Rechercher
Rechercher

Liban

Livraison d'armes françaises au Liban : la partie blindés signée

Le contrat a été conclu après des "mois de tergiversation".

Le contrat pour la fourniture d'environ 200 véhicules blindés français au Liban, via un financement saoudien, a été conclu, a annoncé le président de Volvo Group Governmental Sales Emmanuel Levacher. Photo d'archives Reuters.

Le contrat pour la fourniture d'environ 200 véhicules blindés français au Liban, via un financement saoudien, a été conclu après des "mois de tergiversation", a annoncé le président de Volvo Group Governmental Sales et président-directeur général de Renault Trucks Defense, Emmanuel Levacher.

Ce contrat s'inscrit dans un ambitieux programme de modernisation des forces armées libanaises (dit "Donas") de 2,2 milliards d'euros, via des livraisons d'équipements militaires français (véhicules, hélicoptères, canons, drones...) financées par un don saoudien. Il a été conclu entre Volvo/Renault Trucks Defense et ODAS, société créée par l’État français et des grands groupes de défense, qui sert d'intermédiaire à l'exportation, a précisé M. Levacher lors d'une audition devant la commission de la Défense de l'Assemblée nationale le 27 janvier.

"Nous venons enfin de signer, après des mois de tergiversations, un contrat avec ODAS dans le cadre du programme d'aide à l'armée libanaise (Donas) qui porte sur la fourniture d'une centaine de blindés Sherpa et d'une centaine de VAB Mark3", a-t-il dit selon le transcript de l'audition mis depuis peu en ligne sur le site de l'Assemblée.
Il a été signé fin décembre, selon une source proche du dossier. Volvo Group Governmental Sales et ODAS, joints mardi, n'ont donné aucune précision sur le nombre exact de véhicules de combat et de transport de troupes concernés et l'échéance de livraison.

Après une première livraison de 48 missiles antichar Milan à l'armée libanaise en avril 2015, le programme Donas a pris du retard, les autorités saoudiennes ayant souhaité rediscuter certains aspects du contrat. Depuis l'avènement du roi Salmane en janvier 2015, son fils Mohammed ben Salmane, vice-prince héritier et nouveau ministre de la Défense, a remis à plat un certain nombre de contrats ou projets de contrat, y compris Donas. "Fin 2015, l'exécution de Donas a repris normalement, ce qui se traduit concrètement par la signature des contrats avec les entreprises concernées", assure-t-on au ministère français de la Défense.

La deuxième livraison devrait ainsi intervenir au printemps 2016 et porter sur des équipements de communication.
Le contrat avec Renault Trucks Defense, filiale de Volvo Group Governmental Sales -en charge des activités de défense au sein du groupe Volvo - marque ainsi une étape supplémentaire dans la mise en œuvre du programme Donas.

La société ODAS, dirigée par l'ancien chef d'état-major des armées Edouard Guillaud, a la main sur toute cette mise en œuvre. Avec ces livraisons, la France et l'Arabie saoudite espèrent contribuer à la stabilité du Liban, fragilisé par les divisions internes et par les incursions de jihadistes comme le groupe extrémiste État islamique.

 

Pour mémoire

De simples conventions sectorielles...

Le don saoudien se concrétise enfin : 48 missiles livrés par la France à la troupe

Le Drian : La France et le Liban font face aux mêmes dangers et à un ennemi commun

2015, année de l'armement de la troupe et des visites express de responsables occidentaux


Le contrat pour la fourniture d'environ 200 véhicules blindés français au Liban, via un financement saoudien, a été conclu après des "mois de tergiversation", a annoncé le président de Volvo Group Governmental Sales et président-directeur général de Renault Trucks Defense, Emmanuel Levacher.


Ce contrat s'inscrit dans un ambitieux programme de modernisation des forces...

commentaires (2)

Et la partie "Chevaline et/ou Hamîîîr" comme en 14-18, c'est pour quand ?

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

19 h 26, le 03 février 2016

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Et la partie "Chevaline et/ou Hamîîîr" comme en 14-18, c'est pour quand ?

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    19 h 26, le 03 février 2016

  • À CE STADE... L'ARMÉE SERA ÉQUIPÉE... DISONS DANS DIX ANS ? VOUS PENSEZ PLUS... DANS QUINZE ANS ? DE TOUTE FAçON QUAND LES ÉQUIPEMENTS NE LUI SERAIENT PLUS NÉCESSAIRES !!!

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    10 h 21, le 03 février 2016