? La décision de l'Arabie saoudite (...), soutenue par les Émirats, Bahreïn et les pays du Golfe, n'est que le début. Ce qui arrivera par la suite est plus grave, surtout au moment où le Liban fait face à un défi crucial".

Le chef des Forces libanaises (FL), Samir Geagea : "Soit le gouvernement demande au Hezbollah de cesser ses agressions contre le royaume, soit une délégation officielle se rend à Riyad pour lui demander de reprendre le versement des aides".

Le député Marwan Hamadé : "Nous appelons le gouvernement à démissionner immédiatement, car il faut écarter le ministre des Affaires étrangères, Gebran Bassil, de la gestion des relations arabes du Liban et de ses intérêts vitaux auxquels il a porté atteinte". "Un gouvernement qui ne respecte pas sa déclaration ministérielle, laquelle prévoit la neutralité du Liban face aux crises arabes et régionales, couvre effectivement les crimes du Hezbollah en Syrie et porte atteinte aux relations du pays avec ses voisins arabes. Que le gouvernement actuel se transforme en un gouvernement d'expédition des affaires courantes vaudrait mieux qu'un gouvernement qui continue à enliser le pays contre son gré, sous couvert de légalité".

L'ancien ministre Wi'am Wahhab : "L'Arabie saoudite a donc interrompu son aide à l'armée et aux Forces de sécurité intérieure, préférant nous envoyer Saad Hariri. (...) L'Iran est prêt à répondre à tous les aides que réclamera l'armée libanaise".

Les Émirats arabes unis ont affiché leur "soutien total" à la décision de l'Arabie saoudite. "Cette décision intervient suite aux "prises de positions négatives du Liban en contraste avec le consensus arabe (...). La position officielle du Liban est prise en otage de sorte à porter atteinte à ses intérêts et à ceux de son entourage, et il est clair que le Hezbollah confisque son pouvoir de décision (...)".

Bahreïn : "Le royaume soutient la décision de l'Arabie saoudite (...). Le Hezbollah terroriste contrôle désormais la prise de décision officielle du Liban. Nous souhaitons que Beyrouth revoie ses calculs et qu'il s'oppose au Hezbollah terroriste".

 

Pour mémoire
Livraison d'armes françaises au Liban : la partie blindés signée

De simples conventions sectorielles...

Le don saoudien se concrétise enfin : 48 missiles livrés par la France à la troupe

2015, année de l'armement de la troupe et des visites express de responsables occidentaux

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

FAKHOURI

Comprendre quoi , M.Hariri ?
Que le monde entier se fout completement de l'avenir du Liban !!!
Sans être un politicien comme vous, nous l'avons compris depuis longtemps

TYAN Georges

Si je comprends bien, c'est le choix du candidat de Saad Hariri à la présidentielle, que le Royaume n'a pas gobé.
Le reste est insignifiant.

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

"Le héZébbb ne s'estime pas responsable." !
Sacrée Ttakkïyâh, va !

NAUFAL SORAYA

De toute facon, vu leur enthousiasme (et celui des autres pays, pour être honnête) à nous livrer des armes... S'ils étaient sincères dans leur désir de nous aider, ils n'auraient pas tergiverser pendant des années..

Personne ne pose aucune condition pour vendre des armes par milliards aux rebelles, aux révolutionnaires, aux milices, aux bandits...

Là, il s'agit de fournir des armes à l'armée libanaise, qui mérite le respect de tous et qui défend un territoire...

Toujours accompagner la vente d'une balle de 36000 conditions... qu'ils gardent leur fric et les fabricants, leurs armes...

On se défendra sans eux.. Ils en paieront le prix à court ou à long terme... On voit déjà certains résultats: vague d'immigrés, montée du terrorisme...

Gebran Eid

ILS ONT INTERROMPUS ? ÇA FAIT COMBIEN DE TEMPS QU'ILS PENSENT QU'ILS VONT LIVRER DES ARMES SOPHISTIQUÉES À L'ARMÉE ? DEPUIS QUE MICHEL SLEIMAN A RENDU SA VALISE. TOUT LE MONDE A IMAGINÉ QUE FABIUS ET HOLLAND VONT ARMER LA TROUPE. ON VOIT BIEN AUJOURD'HUI QUE C'ÉTAIT DU PIPEAU. ET C'EST MIEUX COMME ÇA. HARIRI PEUT RETOURNER CHEZ LUI MAINTENANT. RESTE LE PROBLÈME DU CAS NASRALLAH.

AIGLEPERçANT

encore 2 semaines.
c'est moins qu'un mois.

bonne nuit les enfants.

Bery tus

Le hezb s'en fiche des libansis qui travail dans le GCC le hezb s'en fiche des 7-8 milliards de dollars que les expatriés rapporte au Liban !! Pour finir le hezb s'en fiche de tout cela car il a un dessein à réaliser prendre le Liban pour l'amener dans giron iranien !!!
Le hezb va bientot en prendre plein la gueule !! Just qlq mois et vous verrez qu'il paiera le prix des alliances !!

AIGLEPERçANT

Enfin une chose qu'il arrive à comprendre , faut dire que c'était pas compliqué pour lui! hahaha!!!

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LA RESPONSABILITE INCOMBE COMME IL EST DIT !

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants