X

À La Une

Qalamoun : le Hezbollah et l'armée syrienne contrôlent la totalité du jurd de Ras el-Maara

Liban-Syrie

La chaîne du parti chiite, al-Manar, fait état d'une débandade des jihadistes sunnites.

OLJ
15/05/2015

Le Hezbollah et l'armée syrienne contrôlent la totalité du jurd de Ras el-Maara, dans le Qalamoun syrien, à l'est de la frontière libanaise, et avancent dans le jurd de Flita, rapporte vendredi la chaîne du parti chiite al-Manar, faisant état d'une débandade des jihadistes sunnites. Toujours selon al-Manar, les combattants du parti chiite ont détruit vendredi matin à Ras el-Maara deux véhicules militaires dont les occupants, qui tentaient de fuir, ont été éliminés.

Plus tôt dans la journée, la chaîne de télévision avait rapporté que le Hezbollah et les forces armées syriennes ont pris le contrôle de la totalité de la chaîne de montagnes d'el-Barrouh. Cette chaîne se situe à environ 2.450 mètres d'altitude et elle est formée d'une série de collines d'une superficie approximative de 20 kilomètres carrés. Cette région stratégique constituait un objectif pour l'armée syrienne et le Hezbollah.

Mercredi, le Hezbollah avait d'ailleurs pris le contrôle de l'une de ces collines, Tallet Moussa, ont annoncé les médias officiels syriens et le parti chiite. La prise de Tallet Moussa est un succès notable pour les forces syriennes et leurs alliés libanais qui cherchent à chasser les rebelles du Qalamoun, notamment les islamistes du Front al-Nosra, la branche syrienne d'el-Qaëda. La télévision publique syrienne, chose inhabituelle, a signalé le rôle de la "résistance libanaise" dans la prise de la colline.

La chaîne montagneuse du Qalamoun qui s'étend sur une centaine de kilomètres le long de la frontière libanaise est depuis des mois le théâtre de violents affrontements. Le Hezbollah et l'armée syrienne avaient déjà repris un territoire d'importance stratégique, Aassal el-Ward, ainsi que la région de Qarna, d'où des groupes insurgés lançaient des attaques contre le Hezbollah.

Ces succès tombent à pic après les revers subis récemment par l'armée syrienne, notamment dans le nord-ouest du pays. Depuis mars, les forces loyalistes ont perdu de vastes territoires dans la province d'Idleb, près de la frontière turque. Le point de passage de Nassib, à la frontière jordanienne, est également tombé aux mains des rebelles.

 

Lire aussi
La bataille du Qalamoun et le piège du jurd de Ersal, le décryptage de Scarlett Haddad

 

Pour mémoire
Le Qalamoun, entre les « bombes sonores » et le bruit des combats

Redescendre du Qalamoun

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué