X

À La Une

Crise des déchets : une nouvelle manifestation réprimée dans la violence à Beyrouth

#LaRépubliquePoubelle / Liban

Les accrochages avec les forces de l'ordre ont fait plus de 16 blessés, selon la Croix rouge libanaise ; les FSI font état de 35 blessés dans leurs rangs.

OLJ/Agences
23/08/2015

Les forces de l'ordre libanaises ont réprimé dans la violence une manifestation de plusieurs milliers de citoyens samedi soir dans le centre-ville de Beyrouth sur fond de crise des déchets qui dure depuis plus d'un mois. La manifestation, qui a commencé à 17h sur la place Riad al-Solh, a été initiée à l'appel de la campagne citoyenne "Vous puez !". Samedi en soirée, le claquement des tirs des forces de l'ordre résonnait dans la capitale. Les heurts ont fait plusieurs blessés.

Les manifestants dénonçaient l'inaction du gouvernement face à la crise des déchets. La semaine dernière, une autre manifestation organisée par la campagne "Vous puez!" avait également été réprimée et plusieurs personnes avaient été arrêtées par les forces de l'ordre.

(Lire aussi : Les images de la répression par les forces de l'ordre de la manifestation)


"Nous sommes déjà plus de 6000 personnes", ont écrit les organisateurs sur leur page Facebook quelques minutes après le début de la manifestation samedi dans l'après-midi. Toutes les routes menant vers le lieu de la manifestation ont été coupées par les forces de l'ordre, a de son côté indiqué la chambre de contrôle du trafic routier.

Les manifestants, exaspérés par la crise des déchets qui a débuté avec la fermeture, le 17 juillet, de la décharge de Naamé, ont brandi des pancartes et bannières appelant le gouvernement, qu'ils accusent de corruption, à démissionner. Des photos des militaires libanais, otages des jhadistes depuis août 2014 dans le jurd de Ersal, ont également été brandies lors du rassemblement pacifique.

(Lire aussi : Ces déchets, c'est le spectacle de notre incurie qui s'étale aux yeux du monde entier...)


Plus d'une heure après le début du rassemblement, des accrochages ont opposé les forces de l'ordre à certains manifestants qui ont essayé de forcer les barrages établis par les FSI dans le périmètre du siège du Parlement. Les forces de l'ordre ont alors eu recours aux jets d'eau afin de disperser les manifestants. Un peu plus tard, les forces de l'ordre ont eu recours aux gaz lacrymogènes. Plusieurs cas d'asphyxie ont été enregistrés, selon des témoins sur place. Une peu plus tard, ce sont des coups de feu qui étaient tirés pour disperser les manifestants.

"Il y a 16 blessés dans les rangs des manifestants et des forces de sécurité", qui ont été transférés dans les hôpitaux, a affirmé à l'AFP, sous couvert de l'anonymat, un responsable de la Croix Rouge libanaise, sans être en mesure de préciser le type de blessure. Dans un communiqué, les Forces de sécurité intérieure (police) ont fait état de 35 blessés dans leurs rangs sans préciser la gravité des blessures. Elles ont également affirmé qu'il y avait eu des "blessés parmi les manifestants". Le communiqué indique que les incidents ont débuté lorsque des manifestants ont tenté de pénétrer de force dans le périmètre de sécurité mis en place dans le secteur du Parlement.


Photo tirée de la page Facebook de la campagne "Vous puez!"


Dans la soirée, le ministre de l'Intérieur Nouhad Machnouk, qui se trouve hors du pays, a demandé aux forces de police de cesser immédiatement les tirs et annoncé à la télévision que ceux qui avaient tiré sur les manifestants seraient poursuivis. Il a également promis aux manifestants que la crise des déchets sera réglée lors de la session du Conseil des ministres jeudi prochain.

Vers 22h, les échauffourées ont repris entre les forces de l'ordre et les manifestants devant le Sérail. La campagne citoyenne "Vous puez!" a accusé le Premier ministre Tammam Salam et le président du Parlement Nabih Berry d'avoir "donné l'ordre de réprimer la manifestation. "Nous appelons Berry et Salam à démissionner", a dit Assad Thebiane, l'un des porte-paroles de la campagne.

