Liban

L’agression d'une fonctionnaire du Palais de justice par le député Fattouche arrangée à l’amiable

Le député de Zahlé, Nicolas Fattouche, a agressé hier une employée du Palais de justice à Baabda chargée du dépôt des plaintes des avocats. Dans les faits, relatés à L'Orient-Le Jour par une source très proche de l'employée, le député est entré lundi matin dans le bureau chargé du dépôt des plaintes des avocats alors que Manale Daou s'y trouvait seule. L'employée travaillait sur une autre formalité, mais quand elle a vu M. Fattouche qu'elle n'a d'ailleurs pas reconnu, selon la même source, elle a entrepris de mettre le papier de côté afin de l'aider. « Manale ne lui a pas demandé de patienter comme ont rapporté certains médias, elle a juste pris quelques secondes, le temps de voir avec quelle catégorie de fichiers ranger le document entre ses mains », précise la source.

Ce délai de quelques secondes a déplu au député qui a insulté l'employée. Choquée, cette dernière lui a demandé qui il était et pourquoi il lui parlait de cette façon. C'est alors que M. Fattouche a saisi Manale par l'épaule pour vraisemblablement la frapper, selon la source, mais des personnes ont vu la scène et ont calmé le député. Nicolas Fattouche a fini par quitter les lieux.

Selon la source, le procureur général est intervenu pour régler la situation. « Manale est consciente qu'elle peut porter plainte, mais elle a décidé de ne pas le faire. Finalement, cette femme est une fonctionnaire, vous comprenez donc sa situation », ajoute la source dans une allusion claire au fait que l'employée craint de perdre son poste.

Notre source dément par ailleurs des informations rapportées par des chaînes de télévision, selon lesquelles Manale a présenté des excuses au député pour faire plaisir à certains de ses supérieurs, dont un magistrat.
Contacté par L'Orient-Le Jour, M. Fattouche était de son côté injoignable.

 


Le député de Zahlé, Nicolas Fattouche, a agressé hier une employée du Palais de justice à Baabda chargée du dépôt des plaintes des avocats. Dans les faits, relatés à L'Orient-Le Jour par une source très proche de l'employée, le député est entré lundi matin dans le bureau chargé du dépôt des plaintes des avocats alors que Manale Daou s'y trouvait seule. L'employée...

commentaires (12)

SUR LE PLAT DE FATTOUCH.. UNE MOUCHE... S'EST POSÉE... DE FRISSONS ARROSÉE !

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

21 h 17, le 21 octobre 2014

Tous les commentaires

Commentaires (12)

  • SUR LE PLAT DE FATTOUCH.. UNE MOUCHE... S'EST POSÉE... DE FRISSONS ARROSÉE !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    21 h 17, le 21 octobre 2014

  • Décidément la déliquescence de la vie politique libanaise n'en finit pas de finir. Monsieur le député Nicolas Fattouche qui se permet d'agresser une employée faisant conscienceusement son travail, mais il semble que la conscience n'est pas le fort de ce monsieur.Malheureusement ce "charmant" avocat n'est pas le seul à maltraiter ses concitoyens et nous avons eu la brillante illustration pour avoir été nous-mêmes insultés récemment et d'une façon violente par un autre député tout aussi vindicatif, irrité que notre fils gare sa voiture en face de notre immeuble. Décidément cette grossiéreté ne relève pas le niveau de la vie politique libanaise. Pour qui se prennent ces personnages, députés qui plus est !!!

    Hind Faddoul

    18 h 33, le 21 octobre 2014

  • En l'absence de toute poursuite judiciaire, et donc de toute reconnaissance (directe ou indirecte) de culpabilité, il est inutile de s'étaler trop longtemps sur cet événement. Par ailleurs, être député au Liban ou avocat de profession ne constitue nullement une garantie en matière de savoir-vivre

    Olivier Georges

    16 h 22, le 21 octobre 2014

  • Des députés grossiers à la pelle pour un peuple malheureusement soumis .

    Sabbagha Antoine

    15 h 25, le 21 octobre 2014

  • Même quand il n'est pas député, un homme qui agresse une femme est un minable! Alors que serait-ce quand c'est un des "ténors" de notre "glorieuse" chambre des "représentants du peuple"? Et un avocat de surcroit...Quelle honte!

    Georges MELKI

    11 h 11, le 21 octobre 2014

  • Minable et misérable personnage, le lard.

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    10 h 54, le 21 octobre 2014

  • Pitoyable.....

    Nadine Naccache

    10 h 34, le 21 octobre 2014

  • Un coup de pied au cul de ce malfrat. Puis on le met a poils, on le badigeonne de goudron et on le couvre de plumes....

    Tabet Karim

    10 h 13, le 21 octobre 2014

  • Si c'est une employée de gouvernement elle peut le poursuivre en justice et elle ne risque pas de perdre son poste. Par contre c'est lui qu'il faut mettre au chômage!

    Pierre Hadjigeorgiou

    09 h 06, le 21 octobre 2014

  • DE MIEUX EN MIEUX ! non seulement nos brillants députés qui ne servent à rien à part se servir eux même et d'emmerder les gens lors de leurs déplacements avec 4 voitures de cow-boys et bloquer la circulation pour leurs intérêts, incapable de s'occuper des infrastructures routières pour faciliter le déplacement de leur population. Maintenant ils frappent le petit personnel !!le pays va descendre jusqu'à ou???

    yves kerlidou

    09 h 00, le 21 octobre 2014

  • Mais quel grossier personnage indigne L'insulter, puis l'attraper par l'épaule Ca leur monte à la tête cette folie des grandeurs de leur nullité

    Riga Pavla

    07 h 18, le 21 octobre 2014

  • Quel personnage grotesque ! Putz ! Et dire qu'il s'agit d'un député du Parlement libanais ! C'est à en avoir honte d'être libanais !

    Halim Abou Chacra

    04 h 36, le 21 octobre 2014