Rechercher
Rechercher

Liban - Nominations administratives

La Ligue maronite dénonce le déséquilibre communautaire

Le comité exécutif de la Ligue maronite a dénoncé hier les récentes nominations administratives qui, selon lui, ne respectent pas l'équilibre communautaire du pays et marginalisent la place des chrétiens au sein de la fonction publique.
Dans un communiqué, la Ligue est revenue sur les récentes nominations et « a pu observer avec beaucoup de regrets » qu'il existe « un déséquilibre dans les nominations et les permutations administratives en ce qui concerne la communauté chrétienne ». Cela a d'ailleurs poussé la Ligue à organiser les 15 et 16 janvier dernier un colloque intitulé « La fonction publique et l'intégration nationale : partenariat et modernité » duquel s'est dégagé un certain nombre de recommandations qui vont bientôt être communiquées aux différents centres de décision, ainsi qu'aux partis et aux communautés et aux membres de la société civile. « Il s'agit en grande partie de statistiques qui reflètent la part très maigre des fonctions qui reviennent à la communauté chrétienne, notamment dans les postes de deuxième, troisième et quatrième catégories. Ce déséquilibre doit être corrigé au plus vite, afin que la coexistence nationale prônée par Bkerké » puisse se perpétuer.
La Ligue a par ailleurs dénoncé « d'un point de vue patriotique global et en harmonie avec le patriarcat maronite les failles qui ont émaillé les récentes nominations et permutations qui ont mis à mal l'équilibre communautaire national et ont affaibli la présence chrétienne au sein de l'administration publique. C'est là une réalité douloureuse (...) qu'il convient de corriger en colmatant les brèches et en adoptant la parité globale au sein de l'administration, toutes catégories confondues ».

Nouvelle candidature
Sur un autre plan, et en vue des élections de la Ligue qui vont avoir lieu le 19 mars prochain, Adib Youssef Tohmé a annoncé sa candidature à la présidence, une candidature qu'il veut « fondée sur un pacte nouveau basé sur la dignité de l'homme en tant que citoyen et en tant que composante essentielle de la nature et du Liban ».


Le comité exécutif de la Ligue maronite a dénoncé hier les récentes nominations administratives qui, selon lui, ne respectent pas l'équilibre communautaire du pays et marginalisent la place des chrétiens au sein de la fonction publique.Dans un communiqué, la Ligue est revenue sur les récentes nominations et « a pu observer avec beaucoup de regrets » qu'il existe « un...

commentaires (4)

Elle sert encore à quelque chose, cette "ligue" ?

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

15 h 28, le 11 février 2016

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • Elle sert encore à quelque chose, cette "ligue" ?

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    15 h 28, le 11 février 2016

  • Le déséquilibre provoque un malaise. Et si on connaît les causes de ce malaise , on se soigne . Demandez aux résistants libanais chiites abandonnés à leur sort de 82 à 2000, ils ont de bonnes recettes , qui ont été vérifiées en 2006 .

    FRIK-A-FRAK

    12 h 56, le 11 février 2016

  • BON RÉVEIL MADAME LA "MARQUISE"...

    L,EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    09 h 53, le 11 février 2016

  • La Ligue maronite dénonce le déséquilibre communautaire ET QUE FAISAIT CETTE LIGUE EQUILIBRISTE ET DENONCIATEUR QUAND LES DEPUTEES MARONITES RENONCAIENT A L'EQUILIBRE CONFESSIONNEL EN SIGNANT EN 1989 L'ACCORD DE TAEF DONT L'ARTICLE 95 GARANTIT L'EQUILIBRE COMMUNAUTAIRE DANS LA FONCTION AU NIVEAU SEULEMENT DES FONCTIOONNAIRES DE PREMIERE CATEGORIE. CETTE LIGUE AURAIT DU DENONCER EN SON TEMSPS L'ACCORD DE LA HONTE QUI A VENDU LES CHRETIENS AUX VALETS LIBANAIS DU REGIME BAASSYRIENS AVEC LE STUPIDE CONSENTEMENT DES SAOUDIENS ET LE PERFIDE PARRAINAGE/COMPLOTAGE AMERICAIN.

    Henrik Yowakim

    02 h 45, le 11 février 2016

Retour en haut