X

À La Une

Pour lutter contre l'EI, la France doit se détourner de l'Arabie et du Qatar, selon Marine Le Pen

Diplomatie

Après les attentats qui ont ensanglanté Paris, il est nécessaire de "nommer l'ennemi", à savoir le "fondamentalisme islamiste", martèle la présidente du FN.

OLJ/AFP
25/11/2015

La France doit "changer ses alliances" pour lutter contre le groupe Etat islamique (EI), en se détournant de l'Arabie saoudite et du Qatar, pour se rapprocher notamment de la Russie et de l'Iran, a affirmé mercredi au Parlement européen la chef de file de l'extrême droite française, Marine Le Pen.

Après les attentats qui ont ensanglanté Paris le 13 novembre, il est nécessaire de "nommer l'ennemi", à savoir le "fondamentalisme islamiste", a martelé Mme Le Pen devant ses pairs eurodéputés à Strasbourg. "Le nommer, ça oblige à remettre en question un certain nombre d'amitiés internationales, ça oblige à se poser la question de savoir si on peut continuer à avoir comme alliés l'Arabie saoudite et le Qatar", et à s'interroger sur "l’ambigüité de la Turquie à l'égard du fondamentalisme islamiste", a ajouté la présidente du Front national, qui s'exprimait lors d'un débat consacré aux suites des récents attentats.

"L'ensemble des accords, des alliances internationales que nous avons passés nous pousse en réalité à être aujourd'hui objectivement les alliés du fondamentalisme islamiste, plutôt que ses ennemis", a dénoncé Mme Le Pen. "Je propose que l'on change ces alliances. Tous ceux qui luttent contre le fondamentalisme islamiste doivent être considérés comme des alliés, sans aucune réserve. Cela passe par l’Égypte, les Emirats arabes unis, la Russie, l'Iran", a-t-elle énuméré.


(Lire aussi : Fillon : contre l'EI, il faut soutenir le Hezbollah, les Kurdes et les armées syrienne et irakienne)

 

La relation des Occidentaux avec Riyad a également été vivement critiquée par le chef de file des Verts au Parlement européen, le Belge Philippe Lamberts. "Le régime d'Arabie saoudite propage une forme d'islam qui est probablement la plus totalitaire, la plus fasciste du monde", a-t-il accusé. "C'est un régime avec lequel nous sommes alliés, mais qui incarne l'EI qui a réussi, c'est le modèle que Daech (l'acronyme de l'EI en arabe) veut (imiter)", selon M. Lamberts.
L'Arabie saoudite est "un Etat qui bafoue les droits fondamentaux, qui crucifie, qui décapite, qui coupe les mains, mais avec lequel nous entretenons d'excellentes relations. Mais que voulez-vous, notre addiction au pétrole nous rend dépendants de gens comme cela", a argué l'élu écologiste.

 

Lire aussi
Il faut renouer avec les services syriens, estiment d'anciens responsables français


Pour mémoire
France: Marine Le Pen voit un "hommage" à l'extrême droite dans le virage sécuritaire de Hollande

Jean-Marie Le Pen veut décapiter les jihadistes, sa petite-fille ne veut pas les musulmans au même « rang » que les catholiques

France : Marine Le Pen demande "l'arrêt immédiat de tout accueil de migrants" après les attentats

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Ali Farhat

Elle ne dit pas de connerie à ce sujet la Marine, que gauche et droite gangréne par ceux qui ne sont plus un secret pour personne, veulent diaboliser... mais sans grand succès, puisque la marée marine monte.

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

"La France doit changer ses alliances pour lutter contre la RII, en se rapprochant encore plus de l'Arabie saoudite et Qatar. Il est nécessaire de nommer l'ennemi, à savoir le fondamentalisme islamiste chïïtique fakkihiste. Le nommer, ça oblige à se poser la question de savoir si on peut continuer à se rapprocher de cette RII, et à s'interroger sur l’ambigüité de la Russie à l'égard du fondamentalisme islamiste chïïtique fakkihiste.
Cet accord 5 + 1 que nous avons passé nous pousse en réalité à être objectivement les alliés de ce chïïtisme fakkihiste, plutôt que ses ennemis. Il faut changer ces alliances. Tous ceux qui luttent contre le fondamentalisme fakkihiste doivent être considérés comme des alliés, sans aucune réserve. Cela passe par la Turquie, le Qatar et l'Arabie Saoudite. Le régime de cette RII propage 1 forme d'islam qui est probablement la plus totalitaire, la plus fasciste du monde. C'est un régime avec lequel nous avons signé l'accord 5 + 1, mais qui incarne le héZ2bbb qui a réussi ; c'est le modèle que ce héZébbb imite.
La RII est un État qui bafoue tous les droits fondamentaux, qui flagelle, qui pend, mais avec lequel nous comptions entretenir d'excellentes relations. Mais, que faire, notre addiction au pétrole nous rend dépendants de gens comme cela." !

Henrik Yowakim

COMMENT L’ARABIE SAOUDITE ET LE QATAR QUI FINANCENT ET SOUTIENNENT LA REBELLION SYRIENNE PEUVENT ILS EN MEME TEMPS FINANCER ET SOUTENIR L’ETAT DAECH ISLAMIQUE DONT LA PRINCIPALE FONCTION OU LA RAISON D’ETRE EST JUSTEMENET DE DETRUIRE CETTE REBELLION SYRIENNE ET DE DESTABILISER ET DE DEMEMBRER L‘ARABIE SAOUDITE ET LES PETROPRINCIPAUTES DU GOLFE?
NORMALE QUE LA VICHYISTE BLEUE MARINE ANTI ARABIE SAOUDITE ET ANTIQATAR VEUILLE SE RAPPROCHER DE LA RUSSIE PUTOFASCISTE ET DE L’IRAN AYATOTOTALITAIRE ,PAYS DONT L’OBJECTIF PRINCIPAL REJOINT CELUI DE L’ETAT DAECH ISLAMIQUE : EN L’OCCUREENCE ECRASER LA REBELLION SYRIENNE ET DEMANTELER L’ARABIE SAOUDITE LE QATAR ET LE BAHREIN AVEC LA BIENVEILLANTE COLLUSION AMERICAINE.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

MAIS L'ABRUTISSEMENT TOUJOURS EN HONNEUR...

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

À CHACUN SA CHANSON...

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Avec le début de la prospection, le Liban face à de nouvelles perspectives

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Le magazine économique du groupe

À table

Quatre mouloukhyés à goûter

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants