Liban

La bataille du Qalamoun et le piège du jurd de Ersal

Décryptage
13/05/2015

Comme l'a dit sayyed Hassan Nasrallah dans son dernier discours, il ne sera pas nécessaire de faire une déclaration officielle, la bataille du Qalamoun s'imposera d'elle-même aux médias. Depuis quelques jours, c'est pratiquement fait, même si les sources proches du Hezbollah refusent jusqu'à présent d'affirmer que l'offensive pour libérer le Qalamoun, annoncée par Hassan Nasrallah après la fonte des neiges, a bel et bien commencé. Les sources proches du Hezbollah révèlent toutefois que le recul des combattants extrémistes se déroule bien plus rapidement que prévu.


La guerre psychologique menée par le secrétaire général du Hezbollah aurait donc porté ses fruits, et en quelques jours, près du tiers (60 kilomètres carrés) du Qalamoun a été libéré des takfiristes. Certes, la bataille est loin d'être finie, mais au train où vont les développements sur le terrain, elle pourrait pratiquement être achevée avant le début du mois de ramadan, vers la mi-juin. Bien entendu, il ne s'agit pas d'occuper l'immense espace montagneux et difficile d'accès que constitue le Qalamoun, mais simplement d'en tenir quelques collines stratégiques qui surplombent les vastes étendues et les placent sous le contrôle de la puissance de feu en provenance des collines. C'est notamment le cas de Jabal Barrouh où se déroulent actuellement de violents combats, de la colline de Moussa et de la colline dite Sadr el-Boustan. Ces collines se situent à 2 400 mètres d'altitude, et elles constituent un objectif pour l'armée syrienne et son allié le Hezbollah.
Avec l'avancée spectaculaire de l'armée syrienne et des combattants du Hezbollah, les quelque 3 000 combattants jihadistes sont en train de reculer, laissant derrière eux des cartes militaires, des armes, des munitions et même des repas cuisinés. L'armée syrienne et les combattants du Hezbollah affirment qu'ils sont en train de trouver des armes sophistiquées, comme les missiles américains Tow (que l'armée libanaise ne possède pas), les missiles russes Kornet et Fagot, ainsi qu'un nombre important de charges explosives et des plaques d'immatriculation libanaises. Cela montre que les combattants préparaient des voitures piégées destinées au Liban.


Mais le plus important, c'est que les combattants jihadistes sont en train de quitter leurs positions en catastrophe et de fuir vers le jurd de Ersal (au moins une quarantaine de kilomètres de montagnes et de grottes en territoire libanais) où ils pensent être à l'abri. Selon les sources du Hezbollah, leur idée est la suivante : Ersal et ses environs étant une région sunnite, elle peut être pour eux « un environnement favorable », et en tout cas, en raison du fragile équilibre confessionnel qui régit le Liban, le Hezbollah ne peut pas y entrer et les combattre dans ce secteur. De plus, comme, selon le partage de facto des tâches le long de la frontière libano-syrienne, c'est l'armée libanaise qui est en charge de ce secteur, les combattants estiment que les soldats libanais ne mèneront pas d'attaque contre eux, d'autant que le commandant en chef de l'armée a déclaré qu'il ne se laissera pas entraîner dans la bataille dite du Qalamoun. Les combattants sont ainsi convaincus que le jurd de Ersal et Ersal peuvent leur servir d'ultime refuge et constituer un moyen d'accès vers l'intérieur libanais, sachant qu'il existe plus de 50 camps de réfugiés syriens entre Ersal et la frontière du jurd, et que les Syriens sont quatre fois plus nombreux que les habitants de la localité.


Si, comme l'indique le début de l'offensive, les combattants du Hezbollah parviennent à repousser les combattants jihadistes dans leurs derniers retranchements, ils finiront par se heurter à « la barrière » que constitue le jurd de Ersal pour des raisons de politique confessionnelle interne. Et à partir de Ersal, le Liban continuera à être menacé face à l'impossibilité pour l'armée de mettre fin à ce danger, faute de feu vert politique. Dans ce contexte, les experts militaires rappellent que cette même logique avait été développée lors de la bataille de Qousseir, et on avait alors dit que le Hezbollah ne pourra pas vaincre les combattants dans cette région sunnite, grâce aussi à son prolongement vers des régions sunnites dans le nord du Liban. Mais cela n'avait pas empêché le Hezbollah de mener la bataille jusqu'au bout et de fermer le passage entre Qousseir et le nord du Liban, mettant ainsi en échec le projet de créer un émirat extrémiste entre Denniyé et Tripoli.


Ce rappel du scénario de Qousseir met toutefois en évidence l'existence d'un véritable problème dans la bataille du Qalamoun qui se concentre dans le jurd de Ersal et les accès à la localité. Pour l'instant, l'armée libanaise affirme tenir toutes les collines et les voies de passage stratégiques vers Ersal, mais est-elle pour autant en mesure de faire face à un flot de combattants surarmés, dotés d'équipements stratégiques modernes qui font défaut à ses soldats et, surtout, prêts à tout pour se trouver un refuge sûr qui leur permettrait plus tard d'élargir leur zone d'influence ? La question se pose pour tous ceux qui suivent de près la bataille du Qalamoun et ses développements. Elle est susceptible de provoquer une violente polémique politique entre le courant du Futur et le Hezbollah, mais surtout, dans le contexte actuel particulièrement délicat, elle pourrait faire voler en éclats le fragile équilibre sur lequel repose le gouvernement. Le Liban est donc plus que jamais dans une phase difficile. D'une part, il ne peut pas laisser les combattants jihadistes circuler librement à sa frontière et fabriquer des voitures piégées destinées à l'intérieur libanais, mais, de l'autre, il n'y a pas de consensus interne pour que l'armée assume sa part de responsabilité dans la protection du jurd de Ersal et de ses environs. Ce problème est encore aggravé par la polémique au sujet des nominations militaires... Un vrai dilemme cornélien dont seul le Liban a le secret.

 

Pour mémoire

Le Qalamoun, entre les « bombes sonores » et le bruit des combats

Redescendre du Qalamoun

Qalamoun : le Hezbollah se contentera d'un grignotage... prolongé

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Bery tus

en tt cas que vous me postiez ou non je vais ecrire quand meme, pour ma part le hezb avait 3 objectifs concernant la guerre au qualamoun

1/ essayer d'impliquer le liban par son armee dans la guerre syrienne
2/ redorer son blason par rapport a sa base et relever le moral assez bas ces temps ci
3/ aider le regime assad a rester sur le peu de rail qu'il lui reste

cette derniere, j'aimerai preciser que le hezb a bien vendu cette guerre pendant des mois en signalant l'etendu de l'arsenal détenus pour bien faire remonter la peur chez les libanais d'une future guerre jihadiste et ainsi de les laisser faire, mais sinon le qualamoun est bien strategique pour la syrie mais pas du tout concernant le liban !!

ACE-AN-NAS

Et comme du Scarlett pousse à l'addiction , je reviens vers cet article ( pas facile pour tous, je le conviens ) pour dire que ce que je disais sur les bactéries confinées comme des sardines , par la poussée tectonique du hezb résistant , elles se bouffent entre elles , si on lit l'info dernière à cette minute das vos colonnes!
Qui disait que le hezb résistant était fini ???? qu'il sorte des rangs svp ! pas le niveau .

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

POURQUOI LES ATTIRER À L'INTÉRIEUR DU LIBAN ? NE FALLAIT-IL PAS NETTOYER OU INTERDIRE EN SE POSITIONNANT EN SYRIE SUR LES FRONTIÈRES SYRIENNES AVEC NOTRE PAYS... SI TEL ÉTAIT L'OBJECTIF... L'ACCÈS DU JURD LIBANAIS AUX TAKFIRISTES AU LIEU D'ALLER BATAILLER CONTRE LES REBELLES SYRIENS ? IL Y A BIEN VOLONTÉ D'IMPLIQUER L'ARMÉE NATIONALE DANS CE CONFLIT " IMPORTÉ " !!!

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Comme l'a dit le new calife Abou-Bakr etc., la grande bataille de Ëérssâl s'imposera d'elle-même aux médias. C'est pratiquement fait, même si les sources proches d’Abou refusent jusqu'à présent d'affirmer que la grande offensive pour libérer Ëérssééél, annoncée par Bakr après la fonte des nèèèges a bel et bien débuté. Ces sources révèlent que le recul des noircis Takfîrîs fakkihistes se déroule très rapidement. La fine guerre psychologique menée par le new calife a donc porté ses fruits, et près des Deux tiers (120 kilomètres carrés) du Qalamoûne sont déjà entre les mains des combattants jihadistes Sunnites. Certes, la bataille est presque finie, car au train où vont les choses mahééék, elle pourrait être achevée avant le mois de Jeûne chez les mahométans. Bien entendu, il ne s'agit pas d'occuper l'immense espace montagneux et difficile d'accès que constitue le Qalamoûne, mais simplement de garder en main les collines stratégiques de Ëérssééél qui, net, surplombent ses vastes étendues et les placent sous le contrôle direct de la puissance de feu des courageux djihadistes Sunnites. Avec la maîtrise spectaculaire du terrain de ces combattants Sunnites, les milices Takfiristes fakkihistes ont déguerpi laissant derrière eux d'énormes quantités de Hommoss en boîte. Ainsi que des armes Per(s)cées car rouillées, et énormément de TNT et des plaques d'immatriculation libanaises. Cela montre que les bäÄSSyriens préparaient des voitures piégées destinées au Liban….

ACE-AN-NAS

Que voulez vous qu'on vous dise chère Scarlett ? que pour se rendre sympa et acceptable le hezb de la résistance libanaise n'a que 2 choix , soit il s'engage pour perdre ses batailles , soit il accepte les coups sans férir , et attend qu'on vienne l'égorger ou le décapiter stoïquement !
Faut pas nous annoncer des nouvelles pareilles de vaillance et de bravoure , même si votre objectivité vous fait dire que la partie n'est pas facile , que les problèmes qui existeront toujours attendent des solutions , mais bon , faut un certain niveau pour vous saisir , et c'est pas donné à tout un chacun!
Vous avez oublié de dire aussi que de 1000km2 occupé , les bactéries voraces ne sont plus présentes que sur 400km2 pour l'instant, et que dans ce réduit elles ne font pas bon ménage entre elles , entre qaida/nosra/daech et bla bla bla ..ça se canarde pas mal.
Et puis une dernière chose avant de vous remercier Scarlett , que pensez vous si vous écriviez en français facile la prochaine fois , juste pour toucher le plus grand nombre d'ignares . Merci .

Pierre Hadjigeorgiou

A part la désinformation il y aussi du retard dans l'info! quoi qu'il arrive le Hezbollah ne pourra pas occuper le Qalamoun, a part quelque petit km par ci par la et encore, et donc est défaits avant même d'avoir débuter sa campagne. Rien qu'a voir la tête de Hassouna la semaine dernière tout est dit. Sans compter que le parti ne trouve plus de chair a canon facilement alors il essaye de puiser ses victimes chez les ados. De plus, il n'a pas levé son doigt cette fois! Il l'a cassé? Rassurez nous de grâce vous qui aviez des sources proches du 8 Mars! Salemet esba3o inshallah! Il va bientôt ne plus en avoir besoin car il lui faudra répondre de ses crimes et trahisons devant le TSL, vous connaissez?! ... ce machin qui fait son bout de chemin a La Haye!

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

QUAND ON ANALYSE LA DONNE D'AVANT HIER... QUI PEUT AVOIR CHANGÉ AUJOURD'HUI... QUI EST IMPRÉVISIBLE POUR DEMAIN... EN NOUS BASANT UNIQUEMENT SUR LES SUPPOSITIONS ET LES DIRES DES SOURCES PARTISANES... TRÈS CHÈRE MADAME SCARLETT HADDAD... CE N'EST PLUS NI DU DÉCRYPTAGE NI DE L'ÉCLAIRAGE... MAIS DU LAVAGE ! LA LIBRE ANALYSE REQUIERT L'IMPARTIALITÉ DANS LE DÉCORTICAGE ! BONNE JOURNÉE.

Hitti arlette

Incroyable !! Il ya , en dehors des extrémistes , terroristes ou autres frustres de tous genres , des personnes qui se demandent ce que fricote le hezb en Syrie ..

Halim Abou Chacra

Dans ce Décryptage, "les sources proches du Hezbollah" s'adonnent à une série de bravades et de fanfaronnades, selon lesquelles en deux-trois jours le Hezb a presque libéré (de nouveau !) le Qalamoun des takfiristes. "Faut-il souhaiter au Hezbollah de l'emporter (dans cette bataille) ? Bien sûr..., disait M Issa Goraieb en son editorial du samedi, Halte à la triche... De toute manière -et là est le plus révoltant- on ne vous a pas laissé le choix".
Cependant dans l'analyse, La Situation, par ailleurs ce jour, on lit ceci : "Cette bataille (du Qalamoun) se révèle cependant coûteuse pour le Hezbollah qui aurait perdu trois collines stratégiques -dont il avait pris le contrôle la veille- consécutivement à une attaque surprise des jihadistes d'al-Nosra. Selon l'agence locale al-Markaziya, 15 de ses combattants ont péri dans l'attaque et deux autres ont été pris en otage". Ces chiffres ne sont pas sûrs. Selon d'autres sources, seulement quatre combattants du Hezbollah seraient tombés.
Mais ce qu'on ne peut ne pas noter ci-dessus, c'est un manque de respect choquant des "sources proches du Hezbollah" à l'égard de l'armée. Les takfiristes en effet fuient la puissance de feu du Hezbollah vers le jurd de Ersal et là c'est compliqué. D'une part, s'agissant d'"une région sunnite" (sic), "il n'y a pas de consensus pour que l'armée assume sa part de responsabilité". D'autre part, ce n'est pas sûr que l'armée soit capable de "faire face à un flot de combattants surarmés..." (!)

Bery tus

je voudrais juste rajouter concernant le fond de l'article .. depuis le debout le hezb et le sayyed nous ont rabacher a propos de la puissance de feu des jihadiste au qualamoun, jusqu'a meme nous citant les types d'arme qu'ils detiennent si nous avions suivis les nouvelles et les différents journal televiser nous pouvons remarquer que justement maintenant les meme qui avaient amplifier le cas du qualamoun affirment qu'ils ont a faire a des vauriens et qualifier de "fezey3a" ....

mais je vais vous dire mon avis, cette affaire du qualamoun et de ersal cette histoire de les cantonner la bas, nous l'avions affirmer depuis des mois ici meme a l'OLJ, que s'etait pour impliquer l'armee libanaise !! qui vivra verra !!

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué