Liban

Samir Frangié : Le Conseil national des indépendants du 14 Mars ne concurrence pas les partis

OLJ
06/07/2015

L'ancien député Samir Frangié a estimé, dans un entretien avec la presse, que « le Conseil national des indépendants du 14 Mars (qu'il préside lui-même) ne concurrence pas les partis ». « Les partis du 14 Mars n'ont pas le choix ; ils devraient coopérer avec le Conseil national des indépendants ; nous sommes tous partenaires et nous tentons de mettre en place un réseau de communication, chacun dans son domaine, pour échanger les idées et les expériences », a-t-il poursuivi.
Se penchant sur l'élection présidentielle, il a estimé qu'un « président fort est celui qui parle au nom de tous les Libanais. Il devrait être un président qui protège les formations du 8 et du 14 Mars ». Critiquant le chef du Courant patriotique libre, le général Michel Aoun, il a estimé que « le fait d'avoir recours à la rue est hors contexte actuellement », estimant que « la déclaration d'intentions entre le CPL et les Forces libanaises a fait long feu. Elle s'est achevée avec la proposition de fédéralisme du général Aoun ».
Notant que « la seule issue à la crise que traverse actuellement le Liban est le retour à l'accord de Taëf », il a appelé « les Libanais à rester loin de la violence malgré les dissensions politiques ». « Un autre incident semblable à celui de Saadiyate, la semaine dernière, pourrait mettre le feu aux poudres et mener le pays à la guerre civile », a-t-il souligné en conclusion.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

TYAN Georges

Samir Hamid Framgiéh n'a jamais été à la recherche d'une notoriété à tout prix, il est né "Bey", quelle mouche l'a piqué pour aller se faire voir dans cette galère???
Des indépendants qui juste à la porte d'entrée de ce fameux Conseil National des Indépendants que M. Frangiéh désormais préside, perdent leur indépendance.
Quelle blague!!!

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

S'IL NE REPR5SENTE PAS LES PARTIS POLITIQUES... AU NOM DE QUI ET AVEC QUI VA-T-IL DIALOGUER ? ET... QU'EST-IL ???

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Clair, net et précis ! Merci Samir, yâ kbîîîr !

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Influence interne du Hezbollah : deux facteurs suscitent des inquiétudes

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué