Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Nasrallah catégorique : les jihadistes sont incapables d'envahir la Békaa

Le chef du Hezbollah se dit prêt à tout scénario.

Le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah. Archives/AFP

Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a souligné que les jihadistes qui se trouvent dans la région syrienne du Qalamoun et à la lisière de Ersal au Liban sont incapables d'envahir la Békaa.

"Nous sommes très bien préparés à ce scénario", déclaré le chef du parti chiite, cité mardi par le quotidien al-Akhbar. "S'il y a eu une quelconque faille sécuritaire, cela ne veut pas dire que nous avons échoué".
"Les plus grands pays du monde ne peuvent se targuer de contrôler complètement la sécurité", a ajouté le secrétaire général du Hezbollah.

Hassan Nasrallah s'était rendu la semaine dernière dans la Békaa après des combats violents entre le parti chiite et des jihadistes venus de Syrie à Brital, dans l'est du Liban.

"Plus les jours passent, plus nous sommes conscients que notre combat en Syrie vise à protéger le Liban. Nous avons une opportunité en or de briser le plan takfiri", a indiqué Hassan Nasrallah, toujours selon al-Akhbar.

Le chef du Hezbollah a par ailleurs qualifié les combats de Brital de "faute mineure qui a été réglée". Il a indiqué à ses visiteurs avoir arpenté à pieds plusieurs kilomètres lors de sa visite aux combattants chiites à la frontière syrienne.

"Notre situation sur le terrain est très forte et nous sommes bien préparés. Nos plans sont cohérents et nous sommes prêts pour n'importe quelle étape qu'ils décideraient", a-t-il ajouté.
Les jihadistes sont "incapables d'envahir la Békaa parce qu'ils sont pris au piège", selon Nasrallah. "Les combattants du Front al-Nosra et de l’État islamique n'ont que deux options : mourir de froid ou prendre la fuite en vêtements civils".

 

Pour mémoire
Les incidents de Chebaa, des messages croisés entre le Hezbollah et Israël

« En cas de nouvelle guerre, nous renverrons le Liban 70 ans en arrière »

Hariri regrette les actions unilatérales du Hezbollah en dehors de toute légitimité

Le 14 Mars accuse le Hezbollah de « servir les intérêts d'al-Nosra et de Daech »

Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a souligné que les jihadistes qui se trouvent dans la région syrienne du Qalamoun et à la lisière de Ersal au Liban sont incapables d'envahir la Békaa."Nous sommes très bien préparés à ce scénario", déclaré le chef du parti chiite, cité mardi par le quotidien al-Akhbar. "S'il y a eu une quelconque faille sécuritaire, cela ne...
commentaires (9)

NE PROVOQUEZ PAS LES DIABLES ! DÉJÀ ON FLIRTE AVEC LE "GRAND SATAN"...

LA LIBRE EXPRESSION

20 h 18, le 23 octobre 2014

Tous les commentaires

Commentaires (9)

  • NE PROVOQUEZ PAS LES DIABLES ! DÉJÀ ON FLIRTE AVEC LE "GRAND SATAN"...

    LA LIBRE EXPRESSION

    20 h 18, le 23 octobre 2014

  • Ils peuvent ou ils ne peuvent pas. Ils veulent ou ils ne veulent pas. Une chose est sûre,en revanche, c'est qu'il n'en serait même pas question si la milice du Hezbollah ne s'en était pas mêlée. Et ça prétend protéger le Liban!

    Yves Prevost

    07 h 08, le 22 octobre 2014

  • Il a l'air de s'etre bien bronzé le sayyid!

    Nicolas Rubeiz

    00 h 01, le 22 octobre 2014

  • La photo.. ça va cette fois-ci! Le patron de la résistance la plus puissante de la planète bleu a raison: Face à au terrorisme et au sionisme, les 2 entités usurpatrice de religions, anti-haumaine et antechrist, le message ne peut qu'etre ferme et catégorique. On aurait évidemment préfére entendre cela de la part du chef des armées.. mais bon, il est honnete; il n'aurait pas eu les moyens de sa déclaration. il demande des armes aux politiques qui le mènent en bateau et quand l'Iran propose de l'armer, les pro-wahhabites lui sortent de carton rouge.. tout celà pendant que notre ex PM, qui porte la nationalité wahhabo-saoudienne ne fournit pas une cartouche des armes qui moisissent aux arabies tant démocratiques.

    Ali Farhat

    19 h 29, le 21 octobre 2014

  • Quand l'Etat est absent tout scénario est possible.

    Sabbagha Antoine

    14 h 30, le 21 octobre 2014

  • pure divagation stratégique et politique

    FAKHOURI

    12 h 41, le 21 octobre 2014

  • ET SI LEURS RANGS GONFLAIENT ? ET SI LEURS POURVOYEURS CHANGEAIENT LE SCENARIO DE KOBANÉ BIL MA2LOUB ? IL N'Y A DE SÉCURITÉ QUE SI L'ARMÉE NATIONALE, APPUYÉE PAR UNE FINUL OPÉRATIONNELLE, EST DÉPLOYÉE SUR TOUTES LES FRONTIÈRES POUR GARANTIR LA SÉCURTÉ DU PAYS ! SINON, TOUTE AUTRE ALTERNATIVE N'APPORTERAIT QUE DESTRUCTIONS ET CATASTROPHES AU PAYS...

    LA LIBRE EXPRESSION

    11 h 08, le 21 octobre 2014

  • Franchement ? Une véritable malédiction pour ce pays, ce type noirci ! Allâh yésstorre !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    10 h 41, le 21 octobre 2014

  • Comme le Hezbollah , est incapable d'envahir le territoire de l'ennemi israélien...donc pourquoi les libanais doivent 'ils être prient en otage .....des fantasmes géostratégiques hasardeux d'une milice illégale....?

    M.V.

    09 h 52, le 21 octobre 2014

Retour en haut