Liban

Hollande exprime « son effroi » devant un « acte abject »

Le président français François Hollande a exprimé hier soir son « effroi » et son « indignation » après l'attentat meurtrier revendiqué par l'organisation État islamique contre la banlieue sud à Beyrouth, dénonçant un « acte abject ».
« Le président de la République exprime son indignation et son effroi après l'attentat qui a causé la mort de plusieurs dizaines de personnes et en a blessé plus d'une centaine cet après-midi dans le quartier de Bourj el-Brajneh à Beyrouth. Il dénonce cet acte abject et adresse ses condoléances aux familles et aux proches des victimes », écrit la présidence dans un communiqué. « Les Français partagent le deuil national des Libanais. La France est plus que jamais engagée pour la paix, l'unité et la stabilité » du Liban, précise encore le texte.
Dans un communiqué, le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Romain Nadal, a réitéré pour sa part le soutien de la France « aux autorités et au peuple libanais dans leur combat contre le terrorisme ». « Elle apporte son soutien au travail effectué par le gouvernement et les forces de sécurité libanaises et réitère son plein appui à la stabilité, à l'unité et à l'intégrité territoriale du Liban », souligne encore le porte-parole.
L'ambassade d'Iran au Liban a stigmatisé à son tour l'attentat qui « démontre une fois de plus la barbarie des groupes terroristes ». Dans un communiqué, l'ambassade a déploré « l'acte terroriste qui survient à un moment où prévaut dans le pays un climat positif dû à l'entente politique entre les parties libanaises. Cet attentat verse sans aucun doute dans l'intérêt de l'entité sioniste qui soutient ces groupes de takfiristes », ajoute le texte.
Vive condamnation également de la part de la coordinatrice spéciale des Nations unies au Liban, Sigrid Kraag, qui a qualifié l'attaque de « haineuse », avant de présenter ses condoléances aux familles des victimes. Les responsables de ces actes terroristes doivent être amenés devant la justice, a-t-elle indiqué dans un communiqué. La diplomate onusienne a assuré le soutien de la communauté internationale au Liban.


Le président français François Hollande a exprimé hier soir son « effroi » et son « indignation » après l'attentat meurtrier revendiqué par l'organisation État islamique contre la banlieue sud à Beyrouth, dénonçant un « acte abject ».
« Le président de la République exprime son indignation et son effroi après l'attentat qui a causé la mort de plusieurs...

commentaires (2)

Vive condamnation de la part de la coordinatrice de l'ONU, Sigrid Kraag, qui a qualifié l'attaque "de haineuse, avant d'indiquer que les responsables de ces actes terroristes doivent être amenés devant la justice." ! Et les attaques contre les civils en Syrie et par ce héZébbb et par le régime aSSadique, les qualifie-t-elle de haineuuuses aussi et indique-t-elle que ces deux-là qui en sont responsables devront être amenés eux aussi devant la justiiice ?

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

06 h 43, le 13 novembre 2015

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Vive condamnation de la part de la coordinatrice de l'ONU, Sigrid Kraag, qui a qualifié l'attaque "de haineuse, avant d'indiquer que les responsables de ces actes terroristes doivent être amenés devant la justice." ! Et les attaques contre les civils en Syrie et par ce héZébbb et par le régime aSSadique, les qualifie-t-elle de haineuuuses aussi et indique-t-elle que ces deux-là qui en sont responsables devront être amenés eux aussi devant la justiiice ?

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    06 h 43, le 13 novembre 2015

  • "L'ambassade d'Iran au Liban a stigmatisé à son tour l'attentat qui verse sans aucun doute dans l'intérêt de l'entité sioniste qui soutient ces groupes de takfiristes." ! Alors que cette "ambassade" verse surtout de l'huile sur le feu !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    06 h 36, le 13 novembre 2015