Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Un an sans président de la République : la forfaiture

Il y a un an, le président Michel Sleiman quittait le palais de Baabda au terme de son mandat, respectant ainsi la Constitution. Depuis, une quarantaine de députés s'obstinent à entraver l'élection d'un président, mettant en danger le système politique et les fragiles équilibres libanais.

 

Au menu de notre édition :

 

Caprices de diva, l'édito de Michel TOUMA

Notre-Dame des forbans, la Feuille de route de Michel HAJJI GEORGIOU

Ce forcing constitutionnel que le 14 Mars n'ose pas...

Une semaine, un thème #6 : la présidentielle, otage des voracités (avec les tribunes de Michel Sleiman et Emile Lahoud)

Douze variations autour d'un fauteuil vide, paroles d'artistes

Notre micro-trottoir vidéo : Un an sans président : Ce qu'en pensent les Libanais

 

Repère

Vacance présidentielle au Liban : les précédents

Et aussi

Aoun : C'est nous qui désignons le président de la République et le commandant en chef de l'armée...

Raï : La seule issue à la vacance présidentielle est de s'en remettre à la Constitution

 

 

 

Il y a un an, le président Michel Sleiman quittait le palais de Baabda au terme de son mandat, respectant ainsi la Constitution. Depuis, une quarantaine de députés s'obstinent à entraver l'élection d'un président, mettant en danger le système politique et les fragiles équilibres libanais.
 
Au menu de notre édition :
 
Caprices de diva, l'édito de Michel TOUMA
Notre-Dame des...

commentaires (5)

Une question ouverte aux quatre députés kesrouanais Farid Elias Khazen, Youssef Khalil, Neemtallah Abi-Nasr et Gilberte Zouein, élus avec 51,59% des suffrages lors des élections de 2009. Etes-vous sûrs, que les Kesrouanais vous avaient accordé leurs voix pour boycotter le Parlement depuis un an ainsi que pour faire obstruction à l'élection du Président maronite de la République ?

Un Libanais

15 h 55, le 25 mai 2015

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • Une question ouverte aux quatre députés kesrouanais Farid Elias Khazen, Youssef Khalil, Neemtallah Abi-Nasr et Gilberte Zouein, élus avec 51,59% des suffrages lors des élections de 2009. Etes-vous sûrs, que les Kesrouanais vous avaient accordé leurs voix pour boycotter le Parlement depuis un an ainsi que pour faire obstruction à l'élection du Président maronite de la République ?

    Un Libanais

    15 h 55, le 25 mai 2015

  • Et le comble, c'est qu'aucun d'entre eux ne semble savoir ce qu'est la honte ... ou plutot ils n'en ont rien a br**ler.

    Remy Martin

    11 h 20, le 25 mai 2015

  • ON DIRAIT ALI BABA ET SES 42 SIMSOMIOTES !!!

    MON CLAIR MOT A GEAGEA CENSURE

    08 h 04, le 25 mai 2015

  • LA TRAHISON PLUTÔT !!!

    MON CLAIR MOT A GEAGEA CENSURE

    07 h 23, le 25 mai 2015

  • Assez de mensonges ! On en a marre, marre, marre !! Un homme est responsable de ce vide et de cette "forfaiture".

    Halim Abou Chacra

    06 h 57, le 25 mai 2015

Retour en haut