 

Undercover policeman threatening unarmed civilians

Undercover policeman threatening unarmed civilians then trapping them with tear gasses.

Posted by ‎طلعت ريحتكم‎ on Saturday, August 22, 2015



Les accrochages ont cessé en fin de soirée mais quelques centaines de manifestants sont restés à la Place des Martyrs, dans le centre-ville, l'un des organisateurs affirmant qu'ils ne la quitteraient pas avant la libération de cinq manifestants arrêtés selon lui par les forces de l'ordre. Tard en soirée, les FSI ont indiqué que toutes les personnes appréhendées ont été libérées.

Dénonciation de la répression

Le chef du parti Kataëb, Samy Gemayel, a dénoncé samedi soir la répression de la manifestation, affirmant que la violence utilisée contre les protestataires pacifiques est "inacceptable". "Nous ne pouvons pas rester les bras croisés face à cette situation, a-t-il dit, appelant le gouvernement à cesser la répression."

Le leader du PSP Walid Joumblatt a affirmé de son côté que "les forces du 8 Mars tentent d'entraver ce movement (de protestation) en le politisant, en lançant durant la manifestation des slogans politiques".

Le ministre de l'Éducation Elias Bou Saab a condamné la répression, soulignant que cette journée était une "journée noire dans l'histoire du Liban". "La force utilisée contre les manifestants est plus grande que celle utilisée contre les membres de l'État islamique et du Front al-Nosra", a-t-il affirmé.
Pour sa part, le député membre du Courant patriotique libre (CPL), Nabil Nicolas, a affirmé qu'il suspendait ses fonctions au sein du Parlement en signe de protestation contre la répression de la manifestation.

Mercredi dernier, alors le ministre de l'Environnement, Mohammad Machnouk, annonçait un nouveau report de l'ouverture des appels d'offres au siège du Conseil du développement et de la reconstruction (CDR), au centre-ville de Beyrouth, des manifestants de la campagne s'étaient déjà heurtés aux forces antiémeute, écopant de coups de bâton et de violents jets d'eau (filmés par les médias ainsi que dans une vidéo postée par la campagne sur sa page Facebook). Quatre militants avaient été arrêtés plusieurs heures durant.

 

اكتر من 6,000!

Posted by ‎طلعت ريحتكم‎ on Saturday, August 22, 2015



 
Military beating peaceful protesters.

Video footage of military men beating peaceful protesters. PLEASE SHARE. MORE FOOTAGE TO COME.

Posted by ‎طلعت ريحتكم‎ on Saturday, August 22, 2015




Imad Bazzi, porte-parole de la campagne "Vous puez!", avait précisé vendredi que les principales revendications des manifestants sont au nombre de trois. "Nous demandons en premier lieu la démission du ministre de l'Environnement parce qu'il est le ministre de tutelle pour ce qui a trait au dossier des déchets, dit-il. Même si nous savons que toute la classe politique est complice et coupable, il reste le responsable direct dans cette affaire." La seconde revendication porte sur des appels d'offres transparents, "loin des marchés douteux et du partage du gâteau, dans l'intérêt du citoyen, non de la poche des hommes politiques". "Nous avons proposé une solution qui aurait économisé des millions de dollars à la caisse de l'État, mais elle a été rejetée, car (les officiels) ne veulent pas débloquer les fonds des municipalités, ajoute-t-il. Ils veulent créer six Sukleen s'ils le peuvent, afin que chacun génère des profits de son côté." La troisième revendication consiste à "faire pression sur le procureur financier afin qu'il ouvre le dossier de Sukleen et qu'il révèle le gaspillage des deniers publics", conclut le militant.

Tard en soirée, des manifestants ont installé des tentes à la Place Riad Solh en vue de l'organisation d'un sit-in ouvert. M. Bazzi a indiqué sur ce plan que les revendications des manifestants portent désormais sur quatre points : l'arrestation des responsables des tirs ; la libération des personnes appréhendées ; la démission immédiate du gouvernement ; l'organisation d'élections législatives immédiates.   

Lire aussi
« La fédéralisation des déchets » provoque des tensions entre les régions

Nouveau risque d’amoncellement des déchets à Beyrouth

Dégoûtés, les habitants du Metn se plaignent

Des habitants de Bchamoun craignent la consécration d'une décharge chez eux

À Roumieh, le tri des déchets n’est plus une option, mais une obligation

« Plus la crise sévit, plus le risque de prolifération des maladies augmente »

« L'Orient-Le Jour » et « Le Commerce du Levant » trient aussi

 

(Infos pratiques : Qui contacter pour recycler les déchets triés?)

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dounia Mansour Abdelnour

Pourquoi la tête de Hassan Nasrallah ne figure pas dans le lot des bachi-bouzouks de la photo où la couleur noire du parti de Dieu et du captagone fait défaut! Curieux et je dirai même plus, louche, très louche!

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

CONSTAT : JE SUIS... COMME ON PEUT LE DEVINER...
CONTRE CERTAINES MÉTHODES DU GÉNÉRALISSIME POUR ARRIVER À SES FINS. MAIS JE SUIS AUSSI CONTRE CEUX QUI REFUSENT IMMÉDIATEMENT SES IDÉES ET SES PROPOSITIONS SANS VOULOIR EN DISCUTER UNIQUEMENT PARCEQUE ELLES ÉMANENT DE LUI... ET LE POUSSENT PARTANT AUX EXTRÉMITÉS... ERREUR... GRANDE ERREUR DES QUATORZISTES... POURQUOI VOUS REFUSEZ LE GÉNÉRAL ROUKOZ COMME CHEF D'ARMÉE ? POURQUOI LES DEUX AUTRES COMMUNAUTÉS NE RESTITUENT PAS LES POSTES ACCAPARÉS REVENANT AUX CHRÉTIENS ? ET AINSI DE SUITE... DONC RÉSUMÉ : LE GÉNÉRALISSIME N'EST SEULEMENT PAS BOYCOTTEUR DES AUTRES MAIS AUSSI BOYCOTTÉ PAR LES AUTRES ! L'ABRUTISSEMENT DE TOUT LE MONDE DEVRAIT CESSER...

Honneur et Patrie

Que ces "milliers de manifestants" aillent plutôt manifester devant les résidences de ceux qui bloquent le Parlement depuis plus de 15 mois, laissant le pays sans Président de la République. C'est la paralysie du pouvoir de l'Etat qui est la cause de la crise des déchets. Ce sont les boycotteurs du Parlement qui puent et personne d'autres. Allez verser ces déchets devant leurs portes.

Bery tus

weyn el VOX POPULI, VOX DEI quand les libanais avaient choisis leurs majorite et qu'un autre partie a confisquer cette majorite (par la force) en demandant le tiers de blocage au gouv ... pour le parlement n'en parlont pas .. avant de vouloir instrumentaliser un mot ou un monde il faut un peu pensee non?

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Les "Purs" ne cessent de "ruminer". Ceci est pertinent de leur point de vue, mais non-absolutoire, surely. Aussi, il se fait qu’ils risquent d’y passer à cause d'1 banale déprime. Mais tout 1 chacun risque de flétrir, 1 jour ou l'autre pourrait-t-on dire. 1 bonne déprime, de temps à autre, c'est bon : ils sont really vraiment bonasses, pour de bon. Les "Purs bons enfants de toutes "tendances", on le sait, sont tous de grands amis. Ils se réunissent souvent le "Jour de la Terre", celle d’avant, pour le droit de l'insoumission à la mercantile autorité et, si leur "style" le leur avait autorisé, ils auraient lutté contre les non-purs et non-émancipés ; surtout si sous-développés ! Car ils forment, qu'on s'en souvienne, 1 des + jolis ensembles de cette nostalgie à l’eau de rose dont ils vont continuer à vanter les mérites en psalmodiant des "vieilleries" ; sur un ton "Pur" et niais ! Assurément déjà désabusés, comme il est fréquent de l'être suite au débordement de toutes sortes de "Purismes" à la fleur d’orangés, tous les autres non-niais décrivent sèchement la mélancolie des réalistes qui ne le cède en rien à celle des invétérés joueurs de Tâwléééh. Ceci pour ne pas avoir à supporter l'existence renouvelée de tout ce banal "purisme" finalement exaspérant. Toutes ces Saines descriptions ne sont, malheureusement, que les cailloux blancs d’un réaliste Petit Poucet non-mercantile éhhh libanais chez des "Purs" et Non-purs libanais(h) où, décidément, il n'y a plus Rien à retrouver !

AIGLEPERçANT

VOX POPULI VOX DEI.
Le peuple parle en ce moment faut l'écouter.
Il en sera selon sa volonté de nous débarrasser des incompétents du passé.
Une nouvelle ère est entrain de s'écrire pour le Liban.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

CONSTAT : 1 - CONDAMNABLE BIEN SÛR ET À 100% LA RÉPRESSION PAR LA FORCE DE LA MANIFESTATION PACIFIQUE. MAIS 2 - IL SEMBLE QUE DES ÉLÉMENTS INCONTRÔLABLES ET MÊME SUBVERSIFS... APPARTENANT À DES BLOCS POLITIQUES BIEN DÉFINIS... S'ÉTAIENT INFILTRÉS DANS LES RANGS DES MANIFESTANTS PACIFIQUES ET AVAIENT TRANSFORMÉ LA MANIFESTATION POUR LES DÉCHÊTS EN OUTIL POLITIQUE CONTRE LE GOUVERNEMENT POUR LE FAIRE TOMBER... ET PIS ENCORE... CONTRE LES MINISTRES SUNNITES DU GOUVERNEMENT INCITANT À LA DIVISION ET À PLONGER LE PAYS DANS L'INCONNU. LES SLOGANS DE CERTAINS "PRÉTENDUS" MANIFESTANTS DE "VOUS PUEZ" EN SONT LES INDICES BIEN QUE LES SLOGANS ONT CHANGÉ POUR CAMOUFLER LE VRAI VISAGE DES INFILTRÉS. 3 - QUE LES PARTIS POLITIQUES NE SE MÊLENT PAS ET LAISSENT LES MANIFESTANTS DE "VOUS PUEZ" MANIFESTER PACIFIQUEMENT JUSQUE LA SATISFACTION DE LEURS RÉCLAMATIONS SUR LES DÉCHÊTS ! 4 - ON VOIT TOUS LES RESPONSABLES IRRESPONSABLES FAIRE DES DÉCLARATIONS EN FAVEUR DES RÉCLAMATIONS DES MANIFESTANTS... MAIS Où ÉTAIENT-ILS TOUTES CES ANNÉES CES "DÉCHÊTS" DE LA SOCIÉTÉ RESPONSABLES DE TOUS LES MAUX QUI FRAPPENT LE PAYS ? 5 - LA LOGIQUE DOIT PRÉVALOIR POUR ÉVITER LE PIRE ! 6 - QUE TOUS LES ABRUTIS DÉGAGENT D'EUX-MÊMES !!!

Michel Fayad

Si vous regardez attentivement la pancarte avec les differents politiciens, vous remarquerez qu'il manque deux larrons d'une meme communaute. Ca montre tres bien qui est derriere ces manifestants soit-disants de la "societe civile" qui attaquent les forces de l'ordre pour creer encore plus de chaos dans ce pays.

Bery tus

voici comment on instrumentalise la rue exactement avec cette pancarte qui affiche presque tout le gouvernement meme une certaine personne qui n'en fait pas partie !! Commencez d'abord par savoir trier vos propres ordures menagere, et ensuite arreter de jeter par la fenetre ... et surtout commencez par vous auto discipliner !!!

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Une semaine décisive pour le gouvernement

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants