X

Liban

Le Hezbollah accuse Riyad de fournir à l’EI les armes promises au Liban

Crise régionale
OLJ
25/01/2016

Comme un seul homme, le n° 2 du conseil exécutif du Hezbollah, le cheikh Nabil Kaouk, le ministre Hussein Hajj Hassan et les députés Mohammad Raad, Nawaf Moussaoui et Ali Fayad sont tombés à bras raccourcis sur l'Arabie saoudite, « une entité qui n'a vu le jour que grâce aux services de renseignements britanniques et qui tue aujourd'hui le peuple du Yémen avec des armes américaines, françaises, britanniques et allemandes », a rugi Nawaf Moussaoui, dans une allocution qu'il a prononcée au cours d'un meeting oratoire à Aytit, au Liban-Sud, en affirmant rejeter « l'idée émise par certains au Liban et suivant laquelle l'État libanais devrait se joindre à l'alliance dont fait partie Riyad ».
« Quel intérêt avons-nous à nous rallier au régime saoudien qui a promis aux Libanais des dons – lesquels ont fini par s'évaporer, de l'aveu même du ministère de l'Intérieur – pour armer leurs forces régulières et faire de l'Iran notre ennemi alors qu'il est un ami historique du Liban ? » s'est-il interrogé. « Notre pays n'est pas en mesure d'équiper ses forces armées, et le don saoudien n'existe plus parce que le régime de Riyad a dépensé des dizaines de milliards de dollars dans sa guerre contre le Yémen où il a utilisé des tonnes de roquettes et d'obus pendant 300 jours contre le peuple de ce pays, sans rien trouver dans cet arsenal de valable pour le Liban », a-t-il ajouté.
Abondant dans le même sens, le ministre de l'Agriculture, Hussein Hajj Hassan, s'est interrogé sur le point de savoir pourquoi « les Saoudiens s'abstiennent d'équiper l'armée alors qu'ils arment les terroristes en Syrie ». M. Hassan qui s'exprimait à Douris, pour la première commémoration de la mort du capitaine Ahmad Mahmoud Tabikh, dans les combats contre le groupe État islamique à Ras-Baalbeck, a appelé à sanctionner « les États qui nourrissent le terrorisme et qui ont favorisé la prolifération de la pensée takfiriste dans les universités et les mosquées ».

Les « crimes » des Saoud
Le chef du bloc parlementaire de la Résistance, Mohammad Raad, a, quant à lui, critiqué sans la nommer l'Arabie saoudite, à partir de Kfar Sir, à Nabatiyeh, présentant ce royaume comme étant « l'instrument des États-Unis dans la région ». « Ces instruments représentent un danger pour nos sociétés et sont à l'origine du chaos, du sous-développement et de la faiblesse dans la région », a-t-il dit, avant de lâcher : « La potence est prête et la peine capitale a été décidée avec effet rétroactif parce que ces instruments sont ceux qui lancent une guerre sans merci contre les mouvements de développement, d'indépendance et de souveraineté réelle dans la région. »
Le cheikh Kaouk s'est pour sa part arrêté sur les relations entre l'Arabie saoudite et Israël. « Nous devons faire face aujourd'hui aux crimes et aux péchés des Saoud (la famille royale), dont le plus grand péché est d'avoir entrepris des contacts avec l'entité israélienne », a-t-il déclaré lors d'un meeting du Hezbollah à Tyr, avant de souligner qu'il est « du droit » de son parti d' « interroger le courant du Futur sur sa position vis-à-vis des rapports israélo-saoudiens et du soutien permanent de Riyad aux bandes armées en Syrie ». « Comment les médias du courant du Futur peuvent-ils se permettre de désigner les attaques de Daech (acronyme du groupe État islamique) contre Deir ez-Zor comme étant des attaques de rebelles? » s'est-il indigné, avant d'accuser Riyad de « financer ses instruments au Liban pour qu'ils s'élèvent contre la Résistance qui a dévoilé leurs crimes et réussi à faire échec aux grands projets takfiristes dans la région ».

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

CORRECTION ! MERCI :
.... mahééék, "l'action, la lutte et les œuvres" miliciennes si "pures" !....

LA TABLE RONDE

ok c'est bon le hezb ment , mais ouuuuuuuuuuuuuuuuuuuu sont ces armes a la fin !!!!!!!!!!!!!

On a plus le droit d'esperer les recevoir un jour????

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Les anthracites s’acquittent surtout de leur fonction de membres du "peuple chïïte", en s'emportant contre ce "peuple sunnite" et ses rapports avec leur fakkîh-Iranàrienisme : "L’essence" même !
Ils parlent de ce "Sunnite" qui se figure avoir part à l'histoire du "peuple" chïïte "pur", du fakkihîsme "pur", de la "pureté" de cette "contradiction historique" fakkihîste si "pure" que l'histoire moyenâgeuse n'en a jamais fourni d'aussi "pure" ! De cette "essence" sunnite mécontente, du "vide" de sa mauvaise humeur, de sa pusillanimité, de sa fureur, de l'exaspération de ce "Sunnite" envers l'hétérodoxie chïïtique "pure" qui n'existe n’est-ce pas, que pour rendre, par sa "résistance" Per(s)cée, ce fakkihîsme vigilant et perspicace !
Ils parlent de cette hétérodoxe création walïyoûl- fakihîste semi-désertique issue de son contraire extrême, de la hauteur de sentiments qui élève ce fakkihîsme ainsi au-dessus de ces "émotions sunnites". Mais ce n'est qu’à cette profusion de formules Per(s)cées arides que se limite la conTribution des ders des ders noircis de cette ère (air) archaïque iranàRienne.
De même qu’ils reprochent à ces "Sunnites" de se satisfaire du "sentiment, de la bonne volonté, de la phrase" etc., ils se contentent en tant que "membres" de l’hétérodoxie chïïtique, de manifestations de son sentiment agressif et de son bon vouloir fakkihîste, et laissent aux Basijîs, Pâsdarânis, héZébbollâhîs et conSorts, mahééék, "l'action, la lutte et les œuvres" miliciennes !

Bibette

Ils accusent les autres de faire ce que eux ont toujours fait!

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Que "pensent"-ils de l'Irangate ?
Simple question.

Halim Abou Chacra

Les morts auxquels les membres du Hezbollah adressent leur hommage au cours des week-ends sont réellement à plaindre. وفهمكم كفاية

Henrik Yowakim

Le Hezbollah accuse Riyad de fournir à l’EI les armes promises au Liban

APRES LA DIVINE COMEDIE DE DANTE,LA FARCE THEOLOGIQUE DU PARTI DE DIEU?

COMMENT RIAD POUIRRAIT ELLE FOURNIR DES ARMES A L'ETAT ISLAMIQUE DONT LE BUT ULTIME EST DE BUTER LES REBELLES SYRIENS ESSENTIELLEMENT SOUTENUS PAR CETTE MEME RIAD ET AUSSI DE SEMER LA TERREUR DANS LES VILLES SAOIUDIENNES ?

ET SI C'ETAIT TEHERAN QUI FOURNISSAIT A L"ETAT ISALMIQUE LES ARMES PBROMISES AU DEPART A LA QAIDA DONT LE CHEF AYMAN ZAWARI A TROUVEE REFUSE EN IRAN APRES LES ATTENTATS DES TOURS JUMELLES?

Dernières infos

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué