Rechercher
Rechercher

Liban - La mémoire des 90 ans

La catastrophe du « Purgatoire » a fait trois morts et 24 blessés graves

Dans « L'Orient » du 30 septembre 1968

Gary Garabédian, l’un des trois morts de la catastrophe.

L'incendie qui s'est déclenché dans la nuit de samedi à dimanche au stéréo Le Purgatoire a fait en définitive trois morts et 24 blessés grièvement atteints et une vingtaine d'autres souffrant de diverses brûlures.
Toute la journée d'hier, le procureur général près la cour d'appel du Mont-Liban, M. Wajih Khater, est demeuré sur les lieux à diriger personnellement l'enquête, secondé par le médecin légiste, le Dr Henri Saab, et les techniciens de la Direction générale des Forces de sécurité intérieure. Hier soir, les enquêteurs avaient pu établir plus ou moins parfaitement les circonstances du sinistre.
Le stéréo avait été choisi pour cadre d'une scène du film « Nous sommes tous des fedayins », que tournait Gary Garabédian, scène qui comportait le lancement, par un nationaliste palestinien, d'une grenade dans un cabaret israélien, dont elle devait tuer tous les clients. Une cinquantaine de personnes, acteurs et figurants, se pressaient sur la piste de danse, sous les feux des sunlights, lorsque la grenade, une charge de poudre noire en principe inoffensive, a éclaté.
Pour la suite de la scène, tout le monde devait être étendu par terre, censé avoir été tué par l'explosion. C'est à ce moment qu'un cri s'est élevé dans l'assistance : « Le feu à l'entrée. » Ce fut immédiatement la panique et une bousculade sans nom vers la sortie. Mais les flammes ont été plus rapides (...)
Parmi trois morts, on trouve les noms de Gary Garabédian, metteur en scène du film, et d'Edmond Nahas, le producteur. Le troisième, Nagib Haddad, est un acteur (...)


L'incendie qui s'est déclenché dans la nuit de samedi à dimanche au stéréo Le Purgatoire a fait en définitive trois morts et 24 blessés grièvement atteints et une vingtaine d'autres souffrant de diverses brûlures.Toute la journée d'hier, le procureur général près la cour d'appel du Mont-Liban, M. Wajih Khater, est demeuré sur les lieux à diriger personnellement l'enquête,...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut