X

Un monde de solutions (III)

Original Unverpackt, le supermarché garanti zéro emballage

S. HERVY (L’Actu – Mon Quotidien/ALLEMAGNE)
OLJ
20/06/2015

Ici, pas de boîte ou de barquette pour les biscuits, pas de bouteille pour l'huile, pas de tube pour le dentifrice...
Depuis la mi-septembre 2014, le supermarché Original Unverpackt (ce qui signifie « sans emballage d'origine »), à Berlin, propose toutes sortes de produits sans emballage à ses clients. Ces derniers viennent avec leurs sacs, boîtes et bocaux et les remplissent eux-mêmes avec la quantité des produits dont ils ont besoin: café, huile d'olive, riz, pâtes, savon... Tout est proposé en vrac pour éviter le gaspillage lié aux nombreux emballages. Les clients peuvent même venir avec leurs bouteilles et les remplir de vin ou de bière. Le magasin propose aussi des sacs en papier recyclé ou des récipients réutilisables.

Derrière ce concept original et salvateur pour la planète qui a reçu plusieurs récompenses, se trouvent deux jeunes Berlinoises horrifiées par l'abondance d'emballages, certains pesant, parfois, plus lourd que le produit qu'ils contiennent.
Avec leur magasin, les deux étudiantes allemandes veulent encourager une écologie préventive.
Deux étudiantes sensibles à la question de la protection de l'environnement depuis un moment. L'une d'elles avait, par exemple, déjà travaillé dans la communication et le marketing d'un supermarché écolo de produits végétaliens dans lequel il y avait aussi trop d'emballages.
«La nature a déjà "emballé" les fruits et les légumes avec leur peau, leur protection. À quoi bon un emballage plastique supplémentaire ? C'est idiot », expliquait Milena Glimbovski, 24 ans, cocréatrice d'Original Unverpackt, lors du lancement du supermarché.

Le but de cette initiative est double. Il s'agit, d'abord, de réduire la quantité d'emballages qui viennent bourrer les poubelles et qu'il faut ensuite recycler (et encore tous les emballages ne sont pas
recyclables).
Il faut savoir qu'en moyenne, chaque année, les emballages représentent en France un quart, en poids, des déchets jetés par les familles.

Le second effet positif de ce magasin entièrement écolo est de lutter contre le gaspillage alimentaire. Selon la FAO (Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture), un tiers de la production alimentaire mondiale est gaspillée, perdue ou jetée. Soit environ 1,3 milliard de tonnes de denrées alimentaires.
Des épiceries de ce genre ont déjà été ouvertes en Italie, en Autriche et en France. Mais le but des deux étudiantes est de créer une vraie chaine de supermarchés « zéro emballage » en Allemagne.

 

Voir aussi la vidéo
https://www.youtube.com/watch?v=W3Gu4qTvbJU

À la une

Retour au dossier "Un monde de solutions (III)"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Macron, champion (du monde)

Commentaire de Anthony SAMRANI

Macron vs Macron

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué